PDA

Voir la version complète : Babcock Wanson délocalise en partie sa production au Maroc


Black
03/10/2011, 22h17
Fin 2012, le site de Babcock Wanson à Nérac en Lot-et-Garonne, fabricant de chaudières industrielles filiale du groupe Cnim, ne produira plus les corps chaudronnés des chaudières moyennes, à savoir la carcasse de chaudières qui produisent entre 4 à 8 tonnes de vapeur à l’heure. Cette production sera délocalisée dans l’unité que détient le groupe à Casablanca au Maroc.

La délocalisation a été annoncée aux salariés, le 23 septembre dernier en CCE extraordinaire. Cette production représentait 10 000 heures de travail par an et occupait six à huit salariés sur les 150 que compte le site, et qui seront redéployés dans l’usine. Cette délocalisation n’entraîne donc aucune suppression de postes.
Dans le même temps, l’usine bénéficiera d’une commande passée par EDF pour quatre chaudières de 2,7 MW dédiées à la centrale EDF du Vazzio en Corse. Deux autres chaudières seront fabriquées pour une raffinerie de bioéthanol en Italie. Des commandes qui devraient rassurer les salariés du site lot-et-garonnais.
On en est loin ! En réalité, l’inquiétude règne. « Nous craignons une délocalisation de plus grande ampleur. Nous sommes persuadés que la fabrication des corps chaudronnés des grosses chaudières qui produisent 10 à 25 tonnes vapeur à l’heure seront elles aussi délocalisées au Maroc. La direction de l’usine ne nous cache pas que cette fabrication coûte cher à conserver en France », indique Claude Jacob, titulaire au CCE et secrétaire du CE de l’établissement de Nérac.
Et de rappeler que l’usine de Casablanca qui était vieillissante, vient de bénéficier d’un beau lifting. Un investissement qui sera opérationnel début 2012. Pas de quoi franchement rassurer les salariés français.

L'Usine Nouvelle

Cookies