PDA

Voir la version complète : L’Algérie participe à la mise en placed’un système d’alerte rapide aux tsunamis


Thirga.ounevdhou
24/05/2006, 11h57
Du moment qu'on est concernés...cela rassure.

L’Algérie «accorde une grande importance» au projet de système d’alerte rapide aux tsunamis dans la Méditerranée, qui a fait l’objet d’un examen hier à Nice, a indiqué à l’APS le directeur du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), M. Abdelkrim Yelles. «Notre pays accorde une grande importance à ce système, notamment depuis le petit raz de marée constaté lors du séisme de Boumerdès», a précisé M. Yelles. Ce nouveau système, «basé sur une coopération de l’ensemble des pays méditerranéens, qui sera opérationnel d’ici fin 2007-début 2008, nous permettra de prévenir le danger et de bien informer et sensibiliser les populations», a ajouté le directeur du CRAAG. L’état d’avancement du projet de système d’alerte rapide aux tsunamis dans la Méditerranée, dans l’Atlantique Nord-Est, et les mers adjacentes (NEAMTWAS), fait l’objet, depuis lundi dernier, pour trois jours, d’un examen par le Groupe intergouvernemental de coordination (GIC) de l’ONU. Les bases du nouveau système ont été posées en novembre dernier lors d’une première réunion à Rome, a rappelé M. Yelles. Le GIC a identifié les principaux besoins techniques du système et adopté un plan d’action pour 2006-2007 visant à améliorer les capacités d’évaluation des dangers et risques multiples, à améliorer l’efficacité de l’alerte grâce à des informations concernant la sismologie, la géophysique et le niveau marin, à limiter les dégâts grâce à la planification côtière et à la sensibilisation du public aux risques côtiers. Selon le GIC, la région de la Méditerranée et de l’Atlantique Nord-Est vient au second rang, derrière l’océan Pacifique, pour la fréquence des tsunamis associés à des activités sismiques. En 1755, la ville de Lisbonne a été détruite par un tsunami provoqué par un fort tremblement de terre au niveau de la faille Açores-Gibraltar. Lors d’un autre tsunami, en 1908, 85 000 personnes moururent à Messine (Italie). Le système d’alerte rapide aux tsunamis dans l’Atlantique du Nord-Est et la Méditerranée fait partie d’un système mondial d’alerte aux tsunamis et d’atténuation de leurs effets. Des systèmes similaires ont déjà été créés dans les océans Pacifique et Indien, et un système d’alerte pour les Caraïbes est actuellement en préparation.

- La Tribune

Cookies