PDA

Voir la version complète : Le fabriquant d’armes émirati Caracal s’implante en Algérie


zek
06/10/2011, 00h02
http://nsa28.casimages.com/img/2011/10/06/111006120737516807.jpg

Le ministère de la Défense nationale a annoncé, mercredi 5 octobre, dans un communiqué, la conclusion d’un pacte d’actionnaires entre l’Établissement de constructions mécaniques de Khenchela (ECMK) et l’émirati Caracal, filiale du fonds d’investissement du même pays, Tawazun.

« En application du protocole d’accord de partenariat algéro‑émirati du 20 avril 2011, conclu avec le groupe Tawazun de la République des Émirats arabes unis, la mise en œuvre d’une société à capitaux mixte a été formalisée le 4 octobre 2011 par la conclusion du pacte d’actionnaires entre l’Epic‑ECMK (Établissement de constructions mécaniques de Khenchela) et la filiale Caracal du groupe Tawazun », précise le communiqué.

La société mixte portera le nom de Caracal Algérie et sera implantée à Khenchela. Elle a pour objet de moderniser les infrastructures industrielles et technologiques au niveau de l’Epic‑ECMK, selon le ministère de la Défense nationale. Le ministère de la Défense ne fournit pas de détails concernant le montant du capital, les investissements qui seront réalisés et les activités de la nouvelle entreprise.

Caracal International, compagnie publique dont le siège se trouve à Abu Dhabi, est le premier fabriquant d’armes légères aux Émirats arabes unis. Elle fabrique notamment des pistolets qui portent le nom de Caracal (photo). Ce dernier a été présenté pour la première fois en 2007, lors du salon d'armement à Abou Dhabi. C’est elle qui fournit des pistolets aux forces armées et à la police des Émirats arabes unis et d’autres pays du Golfe.

Selon la compagnie, les pistolets Caracal sont conçus par une équipe technique de Caracal, dirigée par un expert autrichien Wilhelm Bubits. En novembre 2007, Caracal a été rachetée par le fonds d’investissement émirati Tawazun.

TSA

Cookies