PDA

Voir la version complète : Libye-Tunisie : un avenir certain en partage


Badis
30/09/2011, 14h20
La Tunisie devrait renoncer au concept infructueux de l’Union du Maghreb Arabe, organisme fantoche plombé par le conflit du Sahara occidental opposant en filigrane le Maroc et l’Algérie. Pourquoi persister à ranimer un objet cliniquement mort à coups de gâchis financiers. Lorsque l’Algérie et le Maroc auront résolu leur différend, la Tunisie et la Libye ensemble, d’une seule voix, participeront, à l’évidence, et pèseront d’autant plus sur le montage d’un nouveau projet maghrébin.

« Le monde semble sombre quand on a les yeux fermés » proverbe indien.
Le peuple tunisien a achevé la première étape de sa libération en chassant son dictateur/inculte Ben Ali et sa mafia. Le peuple libyen, grâce à des sacrifices héroïques, liquide le tyran au pouvoir depuis quarante-deux ans. Les derniers évènements ont prouvé que les deux pays sont liés, comme un couple, «pour le meilleur et le pour le pire». Cette évidence devra guider notre réflexion en vue d’établir une nouvelle stratégie politico-économique et sécuritaire pour l’avenir proche et, à plus long terme, de nos deux pays. Tout attentisme et absence d’une ligne de coopération systémique signeront une politique suicidaire et laisseront le chemin aux vautours et prédateurs qui ont participé au pillage et à la destruction de la Libye. Ces derniers s’avancent déjà pour la reconstruction de ce pays comme en témoigne la prise de position officielle du gouvernement italien. Ceci n’est pas sans nous rappeler la guerre du Golfe et l’invasion de l’Irak où ces mêmes prédateurs profitèrent d’avantages, en échange de leur intervention : rente pétrolière et gazière, contrats juteux avec pour objectif la reconstruction du Koweït et de l’Irak au profit de leurs propres entreprises.
Trois grands défis attendent la Tunisie : la sécurité intérieure et extérieure, le chômage, le développement économique et social équitable. Une trilogie, quadrature du cercle, sans jeu de mots !

La Libye, à notre avis, devra relever quatre défis majeurs : l’installation d’un Etat de droit accompagné d’une administration efficace, la reconstruction de son économie dévastée par la guerre civile et le pillage inouï opéré par le clan Kadhafi, la mise en place d’un système de protection sociale digne d’un pays disposant de moyens financiers énormes et la refonte de son système éducatif adapté aux exigences de la modernité.
Comment garantir la sécurité sur l’ensemble du territoire tunisien, sachant la perméabilité de nos frontières, sans la pacification effective de la Libye ? Comment créer 700 mille emplois durant les cinq prochaines années sans établir la libre circulation des personnes entre la Tunisie et la Libye ? Comment réussir un développement intégral de notre pays sans un accord fiable de libre-échange commercial et financier avec notre voisin ?

La Libye aura besoin de l’expérience de la Tunisie pour moderniser son appareil administratif afin d’affronter les défis de son développement. Elle aura aussi besoin de notre tissu d’entreprises pour reconstruire son territoire sinistré à coût raisonnable. La mise en place d’un système de protection sociale exige un apport massif en expertise pour bâtir un tel édifice quasi inexistant et/ou inopérant (institutions, encadrement, infrastructures hospitalières).

Avant la révolution libyenne, le nombre de nos compatriotes travaillant en Libye était évalué à 200 mille personnes et le nombre d’entreprises tunisiennes exportant vers ce pays estimé à plus de 1000. La Libye constitue le premier partenaire régional de la Tunisie avec 3 milliards de dinars d'échanges en 2009. Elle reçoit 7% de nos exportations. En 2009 encore, les investissements tunisiens en Libye représentaient 265 Millions de dinars et se répartissaient dans l'industrie agro-alimentaire, la pharmacie, les matériaux de construction et les travaux publics.

La Libye bénéficie de grands atouts pour favoriser le développement d'une activité économique soutenue. Elle pourra sortir dès 2012 de sa récession et compter sur une croissance à deux chiffres. Riche de ses ressources considérables en pétrole et en gaz, la Libye est en mesure d’attirer en masse les investissements étrangers pour construire ses infrastructures de base comme le chemin de fer, le réseau autoroutier et le développement d’un secteur touristique de qualité eu égard à son patrimoine culturel exceptionnel et ses milliers de kilomètres de plage inexploités.

Pour mieux appréhender l’avenir, nous devons bien identifier, définir et traiter les défis suivants : stabilité politique et sécuritaire, développement, construction et intégration régionale basée réellement sur les intérêts stratégiques et vitaux et non sur l’appartenance à un bloc géographique. L’Afrique subsaharienne espère beaucoup des changements heureux opérés au sein de l’Afrique méditerranéenne. Une coopération triangulaire Tunisie/Libye/Afrique subsaharienne ferait renaître l’espoir à travers le continent tout entier.

Nous sommes tenus de prendre très rapidement des initiatives en vue de promouvoir la coopération intra-africaine en matière de commerce, d’investissement, de finance, et de partage des expériences de développement afin de définir un nouveau modèle de développement plus adapté aux besoins de nos pays, seul moyen pour sortir de la dépendance et des diktats des pays du Nord et des dragons asiatiques. Cette coopération intra-africaine instaurera un climat de confiance et de compréhension entre nos peuples. Cette initiative sera conforme aux vœux de l’Assemblée générale des Nations Unies qui a adopté une résolution en faveur de la coopération Sud-Sud en décembre 2003 et proclamé le 19 décembre journée mondiale de cette dernière.

L’urgence nous commande d’agir méthodiquement et d’une manière systémique pour asseoir une réelle dynamique d’intégration de nos deux économies ayant pour toile de fond la coopération intra-africaine. Nos deux pays peuvent créer un tandem de propositions et d’actions pour refondre l’Union Africaine, structure inventée afin d’assouvir les désirs et délires de domination de Kadhafi.

Un acte fondateur et visionnaire s’impose pour un avenir pérenne à destination de nos jeunes générations. Cet acte s’articule, à notre avis, autour de huit axes principaux :

1. Etablissement rapide d’un accord de libre circulation des biens et des personnes entre les deux pays, permettant ainsi la formation d’un espace économique sans frontière.

2. Création d’une monnaie unique, facilitant les échanges entre les deux pays, évitant ainsi l’utilisation de devises étrangères dans nos transactions.

3. Etude d’un schéma directeur d’aménagement de territoire et de
développement commun, outil privilégié pour mettre en cohérence nos infrastructures stratégiques, nos politiques sectorielles prenant en compte les capacités de nos atouts territoriaux. Cet outil devra dégager les investissements complémentaires pour une meilleure intégration de nos deux économies et mettre un terme aux doubles emplois – au gaspillage.

4. Mise en œuvre d’une stratégie pour unifier progressivement l’enseignement de base assurant ainsi aux nos jeunes un cursus éducatif et un socle culturel commun.

5. Uniformisation et coordination de nos normes et réglementations dans toutes les activités industrielles et de service pour faciliter l’intégration des deux économies.

6. Mise en place d’un centre de recherche commun disposant de moyens technologiques de pointe et suffisants pour utiliser nos compétences techniques et scientifiques et aider nos industries à résister à la concurrence internationale.

7. institution d’un centre d’études stratégiques et prospectives permettant d’esquisser et d’élaborer des réflexions à l’usage de nos décideurs.

8. Etablissement d’une agence tuniso-libyenne d’investissement en Afrique. Celle-ci aurait pour mission d’identifier les opportunités d’investissements en relation avec les capitaux et les entreprises de nos deux pays, de favoriser le placement des jeunes diplômés par le biais de microcrédits et la recherche des marchés pour écouler nos divers produits.

Pourquoi ne pas réactiver l'Union tuniso-libyenne, projet emblématique de Bourguiba, pour édifier un avenir partagé sur une base claire et ratifiée par voie référendaire. On pourrait même envisager une confédération dotée d’une Constitution supranationale favorisant la prospérité reciproque, le développement durable, la solidarité, la cohésion interne, la diversité culturelle et qui s’engagerait en faveur d’un ordre international juste et pacifique. Cette confédération consacrera l’autonomie des états et disposerait d’un législatif et d’un exécutif «légers» pour assurer une coordination et une prise de décision rapide à propos des questions d’intérêt mutuel (défense, relations étrangères, économies et finances). Il serait dommage et dommageable de ne pas saisir ce moment historique pour unir nos deux peuples enfin libérés de leurs tyrans.

La Tunisie devrait renoncer au concept infructueux de l’Union du Maghreb Arabe, organisme fantoche plombé par le conflit du Sahara occidental opposant en filigrane le Maroc et l’Algérie. Pourquoi persister à ranimer un objet cliniquement mort à coups de gâchis financiers. Lorsque l’Algérie et le Maroc auront résolu leur différend, la Tunisie et la Libye ensemble, d’une seule voix, participeront, à l’évidence, et pèseront d’autant plus sur le montage d’un nouveau projet maghrébin.
Pour clore cette réflexion, écoutons cette voix venue de loin, vibrante de sagesse et d’actualité, celle de ma grand-mère : «Qui mange seul s'étrangle seul.»

Mustapha STAMBOULI, Ingénieur Enit/Epfl, expert

Badis
30/09/2011, 14h21
Y a pas que les Occidentaux qui aimeraient manger sur le dos des Libyens! :redface:

xenon
30/09/2011, 14h56
Beaucoups de tunisiens se sentent proche des lybiens culturellement ..
la tripolitaine a toujours été un prolongement politique et culturel de la tunisie


de la méme maniére que algériens et marocains savent d'instinct qu'ils ont pour origine la méme matrice ( malgré les differents politique) ..



La Tunisie devrait renoncer au concept infructueux de l’Union du Maghreb Arabe, organisme fantoche plombé par le conflit du Sahara occidental opposant en filigrane le Maroc et l’Algérie...
L'éternel méfiance de l'ifrikia envers le pays numide..

xenon
30/09/2011, 14h59
Y a pas que les Occidentaux qui aimeraient manger sur le dos des Libyens!

méme s'il vaut mieux que ce soit eux que les autres ..les tunisiens n'ont aucunement les moyens poitiques et économiques de rivaliser avec la france et ses alliées..

Badis
30/09/2011, 15h25
xenon,

Si les Tunisiens traversent la frontière libyenne, c'est pour arriver en territoire amazighophone... et ces voisins libyens berbères cherchent plus la fraternité avec les Berbères algériens et marocains que la Tunisie arabisée.
Maroc, Algérie et Libye sont les 3 pays dont la question berbère est nationale, et dont la berbérité n'est pas une notion étrangère.
La Tunisie est un intru arabiste, totalement arabisée (on parle pas du 1% de berbérophones) et il suffit de parler avec des Tunisiens pour savoir qu'ils sont totalement paumés question identité maghrébine... hamdullah y en a de plus en plus qui connaissent leur histoire.

Sinon, cet article reflète une certain point de vue tunisien: petit pays de 10 millions d'habitants qui est à côté d'un pays immense et très riche, avec deux fois moins d'habitants. Alors ça sort les discours unionistes mais ce n'est qu'une question d'intérêt. ça peut être légitime.
Et le plus marquant c'est que ça prône l'éloignement des frères jumeaux Maroc/Algérie, ils sont trop compliqués ces deux là :lol:

Filali
30/09/2011, 15h27
L'éternel méfiance de l'ifrikia envers le pays numide..

:lol::lol:

Filali
30/09/2011, 15h34
Si les Tunisiens traversent la frontière libyenne, c'est pour arriver en territoire amazighophone... et ces voisins libyens berbères cherchent plus la fraternité avec les Berbères algériens et marocains que la Tunisie arabisée.
Maroc, Algérie et Libye sont les 3 pays dont la question berbère est nationale, et dont la berbérité n'est pas une notion étrangère.
La Tunisie est un intru arabiste, totalement arabisée (on parle pas du 1% de berbérophones) et il suffit de parler avec des Tunisiens pour savoir qu'ils sont totalement paumés question identité maghrébine... hamdullah y en a de plus en plus qui connaissent leur histoire.

Sinon, cet article reflète une certain point de vue tunisien: petit pays de 10 millions d'habitants qui est à côté d'un pays immense et très riche, avec deux fois moins d'habitants. Alors ça sort les discours unionistes mais ce n'est qu'une question d'intérêt. ça peut être légitime.
Et le plus marquant c'est que ça prône l'éloignement des frères jumeaux Maroc/Algérie, ils sont trop compliqués ces deux là :lol:

Les tounsi sont nos fréres c'est des arabes comme une grande partie de la population maghrebinne.
Il n'y a pas de place pour ton racisme.

Badis
30/09/2011, 15h39
Les tounsi sont nos fréres c'est des arabes comme une grande partie de la population maghrebinne.
Il n'y a pas de place pour ton racisme.

Toi l'anti-algérien, tu vas faire tes leçons d'antiracisme à d'autres ;)

xenon
30/09/2011, 15h46
:lol::lol:

l'Ifrikia et le pays numide sont deux conceptions géographiques et historiques au maghreb relatifs à la perception de soi et au repére d'appartenance culturelle et politique des populations selon qu'ils vivent ici ou là ../ deux sous régions dans un contenant plus grand .

ce n'est pas une question d'amazighité ou d'arabité ..car ca les englobe les deux à la fois ..

mais comme tu viens d'un trou perdu et que tes racines dans la région sont aussi profondes que celle de la pelouse de gazon de mon jardin..
il est tout a fait normal que tu nous sors des rires bétes sur des notions qui t'échappent ..

saaid
30/09/2011, 17h01
La Tunisie est un intru arabiste

tu connais le taux des berberophones tunisiens

saaid
30/09/2011, 17h04
Les tounsi sont nos fréres c'est des arabes comme une grande partie de la population maghrebinne.
Il n'y a pas de place pour ton racisme.

tiens, Kaddafi traitait les berberes de la meme manière selon la meme mentalité méprisante

Bachi
30/09/2011, 17h27
Perso, je pense que ce sera plus l'Egypte que la Tunisie ou le Maghreb qui bouffera la Libye

xenon
30/09/2011, 17h31
Perso, je pense que ce sera plus l'Egypte que la Tunisie ou le Maghreb qui bouffera la Libye

perso , je pense que ca sera la france qui va régaler , les nouvelles élites du cNT qui vont gouter et le peuple lybien qui va déguster..

naw08
30/09/2011, 17h38
les tunisiens n'avaient pas le choix, kaddafi les a menacé directement après la fuite de benali, il se sont met du coté des insurgés, chose logique, les libyens par dizaines de milliers ont trouvé refuge dans ce pays, normale et logique que les tunisiens profitent des richesses libyennes plus que les autres (bien sur je parle des pays arabes).

mais je pense qu'en réalité le pays arabe qui va profiter le plus c'est l'egypte, non par choix mais par nécessité, vu son nombre de population.

il a raison, la notion politique du maghreb uni est du n'importe quoi (maghreb est une notion géographique avant tout), historiquement ça n'a jamais existé , et ça n'existera pas , sauf balek au sein d'une khélafa

soufiane-oujda
30/09/2011, 18h13
C'est vrai que l'aide tunisienne affichée a la révolution libyenne va rapprocher les deux pays beaucoup plus qu'a l'époque de kadafi, ce qui en profitera a l'économie tunisienne qui est la meilleur au maghreb et aussi aux libyenne ... je leur souhaite un bon décollage a ces deux la ... ils en ont marre des deux vaches d'a coté maroc et algerie et je les comprends ...


Les tunisiens pensent économie et développement, pendant que les deux vaches d’a coté sont encore a l’époque numidia, tamazgha ou je ne sais quoi … on est bon pour la fourrière …

Une tunisie-libye de plus de 8% de croissance, ca donnera une bonne claque pour les deux hmars d’a coté …

xenon
30/09/2011, 19h55
C'est vrai que l'aide tunisienne affichée a la révolution libyenne va rapprocher les deux pays beaucoup plus qu'a l'époque de kadafi,
ils étaient déja trés trés proche sous kadafi et ben ali



ce qui en profitera a l'économie tunisienne qui est la meilleur au maghreb

Non pas que les autres soient des dragons , en vertu de quoi elle serait meilleur ?


Les tunisiens pensent économie et développement, pendant que les deux vaches d’a coté sont encore a l’époque numidia, tamazgha ou je ne sais quoi … on est bon pour la fourrière …

oui c vrai , mais peut étre que certains sont encore dans " numidia" par ce que d'autres le rabachent officiellement les oreilles avec leurs histoires d' affiliations à abou djahl et abou lahab !!


Une tunisie-libye de plus de 8% de croissance, ca donnera une bonne claque pour les deux hmars d’a coté …


Inchallah ..c'est tout ce qu'on souhaite aux fréres de tunisie

Badis
30/09/2011, 20h34
C'est vrai que l'aide tunisienne affichée a la révolution libyenne va rapprocher les deux pays beaucoup plus qu'a l'époque de kadafi, ce qui en profitera a l'économie tunisienne qui est la meilleur au maghreb et aussi aux libyenne ... je leur souhaite un bon décollage a ces deux la ... ils en ont marre des deux vaches d'a coté maroc et algerie et je les comprends ...
ça c'est clair!
Et ça l'est encore plus depuis leur révolution (les Tunisiens).

Les tunisiens pensent économie et développement, pendant que les deux vaches d’a coté sont encore a l’époque numidia, tamazgha ou je ne sais quoi … on est bon pour la fourrière …Mouais, sauf qu'on vient de découvrir que les plus émancipés, les plus ambitieux et les plus combatifs de la cause berbère et de la démocratie dans le Maghreb sont les berbères de Libye! D'ailleurs ce sont eux les seuls vrais révolutionnaires de la Libye, le reste du pays ce sont des milices armées manipulées, ce n'est pas la population qui s'est soulevée.
Et au lieu de dénigrer cette cause, sois au moins neutre et considère là comme une mesure du niveau d'humanisme et de civilisation dans la région. Je sais que c'est difficilement compatible avec les Arabes, dans tous leurs pays :)

Une tunisie-libye de plus de 8% de croissance, ca donnera une bonne claque pour les deux hmars d’a coté …ça ne sera que bénéfique à toute la région!

soufiane-oujda
30/09/2011, 20h42
Xenon

ils étaient déja trés trés proche sous kadafi et ben ali

Oui mais l'économie libyenne sous kadafi été beaucoup plus fermée que ce qu'elle va l'être après cette révolution, il y aura surement une ouverture de leur économie et les exportations tunisiennes en profiterons plus qu'avant ...

Non pas que les autres soient des dragons , en vertu de quoi elle serait meilleur ?

L'économie tunisienne est la mieux niveau croissance que les autres pays maghrébins, le pib/hab est le second d'après l'algerie, le nombre de chercheurs/hab c'est le numéro un au maghreb, l'IDH c'est le numéro un du maghreb ....

soufiane-oujda
30/09/2011, 20h50
Badis

Je n'ai pas l'intention de dénigrer le courage des berbères de jabel nafusa qui ont donné le coup de grâce au régime kadafi pendant que ceux de ben ghazi étaient bloqués a brega ...

Mais ce n'est pas en jouant la carte du populisme d'ethnicité qu'on va pouvoir développer cette région de maghreb, il faut parler fric et intérêts ... c'est d'ailleurs ce populisme maroco algérien qui garde ces deux pays bloqués, pendant que les chiffres disent que les deux pays gagnerons en économie s'ils collaborent ...

soufiane-oujda
30/09/2011, 20h55
En plus badis, je te rappelle que touts ces révoltes même celle de la libye sont l'œuvre avant tout des tunisiens, les arabisés ... même lbouezizi parlait darija :mrgreen:

Badis
30/09/2011, 21h08
En plus badis, je te rappelle que touts ces révoltes même celle de la libye sont l'œuvre avant tout des tunisiens, les arabisés ... même lbouezizi parlait darijaJe vais être méchant.
C'est bien que les arabisés de Tunisie aient été les catalyseurs de ce mouvement, ça compense un peu la mollesse des arabes des derniers siècles, où c'était les berbères qui payaient le plus lourd tribut dans la défense et la libération du pays :mrgreen:
Et puis, deux des pays qui ont été le plus épargné dans ce printemps arabe -jusqu'à maintenant- sont le Maroc et l'Algérie, à savoir les deux plus grands pays berbères :mrgreen:

Badis
30/09/2011, 21h23
Mais ce n'est pas en jouant la carte du populisme d'ethnicité qu'on va pouvoir développer cette région de maghreb, il faut parler fric et intérêts ... c'est d'ailleurs ce populisme maroco algérien qui garde ces deux pays bloqués, pendant que les chiffres disent que les deux pays gagnerons en économie s'ils collaborent ...

C'est juste faux de croire que la cause berbère freine le développement politique ou économique et l'avance d'un pays, en pratique c'est tout l'inverse!

humanbyrace
30/09/2011, 21h47
Perso, je pense que ce sera plus l'Egypte que la Tunisie ou le Maghreb qui bouffera la Libye

Non aucun pays ne bouffera la Libye ça sera des investissements libyens en egypte pour faire entrer des richesses en Libye
l'egypte a l'ouest du nile est habité par des libyens qui sont au nombre pres de 20 mln en egypte+plus de 70% des tunisiens sont d'origine libyenne+une grande partie des arabes du sahra algerien et meme outre algerie sont d'origine libyenne
regarde ces cartes sur l'extension du dialecte arabe libyen (en bleu clair) si tous les libyens se regroupent sous un seul pays ça sera la locomotive de l'afrique car elle aura eau (nile)+energie+territoire+grande culture histoire et civilization
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/16/Arab_World-Large.PNG

carte de l'egypte libyenne si tu sors d'alexandrie tu va parler le meme dialecte libyen jusqu'aux alentours des frontieres algero-mauritaniennes ou c'est le dialecte arabe hassaniya qui est parlée)
http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Turks/Great%20War%20Vol%20V%20-%20Map%20Libya%20001.jpg

Badis
des deux cotés de frontiere libye/tunisie ce sont des berberes qui habitent et numeriquement (et non pas par pourcentage)il ya presque autant de berberophones en libye qu'en tunisie
voire carte ci dessous

http://www.muturzikin.com/cartesafrique/imagesafrique/18.png

GOW3
01/10/2011, 01h12
y a pas question de " bouffer " la Lybie ; mais c est juste que la Lybie , et c est pas un secret , aura tout a refaire sur le plan économie , administration publique , santé , éducation ... y aura des grands chantiers et la tunisie possede relativement un certain savoir faire sur bcp de ces secteurs .. donc je vois pas l article de mauvais gout vu qu il parle d une coopération et une relation gagnant-gagnant .. de meme , c est vrai que les plus grands chantiers reviendront aux géants francais et autres ; mais la tunisie aura aussi sa place relativement a sa taille et qui sera qd même très importante , la main d oeuvre tunisienne aussi pourra en profiter énormément .. bien sur ceci reste en hold jusqu au temps d arriver au stade de reconstruction

mehdi-amazigh
01/10/2011, 01h39
Non aucun pays ne bouffera la Libye ça sera des investissements libyens en egypte pour faire entrer des richesses en Libye
Ni Egypte, ni Tunisie, juste axe de l'OTAN......

A croire que tu es déconnecté de la réalité.........l'argent rentrera chez Total, Vinci,, Bouygues, BP and co, ni plus, ni moins!

Comme pour l'Irak avec les entreprises US à 90%!

La Libye sera juste une colonie occidentale, un tiroir caisse!

C'est ainsi lorsque une bande d'infâmes félons vendent la souveraineté si chérement acquise jadis par le sang, la douleur, les larmes......

Mais il est vrai que tu as oublié! Kadhafi avait lui au moins réussi à faire plier l'Italie pour les dommages causés par la colonisation, en les faisant raquer, si tu ne le sais pas!

Cookies