PDA

Voir la version complète : Glint, les grandes oreilles qui écoutaient la Libye


gdesmon
03/09/2011, 11h55
L Usine Nouvell Le 02 septembre 2011 par Patrice Desmedt

L'affaire fait grand bruit dans le secteur informatique : Amesys, filiale de Bull, a vendu une solution au régime du colonel Kahafi pour espionner ses opposants. Cette solution, Glint, permet une analyse en temps réel des communications internet et satellites. Décryptage.

Amesys l'a officiellement reconnu. Elle avait bien signé en 2007 un contrat avec les autorités libyennes. Le communiqué l'annonçant est même affiché sur l'unique page accessible du site web de cette filiale de Bull depuis janvier 2010. Le reste du site a été bloqué dans la précipitation, puisque le 1er septembre, il fallait se contenter d'une page entièrement blanche en guise d'accueil. A croire que certains éléments de ce site ne seraient-ils plus politiquement corrects.

Quoi qu'il en soit, dans son communiqué, Amesys affirme que "le contrat concernait la mise à disposition d'un matériel d'analyse portant sur une fraction des connexions internet existantes, soient quelques milliers. Il n'incluait ni les communications internet via satellite – utilisées dans les cybercafés -, ni les données chiffrées – type Skype -, ni le filtrage de site web. Le matériel utilisé ne permettait pas non plus de surveiller les lignes téléphoniques".

Différentes sources de trafic

Amesys a vendu à la Libye un système Glint avec le système d'analyse de réseaux IP Eagle. Sur les présentations commerciales d'Amesys - rendues depuis inaccessibles -, on peut apprendre que Glint est un système capable d'analyser et d'intercepter en temps réel les informations transitant sur un réseau à très haut débit et qu'il est capable de "lire" un grand nombre de protocoles, dont le mail, la voix sur IP, les webmails, les messageries instantanées…

De plus, le Glint est un système évolutif qui peut s'adapter à des flux de plusieurs dizaines de gigaoctets par seconde en mode bidirectionnel simultané. Le tout à l'aide d'un protocole d'identification avancé pour la lecture du contenu. Glint peut d'autre part agréger différentes sources de trafic : réseaux IP, liaisons micro-ondes, réseaux GSM et satellite.

Amesys propose enfin des modules complémentaires pour "analyser avec efficacité un énorme tsunami d'informations entrantes", dont la transcription automatique de la voix en texte, la traduction automatique, la géolocalisation des appels, l'analyse sémantique, la reconnaissance de l'interlocuteur… Le tout étant enregistré sur un réseau de stockage.

Il est bien sûr impossible de connaître la nature du contrat et le type exact de configuration livré à partir de 2008 à la Libye. Mais à la lecture de la documentation commerciale, on peut légitimement se demander si Amesys ne minimise pas les performances de la solution mise en œuvre.

Cookies