PDA

Voir la version complète : Les Silences De D'ahmed Ouyahia


son2cloche
21/05/2006, 05h54
Une éclipse de dix jours et un contrôle médical

Les silences d’Ahmed OuyaHIA

Depuis le dernier Conseil de gouvernement qu’il a présidé, le 10 mai dernier, Ahmed Ouyahia n’est apparu dans aucune activité officielle. Après une éclipse de 10 jours, le matin du 20 mai, Ahmed Ouyahia revient dans son bureau de Chef du gouvernement sur fond de rumeurs de départ.

Paradoxalement, au moment de son absence, les attaques des autres partis augmentent en intensité. D’emblée, Belkhadem donne le la en avouant que les trois partis de l’alliance présidentielle “n’ont pas la même conception du programme du Président”. Une démarcation qui laisse le pilote de l’Exécutif seul. Et seul responsable du choix de la méthode de concrétisation du programme présidentiel. Le lendemain, Soltani, l’autre allié, prend le relais tout en poursuivant sa logique d’exigence du départ d’Ouyahia. “Il n’y a point de gouvernement éternel.
Ahmed Ouyahia encaisse, du moins en a-t-il l’air, compte tenu du silence qui a caractérisé ses cadres. Seul le porte-parole du parti, le RND, a tenté de répliquer aux assauts des Soltani et autres Daâdoua Layachi, chef du groupe parlementaire du FLN, qui se chargent d’enfoncer le Chef du gouvernement en le menaçant d’une motion de censure, puis de réclamer son départ pur et simple.
Dans l’entourage d’Ahmed Ouyahia, c’est le silence circonspect, mais qui se veut serein, justifié par des arguments trop légers pour atténuer la portée des attaques de ses adversaires. Outre la grande question que pose l’attitude des membres de la direction du RND, l’absence de son premier responsable de la scène politique et des activités officielles, la dernière étant la visite et le dîner offert en l’honneur du président vénézuélien, Hugo Chavez qu’Ouyahia a manqués, était énigmatique.
Selon des informations concordantes, Ahmed Ouyahia a pris cinq jours de repos pour passer des examens médicaux, une sorte de check-up annuel.
Certains évoquent un séjour privé de trois jours à Bruxelles. Stakhanoviste de la besogne, gros fumeur et un peu trop d’embonpoint ont certainement décidé Ouyahia à faire une coupure avec un rythme de travail qui excède 14 heures par jour. Surmenage pour les uns ou simple problème gastrique, pour les autres, n’empêche que ce contrôle médical l’a éloigné de la scène.
Mais, le mystère de son silence demeure dans la mesure où un contrôle médical n’explique pas son attitude qui s’apparente à un fléchissement devant les critiques acerbes de ses alliés adversaires qui focalisent, d’une part, sur “l’échec de son action au gouvernement”.
De l’autre, on le soupçonne a priori de velléités de fraude aux prochaines législatives de 2007, d’où la réclamation de son départ. Il semble, de ce fait, qu’Ahmed Ouyahia prête le flanc à ses détracteurs qui se placent déjà dans la perspective de 2007 — probablement plus loin, étant donné qu’il est le seul à ne pas se prononcer sur l’échéance présidentielle — le FLN ayant opté pour la révision constitutionnelle et le MSP décidé à prendre le pouvoir en 2012, avec option de revenir, surtout pour le FLN, au pouvoir.

Quelle sera donc l’attitude d’Ouyahia ?
D’autant plus que sa double casquette ne l’a toujours pas empêché de pencher et de favoriser sa fonction de commis de l’État, et seulement elle.
Homme de devoir, il sait qu’il peut s’éclipser un jour, à sa demande ou sur celle du président Bouteflika, le seul habilité dans cette confusion d’État à trancher un débat qui n’en est pas un et qui tourne à la crise gouvernementale. Cela d’autant également que sa demande au bureau de l’APN de lui fixer une date, entre le 24 et le 31 mai, pour présenter son bilan n’a toujours pas eu de réponse. L’attente aura duré, comblée par les spéculations, les surenchères et les menaces des députés du FLN, jusqu’à ce que le président de l’APN, M. Amar Saïdani, lève le secret : Ouyahia ne présentera pas son bilan. Réponse on ne peut plus officielle qui “fragilise” davantage Ahmed Ouyahia, tout en le pressant de prendre une décision quant à son avenir à la tête du gouvernement. Ce qui ne saurait tarder, selon des indiscrétions. Les prochaines quarante-huit heures seront déterminantes, voire décisives. Le temps fixé, d’une part, par le calendrier officiel, avec la visite attendue du Premier ministre turc, M. Erdogan.
De l’autre, le temps de réflexion que se donne Ahmed Ouyahia pour peaufiner sa riposte. S’il a toujours envie de se battre contre ceux qui ne saisissent pas sa démarche.

Djilali benyoub (LIBERTE)
VOIR TOUS LES ARTICLES (http://www.liberte-************/edit.php?id=57971)

ferrailleur
21/05/2006, 08h05
bonjour.
décidément les mauvaises habitudes sont bien ancrées on aura des batailles de chefs mais pas de débat d"idée.est ce qu'on est au courant des options politiques possibles.?cet article ne le dit pas .les protagonistes ne le savent peut etre pas eux mêmes.
l'époque de boumediene avec le débat sur la charte nationale était plus riche.
ou alors les algeriens s'en foutent.

kuchiki
21/05/2006, 08h45
Je pense que c'est plutot la derniére de tes propositions :mrgreen:

safyo
21/05/2006, 09h10
Nous sommes à 1 ans des législatives et les partis commencent leur campagnes .
Dans une démocratie la campagne est aussi importante que la clarté lors du jour des élections .
Un bon choix citoyen est un choix pesé .
C'est à dire Un choix entre des programmes bien saisis .
J'attend donc des programmes avec les propositions qui y sont liés.

ghedioui
21/05/2006, 11h22
les differentes sorties mediatiques des deux ministres d'etats belkadem et soltani sont plutots etrange d'un coté ils sont tj membre de la coalition ' leurs ministres seigent tj au gouvernement ils aprouvent tj la politique du president qui est lui meme responsable de ce gouvernement et de sa politique ainssi que la nomination du chef du gouvernement et de son remplacement le cas echeant et donc q'elle mouche a pique les deux ministres d'etat et de qu'elle logique politique parle .le premier pretent q'il doit diriger le gouvernement car il est le parti majoritaire ' il est censer savoir que ca n'a jamais ete une obligation constitutionnelle il puis lorsqu'il fera des elections libre dans ca kasma la plus petite il parle de gouvernance.l'autre pretent que les ministre du chef du gouvernement sont fatigue et un ce sont des ministres de l'algerie et deux pour les uns et les autres doivent savoir que lorsque mr ouyahia travaille pour redresser le pays les uns commes les autres n'ete meme pas dans les gradins .....alors q'il reste ou qu'il parte ouyahia est bosseur et un fhal ....argaz

Fouad
21/05/2006, 11h39
Encore un mystère comme les autres ; Le peuble Algérien est toujours le dernier informé sur l'état de santé de ses dirigeants car tout simplement on le croit encore mineur .Les mauvaises habitudes restent bien ancrées!
En tout cas moins on entend paler de Mr OUYAHIA mieux on se porte.
Par contre, les autres Chef de Partis de la coallition qui se pressent à prendre la place de chef de gouvernement, ont interet à se taire car il sont complice ( en bien ou en mal) de l'actuel politique gouvernementale .

Je pense enfin que nous avon besoin d'une politique de gauche pouvant mieux protéger les petites bourses en assurant une meilleure repartition des richesses du pays; Actuellement, c'est une polique économique de la jungle plutot favorable aux plus " :rolleyes: riches" et surtout plaisante au FMI, à la banque mondiale, au club de Paris et au club de Londre. Il faut bien assurer ses arrières!

Un avis comme un autre.

ghedioui
21/05/2006, 11h39
les elections doivent etre une aubaine pour forumistes pour discuter des projets realisable dans le contexte algerien dans tous ces dimension notament dans le domaine du developement durable et la lutte contre la precarite et le chaumage vaut mieux allumez une chandelle que maudir l'obscurite

ghedioui
21/05/2006, 11h47
q'elle politique de gauche preconisez vous celle qui maintienne les entreprises sous perfusion par argent du contribuable ou du beylik ou celle qui donna elarbah a la fin de l'annee pour des societee plutot agonisante ou celle qui maintient le pacte sociale avec un monosundicalisme non merci l'algerie doit integrer OMC doit etre tourner vers une productivitee probante

rabi3
21/05/2006, 13h05
La gestion socialiste des entreprises fait partie de l'histoire récente de l'algerie et c'est une étape révolue á jamais, bien qu'elle n'ait pas réussi sur le plan économique, elle a le mérit d'avoir pris en charge les besoins élémentaires de la population en matiere de pouvoir d'achat des citoyens, de santé publique, d'éducation et de logement et infrastrucure diverse.

La réalité économique mondiale a imposé á l'algerie une autre option plus liberale et plus capitaliste dont les resultats positifs sont attendus par tous les algeriens qui ont su sacrifier pendant des années plusieurs acquis de la révolution et qui ont payé du prix fort le demantelement de la politique économique dirrigée et centralisée.

Une politique de gauche dans les années á venir consistera á concilier le pragmatisme économique et mettre au centre des préoccupations le developpement de l'homme, investir dans les richesses humaines en améliorant significativement les conditions de vie et soutenir et inciter la cosommation de la société,veritable moteur de l'économie en général.

Une politique de gauche redefinis les modalités de la distribution juste et équitable des richesses du pays.

ferrailleur
21/05/2006, 13h11
il faut un peu de bon sens.
jamais une entreprise privée ira investir dans des coins sans route et sans infrastructures.ni faire de la recherche.
par contre tout le reste même au niveau de la santé doit être ouvert au privé.(sauf la prévention ou la vaccination : encore qu'on peut envisager des privés agir sur contrat avec l'état)
dans notre secteur public trop de magouilles,de j'men foutisme etcc...

safyo
21/05/2006, 13h40
Cette année sera encore une période qui devra contribuer à solidifier notre cadeau commun qui est l'Algérie .Ce bien qui nous fut légué sur l'autel du sacrifice de tant de grands Hommes et de grandes Femmes.
Une Algérie qui saura protéger tous les Algériens .
Je suis fier de savoir qu'en Algérie il y a de plus en plus de citoyens qui travaillent tous les jours pour des valeurs nobles et chères comme le salut , la paix , l'écoute , la compréhension mutuelle , le partage .
Je suis fier de savoir que de jours en jours dans mon pays des coeurs ont de moins en moins peur .
Sachons protéger nos voix frêles et nos étoiles .
Montrons notre capacité à parler sans blesser .
Montrons notre capacité à parler sans insulter .
Sachons être à la hauteur en restant clairvoyant devant la provocation .
Sachons faire preuve de Respect et de Tolérance
L'Algérie est grande et le Temps semble lui être favorable plus que jamais .

Il faut aussi promouvoir la noble qualité de Responsabilité .
J'attends des fonctionnaires d'Etat leur impartialité et leur équité quand à la transmissions des messages de chaque partis .

J'attends des partis qu'il se montrent capable d'aider tous les Algériens dans leurs épanouissements .
C'est une chose difficile , car les coeurs souvent craignent et tendent à se refermer .C'est humain .

Maintenant et pour encore renforcer la démocratie nous avons une année
d'échange .

Les programmes , Les programmes , Les programmes .

Mon choix ne se fera qu'en fonction des propositions éclairé cohérentes et non démagogique bien entendu .

N'oubliont pas que les pays tendent .
Et que la temporalité d'un pays ne sera jamais celle d'une personne .

Sur le plan Economique il faut reconnaitre que l'esprit d'entreprise et que le monde de la finance n'est pas encore à la hauteur et que l'Etat se devra de continuer d'injecter de l'argent .Le processus de privatisation devra être poursuivit aussi . Car la concurrence saine incite à la qualité .
N'oubliont pas que la finalité de l'entreprise est la distribution et le profit car c'est pour elle une question vitale . En même temps l'Etat a les moyens d'amortir les soubresault .
Mais je ne suis pas economiste alors permettez que je ne m'attarde pas trop .
d'autant plus que nous avons une année pour échanger . ;)

safyo
21/05/2006, 13h44
Le grand bonjour bien entendu a Son2cloche , Rabi3 , et Ferailleur :)

ghedioui
21/05/2006, 16h30
l'ami c'est tres bien dit et ecrit vous ete un sage;effectivement ont a besoin de clairvoyance et beaucoup du courage ainssi que des propositions progressiste et realisable .

le loup
21/05/2006, 17h11
:redface: FERAILLEUR, a t enttendre parler, on dirait que l algerie est l ethyopie, sans route et sans infrastructures, tu dis n importe quoi. L investissement depend aussi du politique du pays investisseurs, et ces derniers suit de pres l avantage politique et n obeissent qu a ce principe.
La france est le frein a main de l europe sur l algerie, elle est a cent pour cent pour la tunisie et le maroc, et veut l;aisser l algerie pays consomateur de ces produits par l intermediaire de ces pays ou sa main mise est flagrante, voila la verite.
Meme avecsa capacite humain et financier, plus une ardoise de 6o millars, qui assure les investisseurs, ces derniers croient que l algerie va brader ces entreprises et ces biens, juste pour sortir de ce marasme, car le jeu de l europe de laisser un pays moisir estaussi une carte de main mise sur ce pays, il faut qu il appel au secours, mais l algerie a ete beni par ALLAH, est le mot help na pas ete dit.
L arrivee des chinois, des coreens et autres a changer la donne, les americains s interesse hors hydrocarbure, tout cela a ete a la faveur de l algerie, l europe tente maintenant de faire ds ourires, ont declarant quelle va aider l algerie sur l affaire de OMC.
Alors messieurs les critiqueurs laisses l algerie tranquille.

Akli
21/05/2006, 17h21
lol, safyo: l'art et la maniere de parler pour ne rien dire! Mais qu'est ce que tu racontes? tu parles de quoi? j'ai rien compris, à chaque fois je me marre quand je lis tes reponses, que des hors sujets! :mrgreen:

Ps: est ce que tu es une fille?

ferrailleur
21/05/2006, 21h21
le loup.je ne sais pas si tu voyages beaucoup en algerie mais un pays ou il y a des épidemies de typhus ou de choléra dans certaines régions ,je dis nien dans certaines régions, n'a pas grand chose à envier à l'éthiopie.je ne sais pas si tu as vu une reportage sur la sntr pour alimenter les gens dans le grand sud.
a voir ce que tu écris ,tu ne l'as pas vu.et bien dans ces régions personne d'autre que l'état n'investira pour la population.

il ne faut surtout pas croire que les chinois vont développer ce pays.ils vont vendre les équipements moins cher mais le développement ne peut venir que des algeriens ,si on les encourage et les motive.

Cookies