PDA

Voir la version complète : Parlez à vos bébé


malika_imy
20/05/2006, 09h07
L'éveil au langage

Le "parler bébé" Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Le "parler bébé"
Mais de quoi parle-t-on exactement ?



Le "parler bébé"
Mat ?Pour les tout-petits, rien de mieux que le " parler bébé "
Dès sa naissance, l'enfant a besoin de modèles que ses parents peuvent notamment lui fournir à travers ce qu'on appelle le " parler Bébé ", langage adopté spontanément par la plupart des mamans. Parfois tourné en ridicule, ce dialecte bien spécifique, chargé de douceur et de gentillesse, présente pour bon nombre de spécialistes de véritables vertus pédagogiques.

Règles de base d'un "parler Bébé" réussi

Prenez une voix douce et mélodieuse, assez haut perchée : Bébé saura alors que c'est à lui que vous vous adressez.

Faites des phrases courtes et utilisez un vocabulaire trié sur le volet : des mots à syllabes jumelles (" fais dodo mon roudoudou ") pour les nourrissons, des termes variés et précis à partir de 1 an.

Pour attirer l'attention de votre bout'chou sur les mots importants, disposez çà et là des accents d'intensité.

Pour l'intriguer, parlez de temps en temps à voix chuchotée.

[B]Ponctuez vos discours de sourires et de mimiques : les bébés réagissent fortement aux expressions du visage.

Pour faire de votre tout-petit un interlocuteur à part entière, répétez ses propres vocalises en y ajoutant vos commentaires.

N'oubliez pas d'aménager des pauses pour permettre à l'enfant de mieux enregistrer ce que vous venez de dire.

Enfin et surtout, prenez votre temps !


2 ans, l'âge des progrès

Dès deux ans, on passe aux choses sérieuses !
Changement de cap ! Exit le "parler Bébé", vive les phrases bien énoncées et bien structurées. But de la manœuvre, approvisionnez cette mémoire qui ne demande qu'à s'étendre !

Pour cela, Papa et Maman doivent lutter contre les réflexes qu'ils ont acquis durant ces deux premières années et qui consistent à n'utiliser que des mots simples lorsqu'ils parlent à Bébé.

Dès lors qu'il peut tout comprendre, n'hésitez plus : " Oh ! une fleur " devient " Regarde la jolie primevère ", le " grand coin-coin blanc " se transforme en
" cygne ", etc.

De même, dévoilez-lui peu à peu les premières bases grammaticales : féminin et masculin (" Tu es une coquine, ton petit frère est un coquin "), singulier et pluriel (de cheval à chevaux).

Un apprentissage tout en douceur !
Ne lui imposez jamais certains mots plutôt que d'autres, attendez qu'il les accepte par plaisir !

Ne lui interdisez pas soudainement ses premières expressions de " bébé " : il a peut-être besoin de temps pour grandir. S'il dit encore " tuture " à trois ans, qu'importe, du moment que vous n'utilisez pas vous-même ce mot !

Enfin, sachez reconnaître le moment où, fatigué, il n'est plus à même d'enregistrer plus de connaissances… Un mot par heure, peut-être, mais pas 24h sur 24 !

Nos enfants sont amateurs de jeux de mots !
N'hésitez pas à jouer sur les mots comme on joue avec des cubes ! Mots qui s'assemblent, qui se ressemblent, comptines en rimes ou mots magiques que l'on invente au gré des petites histoires du soir… Autant d'occasions de noter sur un cahier ses premières découvertes linguistiques : " abeille, c'est pareil que corbeille ! ", " Oh ! une étoile d'araignée !' "…
Plusieurs langues pour Bébé…

Au départ, l'enfant a une prédisposition à acquérir toutes les langues du monde. Mais sous l'influence de son milieu, il va se spécialiser dans le traitement des sonorités propres à SA langue… Et oublier les autres ! Vous souhaitez qu'il maîtrise plus tard l'accent anglais ou qu'il soit capable de parler un japonais irréprochable ? Offrez-lui très tôt la possibilité d'écouter " les sons " et " la musique " de ces langues.

Absente
20/05/2006, 11h08
l'étude du langage est une science


les mères et les pères la pratiquent intuitivement.

Thirga.ounevdhou
20/05/2006, 15h17
Très beau sujet, entendre un bébé prononcer ses tous premiers mots est un moment unique pour la mère et le père...en fait tous ces moments (premières paroles, premier pas....) sont des moment de joie. Mais le bébé doit être assisté et motivé par ses parents et son entourage

====

Comment bébé apprend à parler ?

Dès les premières heures de sa vie le nouveau-né est capable de réagir aux intonations d’une voix. Un début de communication qui ne va cesser de croître.


Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Au fil des mois l’enfant va passer par des étapes aussi riches les unes que les autres. Vous aurez parfois l’impression de ne rien comprendre à ce qu’il dit. Pourtant, même au travers de simples sons, sa volonté reste toujours la même : communiquer avec vous.

Entre 1 et 5 mois, bébé babille.

Il s'agit de sons « végétatifs » ou « réactionnels » (essentiellement des voyelles) qui traduisent son bien-être ou son malaise. Déjà, il met en place une communication par le regard et les mimiques. Il reconnaît les sons de sa langue maternelle. A ce stade de leur développement, les bébés ne vocalisent encore qu'en position couchée car ils ne maîtrisent pas encore les variations de leur voix.

De 6 à 9 mois bébé met en place les consonnes.

C'est la période de ce qu'on appelle le doublement des syllabes : « bababa », « papapa ». Mais attention, ne vous réjouissez pas trop vite il ne vous appelle pas forcément « papa » ! Il ne s'agit, là encore, que de babillage. En revanche, s'il voit que vous êtes content des sons qu'il émet, il les reproduira et finira par prononcer « papa ». D’ailleurs, s’il dit souvent « papa » en premier c’est pour une raison simple : le « p » est plus facile à prononcer.

Le mouvement des lèvres utilisé pour la production de « papa » nécessite moins de maîtrise que pour « maman ».

De 9 à 15 mois bébé prononce son premier mot.

Ce n'est pas forcément « papa » ou « maman », il peut dire le nom d’un objet qui lui est cher ou dont il a envie. Pour lui, ce mot exprime toute une phrase, par exemple « bonbon » veut dire « maman donne-moi un bonbon », c'est ce qu'on appelle le « mot phrase ».
L’enfant peut aussi se fabriquer ses mots à lui : « raram » pour la voiture qui roule... C'est aussi la période de la « généralisation » où il appelle « papa » tous les hommes qu'il voit, ou il dit « chat » pour tous les animaux. Il a compris le sens d'un mot et il l'applique à tout ce qui y ressemble.

A partir de 18 mois bébé fait des phrases.

En fait, il juxtapose des mots, tels que « papa pati », dans un style télégraphique mais compréhensible. Il comprend les choses, les évènements, les actions de la vie quotidienne, il est capable de montrer les parties de son corps, les objets familiers, d'aller chercher son doudou si vous le lui demandez... Il commence à former de petites phrases en utilisant le « moi » et surtout la possession et la négation font leur apparition. Il enrichit rapidement son vocabulaire et comprend bien plus qu'il ne peutexprimer.

A deux ans et demi les mots « outils » apparaissent.

Son vocabulaire s’enrichit de prépositions (dans, dessus) d’articles (un, une) de pronoms (je, tu). Il construit ses premières coordinations : « maman est partie et papa est dans le jardin ».

A trois ans et plus, le langage est constitué.

L'enfant se libère de l'action et utilise des mots qui expriment des notions abstraites : aimer, rêver...
Il pose ses premières questions grâce à des bases de langage déjà bien constituées. Cette étape est essentielle car c’est d’elle que dépend la bonne installation du langage écrit. Si problèmes il y a, ils doivent donc être dépistés en section moyenne de maternelle.

Familiarisez-le avec les mots

Lire est un bon moyen d’apprendre de nouveaux mots avec leur sens. Mais pas le seul ! Voici quelques moyens fûtés d’enrichir son vocabulaire.

Le contrôle du geste pour dessiner chaque lettre, les pièges de l’orthographe, les premières règles de grammaire, tout est compliqué dans la conquête de l’écrit ! Plus votre enfant s’entraînera, plus vite le métier rentrera ! Invitez-le donc souvent à tenir un crayon entre ses doigts : liste des courses à faire au supermarché, cartes postales à envoyer aux grands-parents pendant les vacances, planning de la semaine à afficher sur la porte du réfrégirateur sont autant d’occasions pour lui de s’exercer à écrire. Pour compléter cet apprentissage, mettez à son programme quelques activités amusantes.

A 6-7 ans : des jeux autour de l’écriture

En toutes occasions, ayez le réflexe carnet-crayon. Lors d’une visite d’une ferme ou un zoo, ils dessineront les animaux et noteront leurs noms, voire quelques informations. Vous réalisez une recette, qu’il écrive au fur et à mesure le nom des ingrédients qui entrent dans sa composition : tout ce qui disparait de la table, doit progressivement apparaître sur son carnet.


Vous vous dites qu’une petite dictée ne lui ferait pas de mal, choisissez plutôt une charade ou une petite blague qu’il pourra raconter à la récré pour épater ses copains !

De 8 à 13 ans : aidez-le à découvrir le plaisir d’écrire.

Il maîtrise à peu près les règles de base, il lui reste à acquérir de l’aisance pour prendre plaisir à écrire.
- Favorisez les moments où il écrit, sans rechercher systématiquement à corriger ses maladresses, au risque de le bloquer.
- Offrez-lui des magazines qui proposent des grilles de jeux (mots croisés, mots fléchés…) : il enrichira son vocabulaire, sans s’en rendre compte.
- S’il rêve d’un chat ou un hamster, avant de céder, proposez-lui de vous rédiger un mini-exposé sur la bête en question, avec des documents piochés à la bibliothèque !
- Incitez-le à tenir un carnet de voyage ou un journal intime pour exprimer ses idées par écrit.
- Organisez aussi des ateliers d’écriture avec ses copains ! Par exemple, un « atelier publicité » . Le but du jeu : inventer les slogans publicitaires les plus fous en les faisant plancher sur des produits qui les font craquer (hamburgers, jeux vidéo, jouets…). Ou encore un « atelier dictionnaire » : un enfant dit tout-haut un mot étrange que personne ne connaît et écrit sa définition sur un papier. En même temps, les autres doivent écrire une (possible) définition de ce mot. A la lecture de tous les petits papiers, chacun vote pour ce qu’il pense être la bonne définition. Rigolade assurée !

- MagicMamam.com

ranya
20/05/2006, 15h30
malika imy

merci pour ce joli topic car il tembe a pique !!!
ma fille vient d'avoir 5 mois , alors j'essay de lui parler souvent , elle est trés attentive
je me suis dit , cette fois ci je parlerai a mon bébé qu'avec la langue maternelle et j'eviterai le français car elle aura le temps pour l'apprendre , d'ailleurs c'est un conseil de la part des perucultrices et son pediatre

avec mon premier enfant agé de 4 ans , je n'arrive plus a lui apprendre sa langue maternelle puisque dés qu'il etait bébé il etait dans une creche alors je n'ai pas pus moi et son papa s'occuper de son parler dés cet age (manque d'experience) :22:
et maintenant c'est un vrai probleme et s'amagace trop surtout lorsque on part en algerie , ses grands parents adorent lui parler mais lui rien!!! :sad:

je ne sais qu'est ce que vous en penser et si vous avez des suggestions elles seront bien venues

Cookies