PDA

Voir la version complète : Le vrai visage du Venezuella


mehdi-amazigh
04/09/2011, 22h05
Retour au Venezuella

Treize ans après une première immersion au Venezuela, alors gouverné par Rafael Caldera, Annick Maziers est retournée sur place en mai dernier. Impressions sur la République bolivarienne d’Hugo Chavez, sous la forme d’un carnet de route.


L’absence temporaire du président Chavez a été l’occasion, pour une bonne partie de la presse mondiale de titrer sur le Venezuela... renforçant l’impression d’un régime dictatorial pour certains, éveillant, pour d’autres, respect et curiosité pour un leader adulé par une bonne partie de la population... Au total, des centaines d’articles, mais pour combien d’enquêtes sur le terrain ?
Pour entendre un peuple, c’est peut-être un peu comme pour observer les étoiles... les grandes lumières de la ville peuvent parasiter un peu la tâche. Il ne faut pas hésiter à rentrer dans les terres, quitter la capitale. Cela faisait treize ans que je n’étais pas retournée au Venezuela. Je suis retournée dans mon Llano incandescent, à l’intérieur du pays.

Les mises en garde de quelques amis non chavistes, les e-mails alarmants sur la « dictature » de Chavez, ainsi que la presse avaient fini de me convaincre : il valait mieux ne pas prendre mon fils de sept ans avec moi pour retourner au Venezuela. Je suis donc partie seule pour retrouver les gens avec qui, treize ans auparavant, j’avais vécu. Je ne connaissais rien du Venezuela socialiste. Quand je suis partie, le pays était encore sous le mandat du président Caldera. Hasard des dates, mon départ avait coïncidé avec les derniers mois de la présidence Caldera.
***

Mai 2011, j’arrive à Zaraza, à l’intérieur du pays. Je renoue avec mes amis comme si je les avais quittés hier ; tous de milieux différents, de sensibilités politiques différentes. Il y a treize ans, je travaillais dans le cadre d’une action sociale bénévole au cœur du pays avec des enfants, des malades. Aucune prise de position politique n’était souhaitable, neutralité totale, je travaillais avec des gens de tous bords.
Enregistrant, notant, photographiant tout ce que je n’avais plus vu depuis treize ans, j’avais treize années à comprendre. Du balayeur de rues au chauffeur de taxi, de la guichetière au cadre supérieur de la compagnie d’électricité, du collégien au propriétaire terrien exploitant, je les ai tous harcelés de questions. J’ai découvert un nombre incroyable de programmes, il m’était difficile de tout capter tant il y a avait de sujets à développer.
***

L’un des programmes les plus impressionnants m’a semblé être les réseaux mercal. Ce sont des magasins du commerce équitable vendant à prix régulés les denrées de base produites localement. Ils sont implantés partout dans le pays. Je me suis rendue dans l’un d’eux. Le bruit courait qu’il n’y avait plus moyen de se procurer de l’huile. Je voulais vérifier. Alors que nous entrions dans le mercal, ils déchargeaient des palettes de bouteilles d’huile.
J’ai vu les comedores, ces cantines publiques gratuites pour les plus de 60 ans, les écoles de musique gratuites pour tous, les formations professionnelles gratuites, les transports publics très bon marché et gratuits pour les personnes âgées.
***

L’un des grands points du Venezuela est la mobilité des gens. Compte tenu du prix du carburant, des prix des transports publics (métro, liaisons bus entre les villes...), les Vénézuéliens ont vraiment la possibilité de se déplacer. Ce qui n’est pas un détail quand on sait, en France notamment, l’élimination « naturelle » que représentent pour les étudiants les déplacements à la capitale. Les parallèles me venaient souvent à l’esprit, et de penser à nos retraités européens, français, grecs, anglais, ceux dont la retraite ne permet même pas le paiement d’un loyer ou les couples avec double salaire qui ne peuvent plus payer le gasoil pour se chauffer l’hiver.
***

Les maisons que j’avais connues ont été aménagées, les réservoirs d’eau potable ont été changés, le téléphone est accessible à tous et, d’ailleurs, tout le monde a son téléphone portable. La compagnie nationale de téléphone Cantv a été nationalisée en 2006 et elle propose des tarifs sociaux extrêmement accessibles, très encadrés. Tous peuvent être connectés à Internet, le prix est modique et des cours gratuits d’initiation sont offerts partout dans le pays. D’ailleurs, les premiers ordinateurs 100% vénézuéliens voient le jour.

Toute personne qui souhaite étudier peut étudier, les universités sont partout présentes. De très nombreuses femmes reprennent des études tout en gardant leur travail, les horaires ont été aménagés. Dans la ville où j’étais, Zaraza, le nombre d’universités est passé de deux à quatre. Le Venezuela est le pays au monde comptant le plus d’étudiants, 36% de la population étudie. Les bourses sont largement distribuées. Ainsi, l’une de mes amies vit seule avec quatre enfants à charge, ses quatre enfants étudient, aucun n’a besoin de travailler pendant son cursus.
***

Il y a des médecins à tous les coins de rue, grâce au programme d’échange de médecins avec Cuba. J’ai pu rencontrer certains de ces Cubains, comprendre comment ils vivaient cette expérience et comment ce « prêt » de médecins était perçu par la population bénéficiaire : une expérience enrichissante pour les premiers car beaucoup de maladies présentes au Venezuela sont maintenant éradiquées à Cuba et, pour les seconds, une aubaine.

J’ai pu voir au fin fond de la campagne des gens opérés, des gens avec des attèles, des lunettes... Les parallèles avec la tendance actuelle en France me viennent en permanence en tête : alors que la France applique un numerus clausus et renvoie des médecins étrangers bien que la population subisse une pénurie criante, que le taux de cancer explose et que la population vieillit ; le Venezuela fait venir 20.000 médecins cubains. C’est l’asymétrie parfaite.

Les familles les plus aisées que je connais sont certes très critiques au premier abord envers le pouvoir... Le vocabulaire est dur et ils ne manquent pas de relever tous les problèmes que connaît encore le Venezuela. Cependant, ils ont quand même tous reconnu ne rien avoir perdu. Ils ont gardé leur bateau, leurs fermes, les multiples voitures... Et, au fil des discussions, eux-mêmes reconnaissent que leur Venezuela est un charme et qu’ils n’ont pas envie de le quitter. Ils sont impliqués dans l’opposition, pour certains, et animent des émissions radio, occupent des postes à responsabilité.
***

Le plus déstabilisant pour un esprit européen est peut-être de constater l’incroyable tendresse qu’exprime, avec une grande spontanéité, la population envers le président Chavez. Il est vu tantôt comme un fils, tantôt comme un frère.
Transposer un tel comportement dans notre contexte politique actuel serait tout à fait surréaliste. Il n’est plus question dans notre paysage politique de fracture entre la classe dirigeante, en ce compris les hauts fonctionnaires, et la population ; il est juste question d’univers différents.
***

En passant au-dessus de la rivière la plus sale de Caracas, un véritable égout à ciel ouvert, mon amie me dit que « ce fou de Chavez a promis qu’il nagerait dedans ». Cette remarque me fait alors penser à l’un des textes du grand « Gabo ». Il parlait de ce général qui, pour son agrément, avait inversé le cours d’une rivière... Gabriel Garcia Marquez nous plongeait alors dans le réalisme magique ; mais ce que Chavez rend abordable pour une partie de la population, c’est en fait une réalité magique. Il ne cherche pas à inverser le cours des rivières mais bien le cours des choses. Depuis de nombreuses années, personne n’avait autant orienté le développement du pays vers les classes les plus défavorisées, personne n’avait osé.

A l’image de ce métro de Caracas qu’il a fait sortir de terre pour rejoindre les banlieues à flanc de montagne, il a défié et renversé ce que beaucoup pensaient être la fatalité, les lois irréversibles du marché. Ainsi, fou pour certains, leader humaniste pour d’autres, cet homme a su réveiller l’optimise et la fibre politique d’un grand nombre de Vénézuéliens.
Annick Maziers
SOURCE : Le Courrier Suisse

oukil salah
04/09/2011, 22h35
tout ça que du virtuel
il suffit que le baril chutte et tout tombera à l'eau

Filali
04/09/2011, 22h58
Ben va y vivre c'est mieux que la France apparement :D

nacer-eddine06
04/09/2011, 23h32
il suffit que le baril chutte et tout tombera à l'eau


dans tes reves
il ne chutera plus
et vive chavez
dix chefs d etats comme lui et lhumaite est sauvee
mort aux suceurs de sang

oukil salah
04/09/2011, 23h57
dix chefs d etats comme lui et lhumaite est sauvee

qu'est ce qu'il a fait d'exeptionel à part distribuer des dollars pour calmer le peuple

nacer-eddine06
05/09/2011, 00h14
http://bellaciao.org/fr/local/cache-vignettes/L140xH142/chavez_libye2ef1-a661c.jpg
Hugo Chávez : dirigeant vénézuélien élu depuis 1998. Avec un Discours anti-impérialiste et une action progressiste, il a fait 2 changements à la Loi sur les hydrocarbures, donnant la priorité à l’Étatdans la capture des revenus pétroliers et le revenu par la redevance. Il a renationalisé la compagnie pétrolière, mettant un terme à « l’ouverture pétrolière » de la présidence précédente. Après un sabotage pétrolier, il a repris le contrôle complet de l’État sur PDVSA et commence une nouvelle étapedans la politique pétrolière nationale, où l’entreprise d’Etat est le principal actionnaire et l’unique gérant de l’économie pétrolière. Chavez, accusé de « Communiste » par les États-Unis, a subi un coup d’état en 2002, mais deux jours plus tard il a été réinstallé à son poste par les militaires et lescivils qui le soutenaient. Il a été constamment accusé par les médiasinternationaux et la diplomatie étasunienne et européenne de financer le terrorisme international (FARC, ETA, HEZZBOLLAH, le HAMAS et Al-Qaïda), de mettre fin à la liberté d’expression, d’emprisonner ses ennemis politiques et d’entraîner son pays dans la pauvreté grâce à sa version du communisme. Le Venezuela est le pays qui détient les plus grandes réserves de brut lourds et ultralourds certifiées et vérifiés dans le monde, environ 296,5 milliards de barils. Hugo Chávez est la cible de toutes sortes d’attaques politiques et de complots dans son pays, par le biais de secteurs d’opposition principalement constitués par les groupes politiques et économiques (médias, partis et associations) liés aux Etats-Unis qui détenaient la richesse et le pouvoir avant son arrivée. Les gouvernements antérieurs ont conduit des politiques pétrolières préjudiciables à l’intérêt national et en faveur du premier client du pétrole du Venezuela : les Etats-Unis.

LIXUS
05/09/2011, 00h35
En tout cas, niveau criminalité c'est la cata. S'il n'y avait pas la présence d'une certaine élite économique qui est contre lui, son économie ne tournerait même pas. Il est obligé de faire appel à des milliers de médecins cubains.

Il peut dire merci au pétrole mais qu'est-ce c'est mal géré.

De toutes façons, Cuba et le Venezuela, sans la présence de leurs dirigeants, se porteraient beaucoup mieux.

nacer-eddine06
05/09/2011, 00h43
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=219078

que de mauvaises foi

Filali
05/09/2011, 01h08
Il nous prend vraiment pour des idiot ce SOLAS il croit qu'on connait pas le site Bellacio :lol:
Tu peux te mentir a toi meme mais tu ne peux pas mentir aux autres.

xenon
05/09/2011, 02h03
De toutes façons, Cuba et le Venezuela, sans la présence de leurs dirigeants, se porteraient beaucoup mieux

Classement Indice de dévellopement humain 2010:

Cuba ( avec Embargo occidental) = 52

Maroc ( avec soutien massif occidental +:pray: aux émirs du golfe+:57: aux sionistes +:9: + les coups :20:+ ...) = 130

chuuuutt !! :mrgreen:

bel-court
05/09/2011, 11h46
Pour le classement du Cuba qui est considéré un pays à forte longévité humaine et l'égalité entre hommes et femmes lui a permis de remonter dans le classement. Pour la pauvreté il ne figure même pas dans les 100 premiers pays en dévellopement, avec un salaire de 20 euros par mois, une population qui vit des soutiens de leur immigration et le manque de libertés je le classe loin derrière le Mali.

nacer-eddine06
05/09/2011, 12h55
Classement Indice de dévellopement humain 2010:

Cuba ( avec Embargo occidental) = 52

Maroc ( avec soutien massif occidental + aux émirs du golfe+ aux sionistes + + les coups + ...) = 130

chuuuutt !! :mrgreen:

certains devraient apprendre a tourner sept fois leur langues

donc re chutttttttttttttttt

saaid
05/09/2011, 13h05
qu'est ce qu'il a fait d'exeptionel à part distribuer des dollars pour calmer le peuple ======================= chez nous le Roi a amassé des fortunes pour appauvrir le peuple et le pousser á la débauche, á réduire nos femmes á des femmes mullets, nos enfants á un plaisir pour les touristes pervers et l autre moitié á l immigration!

MisterOver
05/09/2011, 13h08
De toutes façons, Cuba et le Venezuela, sans la présence de leurs dirigeants, se porteraient beaucoup mieux.


Je suis desolé, mais les cubains vivent mieux que les marocains, algériens.

En plus, ils sont loin devant d'après les chiffres du PNUD, ils sont devant sur :

1 - Education.
2 - Santé.
3 - Nourriture.

LIXUS
05/09/2011, 13h22
MisterOver,
Je suis desolé, mais les cubains vivent mieux que les marocains, algériens.

En plus, ils sont loin devant d'après les chiffres du PNUD, ils sont devant sur :

1 - Education.
2 - Santé.
3 - Nourriture.

Désolé, je connais bien les Cubains que j'ai beaucoup fréquenté, du moins ceux à l'étranger. Je connais bien aussi l'histoire et l'actualité de leur pays.

Certes, Cuba a deux succès à son actifs et non des moindres (santé de qualité et gratuite et scolarité).

Sinon, après ça c'est un manque de tout. Une quasi faillite de l'état qui a été obligé de revoir (a minima) sa politique économique pour ne pas sombrer. On peut juste ouvrir des paladares mais qu'est ce qu'on y mange mal.

Tu parles d'une politique égalitaire où seuls ceux qui on la possibilité d'avoir des devises étrangères peuvent acheter quelques biens de consommation hors de prix et qu'ailleurs on trouve banal.

Tu as une nomenklatura qui peut tout se permettre mais qui laisse la majorité du peuple dans la misère. Tu dois faire la queue avec ta libreta pour acheter un peu de viande (voir dans quel état elle est conservée), un peu de savon, du sucre... Tout le système qu'on avait cru disparu et qui reflétait les systèmes socialistes (URSS....).

Des zones touristiques fermées aux nationaux sauf ceux qui sont peuvent y travailler.

Prisons pleines d'opposants politiques...

Te puedo decir que hablo perfectamente el espanol con el acento cubano. Me encanta la salsa, el son cubano, el guaguanco y coger la guagua.

oz20053
05/09/2011, 13h38
Je suis desolé, mais les cubains vivent mieux que les marocains, algériens.

Objectivement, je vis au Maroc, dont je connais plusieurs régions pauvres et moins pauvres, j'ai été à Alger, à Tunis, à Tripoli, au Caire, et à Nouakchott.

Et j'ai été à La Havane, y a pas photo !!

S'ils vivent plus longtemps, c'est de toute manière Allah qui l'a voulu.

Maintenant, vivre mieux c'est subjectif… Les cubains que j'ai rencontrés sont soit riches (si ça existe) et profitent des produits de contrebande (officiellement Cuba est sous embargo) ou bien sont pauvres et vivent de pacotille, inconscience (salsa et alcools), et de discussions philosophiques (ils sont vachement cultivés quand même).

Oui, c'est vrai ils ont des systèmes d'éducation et de santé a priori meilleurs que le nôtre (je ne parle que du Marocain, et d'ouï-dire…), mais bon tout est relatif. Mais les cubains sont contents et ont la joie de vivre.

Dans les paradis touristiques (resorts), les touristes étrangers ne manquent de rien, et le contraste est encore plus frappant qu'au Maroc, par exemple, ou qu'en Mauritanie.

xenon
05/09/2011, 17h59
certains devraient apprendre a tourner sept fois leur langues

donc re chutttttttttttttttt

130 fois je dirais ..
et wallah ..ça nage dans le caca et ça se permet de critiquer bla hachma des gens qui ont fait de leur société , l'une des plus alphabétisée du monde malgré un blocus US qui dure depuis 50 ans .

alors RE RE chuuuutt !!

Othman17
05/09/2011, 18h02
chuuuutt !!
re chutttttttttttttttt
RE RE chuuuutt !!

Quand les grands esprit se rencontre sa donne sa. Cela dit, je ne vois pas pourquoi tu a encore une fois sorti le maroc de nulle part dans une discussion sur le venezuela :rolleyes:

xenon
05/09/2011, 18h14
Quand les grands esprit se rencontre sa donne sa.

c'est comme t'ssss ou bien h'rrrrrrrrr !!

Faut bien se mettre se faire comprendre non ..!!

cela dit, je ne vois pas pourquoi tu a encore une fois sorti le maroc de nulle part dans une discussion sur le venezuela

ben oui justement ..quand on est assis bien derriére à croire qu'on est nulle part ..on jette pas les pierres sur ceux qui occupent les premiéres places !!


on reste humble ..on tiens sa langue et on essaie de faire pareil !

bel-court
05/09/2011, 18h19
Hrrrrr c'est pour les suivistes, pour un ane quoi. C'est les dictateurs qui ont fait de leurs peuples des anes....

ETTARGUI
05/09/2011, 18h23
je le classe loin derrière le Mali.
On voit que tu ne connais pas le Mali... En terme de démocratie, de liberté d'expression, de libertés individuelles... Les pays nord-africain ont beaucoup à apprendre du Mali!

Othman17
05/09/2011, 18h27
ben oui justement ..quand on est assis bien derriére à croire qu'on est nulle part ..on jette pas les pierres sur ceux qui occupent les premiéres places !!


on reste humble ..ontiens sa langue et on essaie de faire pareil !

Donc sous pretexte que la france est plus developper que le maroc ou l'algerie, moi et toi on aurait pas le droit de les cirtiquer ? ( et dieu sait qu'il sont criticable sur de nombreux domaine)

Si les commentaire aurait ete arrogants, je t'aurai rejoins, mais les gens ici n'ont fait qu'emettre une opinion.

En effet, Cuba excelle dans enormement de domaines, notamment la medecine.
Elle a aussi un taux d'alphabetisation qui frole les 100%. Mais cela n'empeche pas que c'est un regime totalitaire ou les citoyen sont prive d'enormement de droit fondamentaux.

Savait tu par exemple qu'il etait extremement difficile pour les cubains de voyager ?

Savait tu que si un cubain decidais d'immigrer de son pays, il serait dechu de toutes ses proprietes sur l'ile et n'aurait plus jamais le droit de revenir sur l'ile ?

xenon
05/09/2011, 18h34
Hrrrrr c'est pour les suivistes, pour un ane quoi. C'est les dictateurs qui ont fait de leurs peuples des anes....


Non tu confond avec les moutons ..qui sont effectivement un produit de la dictature de droit révolutionnaire ou de droit divin ..

le Hrrrr est plutot pour ceux qui se font guider à l'endroit ou le maitre désire les diriger ...ca peut étre fait en accompagnement avec un baton ou avec la carrotte ou les deux à la fois .

saaid
05/09/2011, 18h36
Elle a aussi un taux d'alphabetisation qui frole les 100%. Mais cela n'empeche pas que c'est un regime totalitaire ou les citoyen sont prive d'enormement de droit fondamentaux.==================== d autres pays sont aussi totalitaire oú la moitié de la population est illetrée et les femmes accouchnet toujours aurpés de la wellada du village

xenon
05/09/2011, 18h45
En effet, Cuba excelle dans enormement de domaines, notamment la medecine.
Elle a aussi un taux d'alphabetisation qui frole les 100%. Mais cela n'empeche pas que c'est un regime totalitaire ou les citoyen sont prive d'enormement de droit fondamentaux.

Savait tu par exemple qu'il etait extremement difficile pour les cubains de voyager ?

Savait tu que si un cubain decidais d'immigrer de son pays, il serait dechu de toutes ses proprietes sur l'ile et n'aurait plus jamais le droit de revenir sur l'ile ?

oui effectivement ..!...Fidél n'est pas un modéle démocrate

mais à leurs décharge ..vivre 50 ans isolés sous blocus militaire américain et économique occidentale ajouté à celà les multiples tentatives de coups d'etats orchestrés par la CIA quand ce n'est pas carrément un envahissement par les marines ( baie des cochons) ..etc etc forcément ca rends parano !!

que les américains leur lâche la grappe et ce pays leader dans les caraibes
finira sa révolution démocratique comme il a réussis sa mutation culturelle et sociale ..

Othman17
05/09/2011, 18h46
d autres pays sont aussi totalitaire oú la moitié de la population est illetrée et les femmes accouchnet toujours aurpés de la wellada du village

le maroc aussi totalitaire que cuba ? rhooo t'exagere

saaid
05/09/2011, 19h02
tout est relatif Othman, ce qui est libre chez les uns, est percu comme totatlitaire pour d autres!

Sioux foughali
05/09/2011, 19h10
on a commencé par Venzuela et ça derive sur Cuba


Tout le monde sait que la pauvreté a reculé au Venezuela..et c'est cela qui a permis l'election et la re election de Chavez. Qui peut parler des partis d'opposition qui ont voulu faire un coup d'Etat ..coup d'Etat annihilé par la population


C'est pareil pour le Bresil , Lulla a reduit la pauvreté et a commencé à grignoter l'informel , 2 fois elu et son parti a à nouveau gagné les elections

faut savoir un peu nuancer

bel-court
05/09/2011, 19h49
Sioux, tous les pays qui vendent un baril pour plus de 100$ ont respiré mieux ces dernières années, mais cet argent n'a été utilisé que pour acheter ses propres citoyens. Dans les années 70 le baril était à plus de 70$ et tout le monde disait c'est grace à Boumedienne que notre pays va bien économiquement or c'est faux et si le Venezuela va mieux aujourd'hui ce n'est pas grace à Chavez non plus.

Pihman
05/09/2011, 20h14
Le terme clé pour le venezuelaa est le mot " DURABLE"

est ce que l'effort que fourni l'Etat venezualien en faveur de citoyens est durable?


Est ce que le système economique en place peut produire DURABLEMENT suffisamment de richesse pour soutenir cet effort?

This is the question..




Pour le reste je ne doute pas de la bonne volonté de Chaves pour le bien de son peuple

Mais il y a la dictature de la chose économique et des chiffres

Cookies