PDA

Voir la version complète : Cloture Prematuree Du Salon Du Livre Amazigh


Page : [1] 2 3

son2cloche
20/05/2006, 08h49
Devant l’absence du public

Clôture prématurée du Salon du livre amazigh

Alors que la clôture de la troisième édition du Salon du livre amazigh était prévue pour hier, vendredi, en fin de journée, les responsables du HCA ont été contraints d’écourter l’activité au vu de l’absence du public mais surtout la non-venue de nombreux conférenciers et poètes

C’est donc jeudi à 14 heures que les exposants ont plié bagages. Le salon s’est terminé de façon hâtive et en queue de poisson. Une excursion a été offerte par les membres du HCA aux participants dont certains s’étonnaient devant tant d’empressement. Youcef Necib, qui devait animer une conférence d’après le prospectus n’est pas venu. Son cousin, représentant des éditions Zyriab, nous a confié qu’il est en France depuis plus d’un mois. Youcef Necib a-t-il confirmé sa participation au HCA ? En tout cas, il n’a pas été le seul à s’absenter de ce rendez-vous puisque le récital poétique prévu jeudi à 18 heures a été également annulé. Les poétesses Hadjira Oubachir, Rabéa Djelti et Samira Negrouche ne se sont pas présentées à Oran. La lecture des recommandations et la cérémonie de clôture prévues pour hier ont été supprimées du programme. Le Palais de la culture était fermé hier vendredi. La mi-journée de jeudi a été marquée par le passage du grand artiste Medjahed Hamid, très connu pour son émission Ichenayen uzeka. Il était accompagné de Madjid Bali, un ancien de la radio Chaîne II. Plusieurs fans de Medjahed Hamid n’ont pas raté cette occasion pour échanger des amabilités et des idées avec cette sommité de la composition musicale kabyle. Medjahed Hamid n’a pas omis de dénoncer avec fermeté l’existence d’un CD piraté contenant vingt de ses chansons et qui se vend au vu et au su de tout le monde, particulièrement dans la ville de Tizi Ouzou. Le CD en question contient vingt chansons. Pourtant, en des décennies de carrière, Medjahed Hamid n’a jamais édité de cassette car sa ligne de conduite a toujours été et demeure : ne pas faire de l’art une activité commerciale. Et quand on en fait, on voit bien l’état de désolation que peut atteindre ce créneau. En trois jours d’activités (au lieu de quatre initialement prévues), les écrivains présents au salon n’ont pas été conviés à animer au moins une table ronde pour parler de leur expérience. Le témoignage de l’écrivain Djamel Benaouf (membre de l’association Numidia) aurait pu être d’un grand apport, lui qui a publié un roman et un recueil de poésie aux éditions l’Harmattan. Ou bien Tahar Ould Amar qui est le seul écrivain à être présent avec un roman en tamazight Bururu, éditions Azur. Cet auteur se morfondait à longueur de journée dans le stand des éditions Azur. On aurait aussi souhaité écouter Abdellah Hamane comparer l’édition en tamazight à l’époque du parti unique avec sa situation, aujourd’hui qu’elle est langue nationale. Le stand de l’association Imedyazen d’Alger, présidée par le dynamique Hamid Oubagha, a proposé de très beaux livres : des contes et des manuels pour l’apprentissage de la langue amazigh. Malgré le prix modique affiché (les livres de l’association Imedyazen étaient proposés à seulement cinquante dinars), la représentante de l’association précise qu’elle n’en a vendu que quelques uns. Pourtant de l’avis d’un enseignant du département de langue et culture amazighes de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, ces livres sont bien faits dans la forme et dans le fond et, contrairement à ceux publiés par le HCA, toujours d’après notre interlocuteur, ils ne sont pas bourrés de coquilles. L’espace des éditions Azur, venus de Sidi Aich, a été particulièrement convoité car il dispose du nouveau roman de Amar Mezdad. Dans ce stand, on trouvait aussi les pièces de théâtre traduites par Mohand Ait Ighil, absent lui aussi de la rencontre.
Pour la tenue de ce salon, le Haut commissariat à l’amazighité a dépensé 500 millions de centimes pour l’hébergement et la restauration des 150 participants. Selon un éditeur présent au salon, cette somme d’argent représente l’équivalent de quoi éditer cinquante romans de 150 pages.

Oran: Aomar MOHELLEBI

Source: La Dépèche De Kabylie (http://www.depechedekabylie.com/read.php?id=21605&ed=MTIwMw==)

safyo
20/05/2006, 10h21
à n'y plus rien comprendre . :confused:
Pourtant l'initiative est très belle .

Gironimoo
20/05/2006, 12h37
Ça s’appelle mettre la charrue devant les bœufs … Salon du livre Amazigh c’est très louable comme initiative … mais depuis quand les Algériens ont été sensibilisés a Tamazight … ou auraient ils appris a la lire a l’écrire ? L’ont-ils étudié a l’école ?

absent
20/05/2006, 13h08
c'est une langue et une culture qui se meurt, voila pourquoi tout le monde a baissé les bras

btp50
20/05/2006, 13h15
Inévitablement, il y a belle lurette que les garcons ecoutent le rai et les filles Abdelhalim.

Gironimoo
20/05/2006, 13h21
avoue que ça te plairait ;) ... mais non nous n'en sommes pas encore là :mrgreen:

ferrailleur
20/05/2006, 13h32
espéronz que les rencontres d'averroes qui auront lieu à alger cette année (juin)
auront plus de succés.

zwina
20/05/2006, 14h56
Et n'oublie pas d'apprendre le persan si tu vas voir l'exposition d'Averroes et surtout de lire les traductions de son oeuvre :mrgreen:

ferrailleur
20/05/2006, 14h59
j'ai beaucoup d'admiration pour les iraniens.ils n'ont pas 20.000 ans ou 50.000 ans de civilisation derrière eux mais le peu qu'ils ont eu ils en ont fait quelque chose eux.arabe ou perse ce n'est pas important (http://mctran.********/averroes.htm)

zwina
20/05/2006, 15h08
Tu as tout à fait raison, surtout quand tu vois la situation actuelle de l'Iran c'est un très bon exemple à suivre :lol:

ferrailleur
20/05/2006, 15h10
ah.si tous les pays arabes étaient solidaires au lieu de faire la cour à l'otan...

TAHAR23
20/05/2006, 15h19
Ça s’appelle mettre la charrue devant les bœufs … Salon du livre Amazigh c’est très louable comme initiative … mais depuis quand les Algériens ont été sensibilisés a Tamazight … ou auraient ils appris a la lire a l’écrire ? L’ont-ils étudié a l’école
En Algérie il y a beaucoup plus de monde chez les gargotiers que chez les libraires...
L'idée d'un Salon du livre Amazigh, fallait pas s'attendre à un rush tout de même... :lol:

zwina
20/05/2006, 16h00
Et la belle unité arabo-musulmane aurait-elle disparue ????? :mrgreen: Tu sais celle à laquelle tu aimerais voir les berbérophones adhérer :lol: Sauf que pour y adhérer, comme tu viens de le dire, il faudrait déjà qu'elle existe .....Alors plutôt que d'apprendre le persan, apprend dont le berbère puisque c'est aussi la langue de tes compatriotes ;)

ferrailleur
20/05/2006, 16h06
en vérité je préfère l'anglais.avant l'arabe et le kabyle.
les urgences de l'algerie ne sont ni religieuses ni identitaires.elles sont de l'ordre
technologique.
quant aux solidarités internationales elles vont du venezuela à l'iran.
tu sais bien que si on n'est pas solidaires de l'iran quand viendra notre tour personne ne sera solidaire avec l'algerie.pas même m'henni.


et si tu veux que je t'inspire pour ta signature tu pourrais mettre comme ce pasteur allemand :

Quand ils ont massacré les irakiens, je n’ai rien dit, je n’étais pas irakien ; quand ils ont massacré les palestiniens, je n’ai rien dit, je n’étais pas palestinien ; quand ils ont massacré les afghans, je n’ai rien dit, je n’étais pas afghan ; quand ils sont venus pour moi, il n’y avait plus personne pour protester "

zwina
20/05/2006, 16h43
Quand ils ont massacré les algériens qui est venu ??????????

ferrailleur
20/05/2006, 16h56
certainement pas l'otan.
par contre si l'union arabe avait existé il n'y aurait pas eu de débarquement à sidi fredj.ni à baghdad.c'est pour se mettre à l'abri des recommencements de l'histoire ,pour avoir une masse critique dans le développement (comme la chine ou l'inde) que cette union est indispensable.pas parce que mes ancêtres parlaient amazigh ou derdja ou peul.

n'oublie pas le 15 juin à la BNA à alger :journées Averroes .

absent
20/05/2006, 16h58
Ce n’est que mesquin qu'on veut faire l’éloge de sa culture tout en polémiquant sur celle des autres. Continue à créer aux tragédies et raviver des cendres qui essaient de refroidir.

morjane
20/05/2006, 17h21
Je trouve que c'est une occasion perdue et l'échec étant dus à l'absence du public mais surtout de la part des conféranciers et poètes, écrivains qui ne se sont pas présentés. C'est un manque de respect envers le public et l'organisation fleure aussi bon la non organisation quand on voit que les auteurs auraient pus débattre de leurs livres et animer et que rien n'a été fait. C'est un gâchis financier aussi. C'est désolant.

ferrailleur
20/05/2006, 21h18
tu m'excuses morjane mais je ne peux m'empêcher de répondre à zwina.
z.tu te moques des perses .sais tu que les berbères descendraient des perses?
ou selon el bekri qu'iols ont été chassés de syrie-palestine par les juifs apres la mort de goliath ?(gabriel camps :les berbères mémoire et identité éditions errance.)
alors ? retour aux sources ?

zwina
20/05/2006, 21h41
Désolée Morjane on est hors sujet je sais :redface: :redface:
Ferrailleur !!!!!! comment peux tu dire une chose pareille ??? cela voudrait dire qu'Averroes, Avicennes, Errazi et tous les autres grands savants sont les ancêtres des berbères ?????? Du fait qu'ils sont tous persans cela pourrait être vrai mais te rends tu compte que cela voudrait dire que nous avons tous été manipulés puisque aujourd'hui tout le monde dit que ce sont des savants arabo-musulmans alors que d'après toi ils seraient les ancêtres des berbères ????

ferrailleur
20/05/2006, 21h48
non vous avez des ancetres communs .mais lis ce livre il va te faire trembler sur tes bases.allez on laissse morjane tranquille.éteins la lumière en sortant.

absente
20/05/2006, 22h08
Quand ils sont venus chercher les communistes
Je n'ai rien dit
Je n'étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes
Je n'ai rien dit
Je n'étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs
Je n'ai rien dit
Je n'étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques
Je n'ai rien dit
Je n'étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester.

C'est un poème retrouvé au camp de Dachau, attribué sans certitude au pasteur Niemoller, qui a été gazé. C'est indigne de détourner un poème comme celui-ci.

ferrailleur
20/05/2006, 22h14
relis le post.l'auteur était cité :pasteur allemand.
l'indignité c'est de comparer les victimes des allemands aux victimes arabes des européens?

absente
20/05/2006, 22h16
Oui j'ai bien compris, c'est la comparaison qui me dérange.

ferrailleur
20/05/2006, 22h19
pour moi ce sont les deux des êtres humains même s'il y a eu plus de victimes du colonialisme et de l'esclavage que de gazés.mais c'est une appréciation personnelle peu partagée par les médias occidentaux.

zwina
20/05/2006, 22h25
C'est très beau ce que tu as cité et tellement vrai ................

absente
20/05/2006, 22h35
Le problème n'est pas dans le nombre de victimes, je crois pas qu'on soit en train de disputer le tournoi du plus grand nombre de victimes.
La différence est que le "Ils" du poème se refferre toujours au même bourreau, or toi tu cites pêle-mêle Afghanistan, Irak, Palestine...
La seconde chose est que ce qui distingue un génocide de massacres c'est la volonté manifeste de rayer un peuple de la surface de la Terre, c'est assez exceptionnel dans l'Histoire de l'humanité.

Merci Zwina, les mots sont tellements simples.

zwina
21/05/2006, 00h16
Idh Ameggaz ;)

ferrailleur
21/05/2006, 07h02
ça c'est une leçon constamment distillée par les think tanks de la planète shoah.d'un côté on a l'indicible de l'autre ce ne sont que des détails de l'histoire.

des génocides il y en a eu d'autres dans l'histoire et qui ont été plus efficaces.mais là on nous enseigne qu'il faut tourner la page.

dans ce poème tu me dis que "ils" représentent la même entité.ben en afghanistan irak palestine et peut être bientôt l'iran voire l'algerie "ils" représentent aussi une même entité.

je vois que zwina te rejoint dans ta hiérarchie des victimes.
C'est bien ce que je disais ,les berberistes dans leur obsession anti arabe et anti musulmane sont prêts à s"allier avec le diable.

je tire la leçon de cette histoire ,si on veut que les arabes ne subissent plus
les frappes dites " chirurgicales".réfléchissez y quand vous verrez les bombardements "alliés" sur l'iran et pensez à l'algérie.

safyo
21/05/2006, 08h38
Bonjour

Et qu'est ce que l'ont dit des pyromanes avertis qui veulent entrainer notre petite planète :4: dans le chaos tel celui de l'Irak aujourd'hui . :confused:
De nos jours heureusement et de plus en plus nous écoutons des langues se délier pour condamner les visionnaires qui ont entrainé le peuple Américain dans cette guerre illégale .

Alors qui as dit et qui n'as rien dit ?
Pense tu que ces bien-pensants viennent courageusement répondrent de leurs Responsabilités ?
Ces temps ci je m'amusent à lancer des avis de recherches pour explications à la population .

Retenons un signe fort qui est a méditer : La close de retour du contingent Italien en Irak lors du grand Oral de Romano Prodi le 18 /05
Son premier grand discour à la nation .
Je suit sûr que même Berlusconi l'aurait tenu cette close .

Je le dit le conflit IsraeloPalestinien et la violation quotidienne du droit internationale est inadmissible .
Et qui dit que le peuple Palestinien s'aliène devant nos yeux après s'être autant fait violé et fragilisé ?
Et qui n'ose pas dire celà de peur d'être lynché sur la place publique ?
Voir installé sur le bûcher médiatique .

Décidement c'est encore un hors sujet !

Pourtant , quel beau sujet que celui de la langue et de sa richesse .

Cookies