PDA

Voir la version complète : Libye: les immigres Africains noirs brutalisés par les révolutionnaires


xenon
04/09/2011, 03h32
Le calvaire des Africains noirs de Tripoli, brutalisés par les révolutionnaires libyens
02.09.11


Tripoli- Comme les vieux rafiots qui rouillent à quai, ils ont échoué là, dans cette crique abandonnée. Le petit port de Sayad, à 25 km à l'ouest de Tripoli, est devenu le refuge de plusieurs centaines d'Africains fuyant les exactions et les arrestations arbitraires dans la nouvelle Libye libre. Huit cents hommes et quelques femmes. Certains sont là depuis deux mois, d'autres sont arrivés la veille, le 31 août.

Mike et Harrison, deux Nigérians de respectivement 19 et 20 ans, ont tout fait ensemble : l'arrivée en Libye, il y a deux ans, l'embauche chez un installateur de télévision par câble à 200 dinars (120 euros) par mois, et maintenant la fuite. "Avant la révolution, les Libyens étaient déjà arrogants avec nous, raconte Mike. Parfois, ils ne nous payaient pas. Mais depuis février, tout est difficile. Les propriétaires ont commencé à nous chasser en disant que nous étions des mercenaires de Kadhafi. Des jeunes nous attaquaient pour nous voler."

Les deux compères ont déménagé pour Abou Salim, un quartier jouxtant Bab Al-Aziziya, le grand complexe occupé par Mouammar Kadhafi, et réputé abriter des tribus qui lui étaient acquises ainsi que des combattants de ses milices.
"Un jour, on nous a dit de partir, enchaîne Harrison. Nous sommes venus ici." Le lieu est une ancienne garnison italienne, devenue une base militaire navale comme en témoigne une grande structure de béton qui devait être futuriste au moment de sa construction. Après son bombardement par l'aviation américaine en 1986, l'endroit a été abandonné. Des pêcheurs s'en servent, ainsi que des trafiquants de clandestins, manifestement avec la bénédiction des autorités. Les bateaux de pêche, dont nombre sont en cale sèche, ne semblent même plus en état de naviguer jusqu'aux îles de Lampedusa (Italie) ou de Malte, situées en face de la Libye. "De toute façon, personne ne sait les conduire ici", déplore Harrison, qui a élu domicile, avec une vingtaine d'autres, sous la coque d'un navire.


"LÀ, C'EST DEVENU LA PANIQUE"

Au fil des semaines et via le bouche-à-oreille, le flux des arrivées à Sayad de ceux pris au piège d'une guerre de plus en plus proche n'a cessé de grossir. Puis les rebelles ont pris Tripoli. "Là, c'est devenu la panique, témoigne Modibo, un Malien. Les Africains comme nous se font prendre aux barrages." Kizita Okosun, originaire de Benin-City (Nigeria), lui, a été arrêté à la maison. "Quelqu'un du quartier à dû me dénoncer. Ils ont volé mes biens et si ma propriétaire n'avait pas été là, je serais mort à l'heure qu'il est."

Il a été conduit dans un centre de détention provisoire. "Nous étions 59 Africains de toutes les nationalités dans la même cellule, sans eau, sans toilettes, sans matelas. On nous donnait à manger et à boire une fois par jour. Il y a un Malien blessé qui disait qu'il préférait mourir que rester là. Mais ils ne l'ont jamais amené à l'hôpital. Certains gardiens nous battaient, d'autres pas. Jamais ils ne nous ont interrogés." Kizita doit son salut à un Libyen d'origine américaine, revenu au pays pour combattre le colonel Kadhafi et ému par son sort. "Au bout d'une semaine, il a ouvert la porte et m'a dit : “Toi, suis moi!” Il m'a amené jusqu'ici en voiture. Dieu m'a sauvé, mais les autres sont toujours là-bas. Que vont-ils devenir?"

xenon
04/09/2011, 03h33
... SUITE

Et que vont devenir les réfugiés de Sayad ? L'argent et les vivres commencent à manquer. Médecins sans frontières, qui a découvert le campement improvisé le 27 août, effectue des visites journalières pour prodiguer des soins de base. Une réserve d'eau potable de 1 500 litres était en cours d'installation jeudi après-midi. "Mais ce qu'il faut, c'est une protection et une solution pour ces gens-là", souligne François Dumont, de MSF. D'après lui, un autre campement de ce type, plus petit, se trouve dans des fermes au sud de Tripoli.

"Le jour de l'attaque de Tripoli, les rebelles sont arrivés ici, ils nous ont fait asseoir cinq heures sous le soleil, se souvient Mike. Puis ils sont partis sans rien dire." Les réfugiés africains de Sayad se plaignent d'être régulièrement intimidés par des jeunes du coin, qui viennent tirer en l'air la nuit ou les rançonner de leurs maigres effets. Des jeunes Libyens passent en voiture à vive allure, mais refusent de répondre aux questions des journalistes.

Les thuwar (combattants rebelles) assurent que le Guide libyen était essentiellement défendu par des mourtazaka (mercenaires). Les Africains rencontrés à Sayad jurent qu'ils ne connaissent aucun mercenaire. La réalité, selon plusieurs sources concordantes, se situe autour d'un tiers de mercenaires africains – essentiellement des Tchadiens, des Soudanais et des Touaregs du Niger et du Mali – dans les forces kadhafistes.A Tripoli, des mercenaires se cacheraient dans des appartements, certains d'entre eux grièvement blessés mais trop terrorisés pour se rendre dans les hôpitaux, où ils craignent d'être livrés à la justice expéditive des rebelles. Les rumeurs d'exactions et d'arbitraire, ainsi que les conditions de détention des Africains alarment de plus en plus les organisations des droits de l'homme.

Interrogé à ce sujet, Oussama Al-Abed Al-Abed, vice-président du conseil municipal autoproclamé de Tripoli, assurait jeudi : "Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Ces gens seront jugés tout ce qu'il y a de plus légalement. Mais à l'avenir, les immigrés devront avoir des papiers. L'ancien régime laissait venir n'importe qui et ce n'est pas acceptable." Mais dans la rue, le ton est plus agressif : "Kadhafi a dilapidé tout notre argent auprès des Noirs", se plaignent nombre de Libyens.

Tous les Africains de Tripoli ne sont pas inquiétés. Certains d'entre eux, connus dans leur quartier, sont protégés par leurs voisins. Mais il arrive aussi que des Libyens noirs soient arrêtés dans ces rafles. Mercredi soir, une vingtaine de femmes gorane et toubou – deux ethnies africaines du Sud libyen, à la frontière tchadienne – campaient devant le complexe sportif de Bab Al-Bahr, où croupissent 210 mercenaires présumés. Elles réclament la libération d'un mari, d'un frère ou d'un fils, tous arrêtés, selon leurs récits, durant la nuit. Elles assurent qu'ils n'étaient pas des miliciens et que les révolutionnaires venus les arrêter en ont profité pour les voler et les battre. Un homme, la barbe fine et les épaules étroites, sort du bâtiment et leur intime l'ordre de se taire : "Vous n'avez pas le droit de ternir la révolution. Ce sont des mensonges." Un instant interdites, elles se ressaisissent : "Alors, c'est ça, la liberté ?"


Christophe Ayad
Le monde

xenon
04/09/2011, 03h34
One Turkish construction worker told the BBC: "We had 70-80 people from Chad working for our company. They were cut dead with pruning shears and axes, attackers saying: 'You are providing troops for Gaddafi.' The Sudanese were also massacred. We saw it for ourselves."




^^
Un travailleur de construction turque a déclaré à la BBC: «Nous avions 70-80 personnes qui travaillaient pour notre entreprise, des Tchadiens.
Ils ont été coupés a mort avec des marteaux et des haches, des attaquants leurs disaient:".. Vous fournissez des troupes pour Kadhafi.
Les Soudanais ont également été massacrés. On l'a vu nous même. "


sources (http://www.bbc.co.uk/news/world-africa-12585395) bbc

absent
04/09/2011, 03h39
xenon

quel la solution a ton avis?

rappeler kadafi au trone
faire appel a des casque bleus

xenon
04/09/2011, 03h50
On ne peut proposer aucune solution sur un probléme dont les tenants et les aboutissants nous échappent .

il aurait fallu désamorcer la crise avant toute cette tragédie ..maintenant le mal est fait .

absent
04/09/2011, 04h05
maintenant le mal est fait .
tu sais, il y a des gens qui cherchent les problemes et d'autres qui cherchent les solutions;)

xenon
04/09/2011, 04h18
tu sais, il y a des gens qui cherchent les problemes et d'autres qui cherchent les solutions

avec déjà 50 000 morts au compteur ..ce seront toujours les mémes qui payeront l'addition pour ces solutions censés régler un probléme et qui finissent elle mémes par en créer d'autres ...

Bien sur ces statistiques ne comptent pas pour nos professionels de l'ingérence humanitaire à deux vitesses..ni pour leurs perrocquets..
ce ne sont finalement que des bougnouls et des négros qui crévent ..

rodmaroc
04/09/2011, 04h19
C'est vraiment malheureux...mais je ne pense pas que ces exactions (dont on ignore l'ampleur) soient le fruit des instructions ou des consignes du CNT...je pense que les rebelles agissent par eux même....dans tout les cas, il n'y a pas d'excuses qui tiennent, le peuple libyen doit faire preuve de civilité.

xenon
04/09/2011, 04h22
C'est vraiment malheureux...mais je ne pense pas que ces exactions (dont on ignore l'ampleur) soient le fruit des instructions ou des consignes du CNT...je pense que les rebelles agissent par eux même....dans tout les cas, il n'y a pas d'excuses qui tiennent, le peuple libyen doit faire preuve de civilité

oui je le pense aussi ..! c'est finalement le racisme vicéral et haineux qui réssurgit ..

par contre l'assassinat du général younes..le CNT est surement mouillé la dedans !!

ce sont tous des apparatchiks de kaddafi !! ils ont tous tétés à la méme bibine ...

absent
04/09/2011, 04h23
xenon

je suis tout a fait d'accord avec toi, c'est inhumain

mais quel solution? arrete de t'indigner et t'accrocher au problemes

rodmaroc
04/09/2011, 04h37
oui je le pense aussi ..! c'est finalement le racisme vicéral et haineux qui réssurgit ..

oui c'est ca, c'est ce bon vieux racisme nord africain...mais dans le cas de la Libye j'ai l'impression qu'il est multiplié par 10.
par contre l'assassinat du général younes..le CNT est surement mouillé la dedans !!
probablement...d'ailleurs, après sa mort, les événements se sont enchainés à toute vitesse.
ce sont tous des apparatchiks de kaddafi !! ils ont tous tétés à la méme bibine ...
mais maintenant une page est tournée...à partir de maintenant ils doivent montrer l'exemple.

xenon
04/09/2011, 04h40
khald ,

pour les solutions , priére de contacter Si Bernard henry quand il reviendra de ses vacances en cote d'azur

moi je constate c'est tout ..

déjà bani walid va étre rasée demain ..et surt la semaine prochaine ..par l'aviation ..

je te raconte pas le massacre ..et la rancoeur ..

ils vont se dégommer jusqu'au dérnier wa salam ..

une guerre civile on sait quand ca commence on ne sait pas quand ca se termine
sinon toi qu'en penses tu ?

absent
04/09/2011, 04h49
pour les solutions , priére de contacter Si Bernard henry quand il reviendra de ses vacances en cote d'azur

moi je constate c'est tout ..
desole pour toi

déjà bani walid va étre rasée demain ..et surt la semaine prochaine ..par l'aviation ..

je te raconte pas le massacre ..et la rancoeur ..

ils vont se dégommer jusqu'au dérnier wa salam ..

au derniere nouvelle bani walid a capitulé, les rebelles vont y entrer ce matin sans tirer une balle saif y etait et s'est sauvé, saadi va peut etre y rester pour s'y rendre

une guerre civile on sait quand ca commence on ne sait pas quand ca se termine
sinon toi qu'en penses tu ?

des guerres civiles il y'en a tjrs eu et des solution ont ete trouvés entre autre des casques bleu pour le maintien de l'ordre, un tribunal internationale et des observateurs

ce qui manque c'est la bonne volonté et la reactivité

xenon
04/09/2011, 05h03
desole pour toi


pourquoi serais tu désolé pour moi ?..désolé surtout pour toutes les victimes ..

au derniere nouvelle bani walid a capitulé, les rebelles vont y entrer ce matin sans tirer une balle saif y etait et s'est sauvé, saadi va peut etre y rester pour s'y rendre

Tant mieux ..

des guerres civiles il y'en a tjrs eu et des solution ont ete trouvés entre autre des casques bleu pour le maintien de l'ordre, un tribunal internationale et des observateurs


Oui aprés que les dégats soient faits ..
ca se voit que tu ne sais pas ce que c'est ..

absent
04/09/2011, 05h08
Oui aprés que les dégats soient faits ..

50000 victimes d'apres le cnt mais dieu seul sait combien kadafou aurait tué sans l'intervention de l'otan, apres tout, tout est de sa faute

ca se voit que tu ne sais pas ce que c'est ..
non, dieu merci

xenon
04/09/2011, 05h17
50 000 victimes d'apres le cnt mais dieu seul sait combien kadafou aurait tué sans l'intervention de l'otan,
On ne le saura finalement jamais ..
oui , merci à l'OTAN d'avoir permis d'éviter un massacre en lybie


apres tout, tout est de sa faute


Oui bien sur tout le monde est innocent ..
seul kadafi est responsable des 50 000 morts

nacer-eddine06
04/09/2011, 07h41
pauvre negre d obama

numidia-4-ever
04/09/2011, 08h00
déjà du temps de khadafi les libyens était xénophobe

Bourguignon89
04/09/2011, 08h12
Il est beau le CNT .. on parlait des viols commis par les milices de kadhafi, ON NOUS BASSINAIT MEME AVEC CETTE HISTOIRE SANS AUCUNE PREUVE .

Par contre là on a une preuve contre la milice de sarkozy , de l'OTAN , de sion :

http://www.youtube.com/watch?v=U3k41ZmLPII

Sioux foughali
04/09/2011, 09h03
C'est vraiment malheureux...mais je ne pense pas que ces exactions (dont on ignore l'ampleur) soient le fruit des instructions ou des consignes du CNT...je pense que les rebelles agissent par eux même....dans tout les cas, il n'y a pas d'excuses qui tiennent, le peuple libyen doit faire preuve de civilité.


je reposte



le Procureur du CPI va t il faire un coup de semonce contre Abdejil et le leader rebelle à Tripoli pour les menacer de CPI s'ils ne mettent pas tout en oeuvre pour faire stopper ces exactions contre les noirs ?


n'avait il pas menacer les Gbagnistes et Gbagbo ?

de Numidia ''déjà du temps de khadafi les libyens était xénophobe''

, (encore que les africains immigrés etaient tres nombreux )

donc la xenophobie qui existe partout selon toi Numidia , c'est la même chose que tuer , torturer en masse .



.

Sioux foughali
04/09/2011, 09h10
parti comme c'est parti...y a de toute façon des risques que ce CNT implose avant 4 mois avec ces exactions ou sans ces exactions


sur la question des attaques contre les noirs

Qu'attendent Obama , Cameron et Sarko pour menacer en sous mains les chefs CNT avec ses relais flics speciaux sur place tous les leaders CNT s'ils s'activent pas pour faire cesser les attaques contre les noirs , le subsahariens, les touaregs en Libye ?

Sioux foughali
04/09/2011, 09h29
Oussama Al-Abed Al-Abed, vice-président du conseil municipal autoproclamé de Tripoli, assurait jeudi : "Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Ces gens seront jugés tout ce qu'il y a de plus légalement. Mais à l'avenir, les immigrés devront avoir des papiers. L'ancien régime laissait venir n'importe qui et ce n'est pas acceptable." Mais dans la rue, le ton est plus agressif : "Kadhafi a dilapidé tout notre argent auprès des Noirs", se plaignent nombre de Libyens.


aucune hauteur de vue... des chiens .. fainéants, complexés ,.

Kadahfi ou pas Kadahfi..l'environnement immediat de la Libye c'est l'Afrique ...Bien sûr qu'il y a à faire avec l'Afrique.

L'Afrique les vomira et c'est ce qu'ils meritent avec des raisonnements pareils....

Déjà des anti Kadahfi commencent à les regarder avec suspicion ou de travers .

Cookies