PDA

Voir la version complète : Ethiopie: et de trois constructeurs locaux !


zek
05/10/2011, 20h25
Jusqu’en 2006, l’Ethiopie n’avait jamais assemblé la moindre voiture. Puis, Holland a débarqué avec des Lifan. Le constructeur Chinois s’est brouillé avec son partenaire et il est parti fonder Yangfan, tandis que Holland s’associait à JAC. Aujourd’hui, Geely entre dans la danse.

Le constructeur Chinois a passé un accord avec Mesfin Industrial Engineering (MIE.) Ce dernier est à la fois un négociant en poids-lourds et une entreprise d’ingénierie. Leur joint-venture porte le nom de Geely Addis.

Ils comptent assembler des CK/Freedom Vessel, au rythme de 800 unités par an.
Pour Geely, peu présent à l’export, ce sera toujours ça de pris.

L’Ethiopie voudrait produire davantage de voitures. Au salon de l’auto local, une dizaine d’exposants avaient des projets de CKD. Le ministère Ethiopien du transport et des communications est d’autant plus enthousiaste qu’actuellement, l’essentiel des voitures vendues sont des occasions importées, dont 50% ont plus de 10 ans.

Quant à Lifan, il annonce que sa chaine va évoluer en SKD avec 20% de valeur ajoutée locale.

Source:Gasgoo

zek
05/10/2011, 20h27
bB5sfrbzI30

zek
05/10/2011, 20h29
L’Ethiopie va lancer son premier véhicule fonctionnant avec du biocarburant, assemblé sur place avec l’objectif de réduire la forte dépendance du pays vis-​à-​vis du pétrole.

L’usine locale d’assemblage automobile Holland Car, a annoncé que la première automobile fonctionnant avec du biocarburant sera exposée en novembre 2009 à Addis ​Abeba.

Le Directeur Général de l’usine, Tadesse Tesema, a déclaré à la presse que la décision de produire l’automobile à biocarburant aidera l’Ethiopie à réduire les coûts d’importation de carburants qui se chiffrent à environ 1 milliard de dollars américains par an.

Tesema a indiqué que ce type d’automobile aidera à réduire la consommation de carburant de 50 %. « Cette automobile à biocarburant jouera un grand rôle dans l’atténuation de l’impact du changement climatique qui devient une problématique majeure », a déclaré Tesema.

La Compagnie assure actuellement l’assemblage d’automobiles Awash et Abay dans le pays.

Source : Afrique Avenir, 15 août 2009

Awacas
05/10/2011, 20h55
Importer des ckd directement par cargo de chine, sans valeur ajoutée locale pour une production de 800 véhicules par an... et ça ose fanfaronner et claironner, pour si peu ? constructeurs locaux ? et puis quoi encore, assembleurs locaux sans valeur ajoutée sied mieux :mrgreen:

zek
05/10/2011, 23h42
Importer des ckd directement par cargo de chine, sans valeur ajoutée locale pour une production de 800 véhicules par an... et ça ose fanfaronner et claironner, pour si peu ? constructeurs locaux ? et puis quoi encore, assembleurs locaux sans valeur ajoutée sied mieux


20 % de pièces sont locales : batterie, fils et câbles ainsi que des composants plastiques, de quoi attirer d'autres sous-traitants et d'autres constructeurs.

Pour les 800 véhicules par an, c'était au début pour seulement un constructeur :mrgreen:

Pihman
06/10/2011, 20h02
stev jobs a commencé dans un garage

Cookies