PDA

Voir la version complète : Coopération dans la lutte contre la criminalité


safyo
22/05/2006, 15h31
Le semaine dernière nous avons reçu le patron de la gendarmerie Francaise .
Aujourd'hui un professeur en criminologie aux universités de Gand et Libre de Bruxelles, M. Marc Cools

La formation de compétence au bénéfice de la gendarmerie nationale est une réalité qui se confirme de jours en jours .
L'Etat Algérien ne lésignera sur aucun moyen pour se munir d'Institutions Sécuritaires de Grandes Valeurs .


Un article ci dessous tiré du Quot et datant d'aujourd'hui :

COOPERATION

Un éminent criminologue

chez la Gendarmerie nationale



Le professeur en criminologie aux universités de Gand et Libre de Bruxelles, M. Marc Cools, a été reçu la fin de la semaine dernière au siège du Commandement de la Gendarmerie nationale où il a animé une conférence sur le thème «la police privée, enjeux et complémentarité». Des représentants du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, des cadres de la Direction générale de la Sûreté nationale et des directeurs de sociétés privées de gardiennage et bien sûr des cadres de la Gendarmerie nationale ont assisté, mardi dernier, à cette conférence, selon le communiqué du Commandement de la Gendarmerie nationale.

Le Pr Marc Cools est conférencier dans plusieurs universités européennes (Nyenrode en Pays-Bas, Belgrade en Serbie et Sarajevo en Bosnie). Il possède à son actif une centaine de publications sur la criminalité, la sécurité et l’espionnage économique. Ses longues années d’expérience lui ont valu d’occuper, durant quatre années de 1999 à 2003, le poste d’expert auprès du ministère de la Justice belge pour les questions de politique criminelle, de la réforme de la police, de la recherche scientifique et de la sécurité privée.

Selon le communiqué du Commandement de la Gendarmerie nationale, la visite du Pr Cools entre dans le cadre du jumelage de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de la Gendarmerie nationale et l’équipe de recherche en analyse sociale de sécurité de l’université de Gand. Ce jumelage qui intervient «dans le cadre de l’ouverture de la Gendarmerie nationale sur les organismes scientifiques et techniques» internationaux permettra à ce corps de sécurité de bénéficier d’un transfert de savoir dans le domaine de la lutte contre la criminalité organisée et le grand banditisme, précise-t-on.

Sofiane M.

Thirga.ounevdhou
22/05/2006, 16h17
C'est vrai, beaucoup d'efforts se font dans ce but...la securite nationale et la gendarmerie sont tres actifs.

Merci pour l'info.

Cookies