PDA

Voir la version complète : Apres Marrakech c'est Fes qui vend ces Riad


Page : [1] 2

auscasa
22/05/2006, 21h23
le phenomene des riads a fes 2 a 3 riad venues chaque jour, c'est une bonne chose pour Fes qui a besoin de sauver ces merveiux construction qui date de plusieur annes.
__________________________________________________ ________________


Fès gagnée par la fièvre des riads : 2 à 3 maisons vendues chaque jour Leur prix est compris entre 700 000 et 1,5 million de DH
D’après les statistiques officielles, il y a dans le pays 491 établissements classés ou en cours de classement.

Le phénomène des riads et maisons d’hôtes prend de plus en plus d’ampleur. Après avoir mis le feu à Marrakech, le commerce des vieilles demeures marocaines est en train de se propager un peu partout, dans les grandes villes comme dans les petites. Et si, en ce moment, c’est Fès qui emboîte le pas à Marrakech, aucune ville n’est épargnée, que ce soit Essaouira, Meknès, Ouarzazate, Zagora ou Errachidia.

Aujourd’hui, ce sont les demeures de la capitale spirituelle du Royaume, Fès, qui sont dans la ligne de mire des acquéreurs étrangers et nationaux. Selon Driss Faceh, président du CRT (Conseil régional du tourisme) de la ville, la cité compte deux à trois transactions en moyenne par jour. Le phénomène, qui a commencé il y a environ quatre ans, s’est accéléré ces deux dernières années, et les demeures sont cédées, selon lui, entre 700 000 et 1,5 million DH. «C’est bon pour la ville», estime Driss Faceh, car, selon lui, les demeures achetées sont autant de maisons sauvées, la médina de Fès comptant des milliers d’habitations menaçant ruine. Et puis il y a l’emploi, ajoute le président du CRT, qui estime que chaque maison d’hôtes ouverte emploie 15 à 20 personnes. Mieux, conclut-il, ces établissements connaissent un taux de remplissage de loin supérieur à celui de l’hôtellerie classique.

7 456 lits officiellement recensés, répartis en 491 établissements
En dehors des riads servant d’habitation aux particuliers, il existe actuellement au Maroc 491 établissements de ce genre, à usage touristique et classés - ou en cours de classement - en première ou deuxième catégorie, conformément à la loi 61-00, promulguée en 2003, totalisant 3 667 chambres, soit 7 456 lits. Mais cette loi a déjà trouvé ses limites puisque, très vite, elle s’est avérée inadaptée pour affecter un classement à un patrimoine riche et varié. En effet, les commissions en charge de cette mission ont constaté des différences de standing très importantes entre des maisons d’hôtes appartenant à la même catégorie, que ce soit dans la même ville ou entre les villes. A tel point qu’une nouvelle réflexion est aujourd’hui entamée en concertation avec les professionnels pour réviser cette loi et élargir les catégories. Selon de nombreux professionnels, la loi 61-00 a été conçue pour les grandes demeures en partant de Marrakech, mais avec la découverte des merveilles que renferme la médina de Fès, on s’est rendu compte que parfois il n’y avait aucune commune mesure entre les unes et les autres, classées dans la même catégorie.

Mais si tout peut être rectifié au niveau du classement, le plus difficile est de maîtriser ce phénomène sur deux plans : tirer tous ces établissements à but commercial dans la sphère de l’économie formelle et protéger le patrimoine historique.

Le patrimoine architectural encore mal protégé
Cette situation est parfaitement résumée par Abdellatif Aït Ben Abdellah, propriétaire de plusieurs riads, mais qui se définit avant tout comme un défenseur de la médina de Marrakech depuis plus de vingt ans. «Ce phénomène a positivement influencé l’image du tourisme au Maroc, de la même manière qu’il a contribué à améliorer le niveau de vie des Marrakchis, puisque, derrière chaque maison rénovée dans la médina ou même construite dans les alentours de la ville, il y a de l’argent qui est injecté, des artisans qui travaillent et des emplois qui se créent. Mais attention ! Au début il y a tout de même eu des massacres. On a vu des monuments historiques détruits pour laisser place à des piscines et autres jacuzzis au milieu des demeures de la médina».

Selon M. Aït Benabdellah, les erreurs commises à Marrakech, où il n’y a plus aucune maison de style mérinide, ne devraient pas se reproduire à Fès ou ailleurs. Il est vrai que toutes les lois protégeant l’historique datent du Protectorat et, à l’exception des sites classés par l’Unesco patrimoine de l’humanité, à l’instar de la médina de Fès, il n’existe pas de loi pour sauvegarder ce patrimoine.

Serge Meadow, DG de l’agence Riads au Maroc qui gère 250 établissements, dont 150 à Marrakech, estime, lui, que depuis quelques mois, les autorités sont plus vigilantes. Il relève qu’aussi bien à Marrakech qu’à Essaouira, les projets sont de plus en plus contrôlés par les municipalités et l’Agence urbaine qui ne donnent plus d’autorisation pour construire des bâtisses qui ne respectent pas le patrimoine. Par contre, il déplore que la spéculation ait pris son envol, «la bonne spéculation émanant de ceux qui acquièrent une maison pour y passer une retraite paisible comme la mauvaise, celle des promoteurs immobiliers», précise-t-il.

Il dénonce aussi la concurrence déloyale car, dit-il, si Marrakech et ses environs comptent officiellement 417 établissements classés, il y en a au moins 300 qui échappent à tout contrôle. Officiellement, commente Serge Meadow, ce sont des propriétés privées qui reçoivent la famille et les amis, mais «à l’évidence, ces propriétaires ont de grandes familles et beaucoup d’amis», conclut-il avec ironie. Tout ce commerce juteux qui échappe au fisc se fait via internet...

salimde
22/05/2006, 21h31
Le patrimoine du Maroc est riche et il serait quand même mieux que toutes cette richesse reste au Marocains.

sir_tssela3
23/05/2006, 01h38
cher salimed il ne faut pas etre tres suceptible envers les etrangers, de toute façon les riads vendus ne sont pas mis dans des contenaires et expedies en europe.
un francais qui achete un riad au bord de la ruine :
>injecte du cach du flouz , des euro dans l'economie de la ville.
>fait travailler de la main d'oeuvre pour la restauration du riad
>aide a la sauvgarde du patrimoine culturel et architectural de la ville
>fait revivre des pans entiers de l'artisanat traditionnelle
>favorise l'augumentation des touriste qui visiteront la ville ( n'oublie pas que bcp de ces riade seront transformer en maison de hote, musée culturel ou restaurants).
>attirera d'autre investissement en terme de loisir, infrastructure d'assainissemnet de la ville...etc

yassmine
23/05/2006, 01h45
ben moi je suis plutot de l'avis de Salimde, mais apparement ça ne pose pas de problème aux marocains ! Donc tant mieux !

zek
23/05/2006, 02h00
cher salimed il ne faut pas etre tres suceptible envers les etrangers, de toute façon les riads vendus ne sont pas mis dans des contenaires et expedies en europe.
un francais qui achete un riad au bord de la ruine :
>injecte du cach du flouz , des euro dans l'economie de la ville.
>fait travailler de la main d'oeuvre pour la restauration du riad
>aide a la sauvgarde du patrimoine culturel et architectural de la ville
>fait revivre des pans entiers de l'artisanat traditionnelle
>favorise l'augumentation des touriste qui visiteront la ville ( n'oublie pas que bcp de ces riade seront transformer en maison de hote, musée culturel ou restaurants).
>attirera d'autre investissement en terme de loisir, infrastructure d'assainissemnet de la ville...etc
C'est peut-être ce qui nous manque à la Casbah d'Alger, d'autant plus que la plupart des ces acheteurs sont des artistes, des écrivains, des publicitaires, ou des cadres supérieurs, des amoureux du patrimoine et de notre culture qui ont du goût et le goût fait défaut chez nous.

nanouchka
23/05/2006, 02h01
bonsoir ,bien parlé sir, tu as bien dévellopé ,c est une question de rentabilité et tous le monde y gagne je pense
alors que dire des marocains qui achète sur le sol français puisque pour certains ils vendent leur maison du maroc pour acheter en france c'est ca la liberté d'investir

yassmine
23/05/2006, 02h14
C'est peut-être ce qui nous manque à la Casbah d'Alger, d'autant plus que la plupart des ces acheteurs sont des artistes, des écrivains, des publicitaires, ou des cadres supérieurs, des amoureux du patrimoine et de notre culture qui ont du goût et le goût fait défaut chez nous.

Oui oui et qui vont faire flamber les prix ! non Zek, moi je ne suis pas pour, je ne veux pas que le patrimoine algérien finissent dans les mains d'étrangers ! S'il y en a peu passent encore, mais s'ils se passent le mot, no thanks !! Le goût ne fait pas défaut chez nous, je ne suis pas d'accord avec toi, j'ai vu un reportage, va voir chez certaines personnes à la casbah s'ils n'ont pas de goût ! Le gout est spécifique aux Européens ou quoi !!! Avoir du goût ça a un prix ! et ce n'est pas donné à tout le monde !

sir_tssela3
23/05/2006, 02h21
zek et nanouchka

parfaitement, d'autant plus que j'ai oubler de citer un fait des plus importants :

la majorité de ces riades sont sur le point de s'effondrez a causes des pluit diluviennes et par manque d'entretien, et en moyenne ces riads acceuillent une disaine de familles, vivant dans des conditions pour le moin insalubres...

pour la kasbah d'alger ça serait en effet un tres bon moyen de pereniser le patrimoine qu'elle recele, d'autan plus qu'elle a , si je ne m'abuse, une situation toute particulier a sovoir qu'elle surplombe la ville d'alger. un tres beau panorama en perspective .
il faudrais biensur le lobying des elus locaux mais surtout une volonté politique.
bon courage donc. ;)

yassmine
23/05/2006, 02h35
Non merci Sir laisse nous notre Casbah d'Alger !!! L'état n'a qu'à restaurer ! Mais bon il me semble que l'unesco s'en charge non ? une partie en tous cas !

sir_tssela3
23/05/2006, 02h55
chere yassmine
un monument de cet importance (une micro ville si on peut dire) ne peut se contenter d'un statut de ville dortoir . elle a besoin d'activités culturelles, sociales et estivales. plus pour ces habitants que pour les touristes.

si tu me dit que l'algerie a les moyens(oui), l'experience(mmm) et surtout la volenté politique pour reussir le paris(et dans un temps tres court) sans vendres des riads a des etrangers, je te dirais lah ybarek. pourquoi s'en priver.

>il faudra constituer un comité des habitant de la casbat
>recenser les riades a restaurer
>allouer un budget consequent (l'unesco ne fara pas grand chose, surtout pour l'un des plus grand producteur de petrol ;) )
>installer une commision de suivie
>etablire des echeances
>organiser des festivales culturels
etc...

n'oublie de m'inviter ;)

Alforza
23/05/2006, 03h26
economie de pacotilles... on va pas se mettre a crier a l'aide les francais pour renovez ces maisons, en esperant une infime retombee sur le tourisme.
Certains voudraient voir l'algerie se transformer en zoo comme les francais ont fait au maroc. Ci pas vrai!!!!!!!!!

Que les maisons s'effondrent et alors, l'avenir n'en est pas pour autant hypotheque? On a 20 millions de jeunes on va quand meme pas attendre les touristes pour vivre? Je pense qu'on peut concilier en algerie une industrie respectueuse de l'environnement et un tourisme responsable et limite en nombre, parce que 10 millions de touristes chez nous ce serait une catastrophe.

zek
23/05/2006, 08h43
Toujours est-il que je préfére que la cité historique tombent dans les mains des étranger que des squatteurs ou des ruraux de la campagne, comme à Oran.

salimde
23/05/2006, 09h01
De toute façon le problème ne se pose pas puisque le patrimoine Algérien n'est pas à brader.
De plus il est évident que ce patrimoine appartient à tous les Algériens et qu'il doit le rester!!!!

auscasa
23/05/2006, 09h10
premierement ont parle pas de patrimoine, mais des riades qui apartien a des gens prive alors s'ils veulent vendre person ne peus leur dire non sauf une restriction de l'etat qui interdit de vendre au etrange comme c'est le cas pour les terres d'agriculture au maroc.


un riad qui va tomber dans quelque anne si rien ne ce fais, le prix et de 70 a 150 mille euro, et apres l'achat il faut 100 a 500 mille euro pour le renover et avec 2 a 3 vendue par jour ont arrive a 600 a 1000 riad par ans, alors un investissement entre 2 et 4 milliard d'euro qui s'injecte dans l'economie de l'ancien medina une population de quelque 600 000 habitant.

et apres c'est le tour de la creation de l'emploie, des restaux des maison d'hote, des magazines des artiste ....qui achettes aussi comme a marrakech... alors l'economie tourne et tous le monde et gagnant.

ok de l'autre cote, si ont fait des restrictions de ne pas vendre au etranger, les riades reste en ruine le chomage augmente, les ptits artisanat ferme ...

je comprend pas comment ont peus cretiquer sarko si ont a les memes idee que lui ? il faut etre ouver ont est sur terre d'islam et chaque anne ont a beacoup d'occidentaux qui ce convertisse a l'islam dans les mosques du royaume parcequ'ils vivent avec les gens et ils commencent a comprendre mieux notre religion.

si ont compte pas les etudiants, il y avait plus de francais qui ont immigre au maroc que des immigres marocains en france dans les 4 dernieres annes ce qui est un bon signe pour l'economie marocainne et aussi une force politique.

ont est pas l'algerie le maroc et un pays pauvre qui n'a pas de ressource alors ont peus pas ce permetre le luxe de rien faire parcequ'il y a des milliards qui rentre a la caisse d'etat. biensure je parle de petrole alors je comprend les algeriens qui sont contre cette politique.

salimde
23/05/2006, 09h31
Déjà on ne se payent pas le luxe de ne rien faire .
Et comprend que mon avis est basé sur un bon sentiment

tariqlr
23/05/2006, 10h12
Le maroc n'est pas un pays pauvre, ni le niger, ni le Congo... c'est la gestion qui est pauvre, aidée par " je ne peux rien faire" .

zek
23/05/2006, 10h22
Le patrimoine en Algérie a déjà disparu en partie, je parle du patrimoine coloniale, maintenant pour la Casbah d'Alger, c'est du privé, ce qui complique la rénovation.

En ce qui concerne les médinas au Maroc, les gens l'on quitté pour vivre dans des logements sociaux, un peu comme en France dans les années 60, le paradis, d'ou le probléme d'abandon, et je crois que sans les Européens, ces médinas auraient disparue définitivement.

yassmine
23/05/2006, 11h08
je crois que sans les Européens, ces médinas auraient disparue définitivement.

Vive les européens alors !!!! ils sont utiles au Monde, ce n'est pas comme nous, partout ou on va on tente de nous chasser !!!! ah heureusement qu'ils sont là ces chers occidentaux, on ne peut rien faire sans eux, on est trop nuls !! :mrgreen:

Toujours est-il que je préfére que la cité historique tombent dans les mains des étranger que des squatteurs ou des ruraux de la campagne, comme à Oran.
Dis moi tu n'aurais pas la nostalgie de l'empire coloniale toi ?

Tizinissa
23/05/2006, 11h22
Yassmmine

Ce qu'a dit Zek est tout a fait vrais !! moi meme je suis de Marrakech ! ses Riads etaient pour la plupart abandonnés et acheter des maison ou villa dans les quartiers chic et modernes etait moins chere que de maintenir ses riades !!

La majorité dÄentre eux etainet des ruines pres a s'ecrouler !! les eurpenes les ont achetes, assainit et l'ont vreaiment sauvegarder !!

Seulement apres les marocains ont commencés a crié aux scandales !! je me demande ils etaient ou ses gens avant ????

En plus ses ridaes ne sont pas exportés a L'etranger 1ils sont bien la ou ils ont toujours ete !! alors óu est le dramatique dans tous ca ?

zek
23/05/2006, 11h55
Non pas du tous le patrimoine, tous les patrimoines en Algérie doivent être préservé, je peux te dire aussi que du temps de boumédiene, des restes de muraille ont été détruite par des ignards. Mais bon le coup de geule de Toumi sur le tombeau de Massinissa en dit long.

zek
23/05/2006, 12h11
Vive les européens alors !!!! ils sont utiles au Monde, ce n'est pas comme nous, partout ou on va on tente de nous chasser !!!! ah heureusement qu'ils sont là ces chers occidentaux, on ne peut rien faire sans eux, on est trop nuls !!

Bien sûr qu'on ne peut rien faire sans les occidentaux, tu en doute. :)
Le Jardin d'essai d'Alger à même été pris en charge par les Italiens...

absent
23/05/2006, 12h22
Suis tout à fait d'accord avec toi, point par point...

La casbah s'effondre chanque jour un peu plus ...

C'est Malheureux ...

yassmine
23/05/2006, 12h22
non j'en doute pas mais quand est-ce que ça change ?
Faudrait quand même qu'on se prenne en charge, non ! Au lieu d'appeler à l'aide à la moindre occasion, les occidentaux eux n'ont pas besoin de nous et nous le font bien comprendre chaque jour !

Prendre en charge et "s'approprier" quelque chose c'est différent Zek.

zek
23/05/2006, 12h30
Je l'ai déjà dit, la Casbah, ou au moins une partie à déjà disparue, pour le reste, il faut penser, alors qu'en faire ? Un lieu touristique avec des artisans, des musées, des librairies, ou un quartier comme un autre avec les conséquences que l'on connaît, le choix sera politique.

Mais ça n'empêchera pas pour les autres propriétaires de maisons ottomanes, de vendre au plus offrant.

riati
23/05/2006, 14h27
Et pourtant la casbah d'alger est inscrit au patrimoine mondiale de l'unesco:
La Kalâa des Béni Hammad (1980)
Djémila (1982)
Tassili n'Ajjer (1982)
Timgad (1982)
Tipasa (1982)
Vallée du M'Zab (1982)
Casbah d'Alger (1992)

kerouac
23/05/2006, 14h52
cher salimed il ne faut pas etre tres suceptible envers les etrangers, de toute façon les riads vendus ne sont pas mis dans des contenaires et expedies en europe.
un francais qui achete un riad au bord de la ruine :
>injecte du cach du flouz , des euro dans l'economie de la ville.
>fait travailler de la main d'oeuvre pour la restauration du riad
>aide a la sauvgarde du patrimoine culturel et architectural de la ville
>fait revivre des pans entiers de l'artisanat traditionnelle
>favorise l'augumentation des touriste qui visiteront la ville ( n'oublie pas que bcp de ces riade seront transformer en maison de hote, musée culturel ou restaurants).
>attirera d'autre investissement en terme de loisir, infrastructure d'assainissemnet de la ville...

Et voilà !

Ces ryads rénovés sont un fleurons pour le Maroc et des monuments de beauté et l'apport de nouveaux capitaux de la part des méchants étrangers ne peut qu'être bénéfique à tous et toutes, pas besoin d'un prix Nobel d'économie pour le comprendre.

Selon ce que je peux lire, Yasmine prône une économie communiste calqué sur la Corée du Nord et ses commentaires sont un relent de racisme à l'état brut qui s'apparente à une haine viscérale de l'étranger,voilà une belle démonstration de tolérance et d'ouverture:sans doute à mettre sur un manque de confiance personnel et d'amour propre... :rolleyes:

sir_tssela3
23/05/2006, 15h12
cher kerouac
je pense que tu t'emporte un peu.

traiter yassmine de raciste est un peu fort et pour le moins malvenu, crois moi ;)

il y a certe une contreverité vehiculée par une nomenclature journalistique algerienne qui associe tourisme-->prostutution-->pedopholie et qui induit en erreur certain algerien mais pas tous et vaut mieux leur expliquer calmement plutot que partir dans des accusations infertiles.
et c'est un marocain qui te parle, donc le plus "mandaté" pour s'offusqué de ces stereotypes.
loin de moi de prendre sa defence, elle en est capable toute seule, je repete yassmine n'appartien pas a ces categories de gens que tu condamne.et enfin je ne voudrais pas que le topic devie de son but original.

a bon entendeur salut.

salimde
23/05/2006, 15h42
moi j'ai mon avis et vous le votre !
moi du moment ou ça se passe chez vous ça me dérange pas .
La je pense que vous êtes satisfais.
Je ne crois pas que Jasmine est raciste

kerouac
23/05/2006, 15h45
sir_tssela3,

À force de lire les stéréotypes tels que: Tourisme=prostitution=pédophilie=occidentaux, il vient que, ça peut "taper" sur les nerfs à la fin...

Refuser de façon sine_qua_non l'apport étranger sur le plan économique ou autres, s'apparentent dangeureusement a de la xénophobie.

À chacun ses choix: ouverture ou fermeture.

Le mien est fait et ce sera toujours avec plaisir que je visiterais ces ryads dont la mise en valeur architecturale ne peut que faire avancer le Maroc sur tous les plans, autant artistique qu'économique.

Entre une nuitée dans un hotel bétonné et sans âme hérité de l'ère soviétique et un ryad rénové avec goût, le choix est simple.

Sur ce, mes excuses d'avoir fait dévier le sujet.

riati
23/05/2006, 15h54
Et puis de toute façon les Riad il y en aura toujours ... car si les étrangers font flomber les prix à Marrakech, essaouira et fès.
Y'a des Riads dans des villes plus charmantes (d'un point de vu blédard) ... des exemple : Sefrou, Meknès, Taza, Tétouan ....
Les Algeriens sont bien sur plus que bien venu ... avoir des voisins de la même culture serai une aubaine pour les habitants des Médinas comparé à des voisin gwer qui respectent pas les codes de la vie en médina.

Cookies