PDA

Voir la version complète : Les banques européennes dans le collimateur de la Fed


nacer-eddine06
19/08/2011, 00h48
La Réserve fédérale de New York craint que les banques européennes implantées aux Etats-Unis ne viennent gangrener le système financier américain par manque de liquidités. Suite à ces annonces, les valeurs bancaires plongent.
Les banques européennes présentes sur le sol américain sont dans le viseur de la Fed. La Réserve fédérale de New York pointe en effet du doigt les filiales de banques européennes implantées aux Etats-Unis, rapporte le Wall Street Journal (WSJ) ce jeudi.

Elle craint notamment la contagion de la crise de la dette des pays de la zone euro au système bancaire américain. Doutant de la capacité des entités européennes à se refinancer et à poursuivre leur activité quotidienne, elle souhaite obtenir davantage d’informations sur leur niveau de liquidités. C’est pourquoi les dirigeants de la Fed ont récemment rencontré à ce sujet les représentants des banques européennes installées aux Etats-Unis. Selon le quotidien américain, le régulateur anticipe le fait que les banques européennes en difficulté pourraient puiser dans les fonds de leurs filiales américaines et les laisser exsangues.

Le WSJ relate même que certains établissements vont devoir restructurer leurs filiales américaines pour se transformer en "organisations autofinancées". Ce, afin qu’elles soient moins dépendantes des éventuelles difficultés de leur maison mère. La Fed souhaite avant tout éviter une réplique de la récente crise durant laquelle les banques étaient incapables de se refinancer sur les marchés.

Jusqu’à présent, les banques étrangères n’ont pas rencontré de difficultés pour se refinancer, notamment grâce au programme d’achat d’obligations de la Fed de 600 milliards de dollars. Sauf que celui-ci est aujourd’hui terminé. Selon Morgan Stanley, les banques européennes ont satisfait leurs besoins de liquidités à 90% pour 2011, mais elles auront encore besoin de lever 80 milliards d’euros avant la fin de l’année.

Par ailleurs, leur niveau de liquidités a fondu ces dernières semaines. Selon les données de la Fed retranscrites par le WSJ, les banques étrangères avaient amassé 900 milliards de dollars en réserve au 13 juillet 2011. Au 3 août, les réserves de liquidités ne se montaient plus qu’à 758 milliards de dollars.

Suscitant l’inquiétude, ces annonces de la Fed ont fait plonger les valeurs bancaires. A la mi-journée jeudi, Société générale abandonnait plus de 8%, Crédit Agricole près de 6% et BNP Paribas près de 5%.

Laura Fort
TRIBUNE.FR

Neutrino
21/08/2011, 08h30
La Réserve fédérale de New York craint que les banques européennes implantées aux Etats-Unis ne viennent gangrener le système financier américain par manque de liquidités. Suite à ces annonces, les valeurs bancaires plongent.

Les banques américaines, à elles seules, suffisent largement à gangrener le système financier américain... avec la bénédiction de... la FED! Souvenez-vous, en 2008, la crise des subprimes, ces titres bidons! les américains ont la mémoire courte... le système financier américain, à lui seul, peut provoquer l'effondrement des Etats Unis

Cookies