PDA

Voir la version complète : Croissance de 10,3 % de la production agricole en 2010-2011


paris95
09/10/2011, 21h38
La production agricole de l’Algérie a enregistré un taux de croissance de 10,3 % durant la saison 2010‑2011, contre 8,5 % lors de la saison précédente, a indiqué ce dimanche 9 octobre le ministère de l’Agriculture et du développement rural (MADR). Toutes les filières ont enregistré des résultats "positifs" lors de la saison 2010‑2011, à l’exception des céréales dont la production a reculé de 7 % par rapport à la saison précédente, a indiqué le directeur des statistiques agricoles au ministère, Hocine Abdelghafour, selon l’APS.
Ce responsable s’exprimait lors d’une réunion d’évaluation des contrats de performances du 3e trimestre de 2011, présidée par le ministre en charge du secteur, M. Rachid Benaïssa, en présence, pour la première fois, des présidents des Assemblées communales des communes performantes.

Selon le bilan définitif, la production céréalière a atteint 42,45 millions de quintaux lors de la campagne 2010/11, en baisse de 7 % par rapport à la récolte de 2009/10 (45 millions de quintaux). Le ministre a qualifié les résultats enregistrés cette année de "positifs" même si la marge du progrès reste "importante". La baisse de la production céréalière s’explique, selon le ministre, notamment par la sécheresse qui a frappé l’ouest du pays. « Avant, dans ce genre de situation, la baisse était plus importante. Alors que cette année, certains agriculteurs de cette région ont même enregistré des rendements supérieurs à 50 quintaux à l’hectare grâce à l’introduction de l’irrigation d’appoint », a‑t‑il expliqué.

Quant à la filière lait, la production enregistrée au cours de la campagne 2010/11 a atteint plus de 2,92 milliards de litres pour un objectif de 2,73 milliards de litres. La collecte du lait a également augmenté de près de 50 %, passant de 390 millions de litres en 2010 à 578 millions de litres en 2011. Cette filière a enregistré également l’importation de 60 000 génisses pleines durant les trois dernières années, selon le directeur des services vétérinaires du ministère, Rachid Bouguedour.

La production de la pomme de terre a également augmenté, passant de 32 millions de quintaux en 2010 à 38,49 millions de quintaux en 2011, selon le MADR. Les prévisions à l’horizon 2014 tablent sur 40 millions de quintaux.

La production agrumicole a atteint quant à elle plus de 11 millions de quintaux sur un objectif de 9 millions de quintaux, alors que la production de dattes a dépassé pour la première fois le seuil de 7 millions de quintaux cette année. La filière viandes rouges a enregistré une production de 4,2 millions de quintaux pour un objectif de 3,65 millions de quintaux, contribuant ainsi à la baisse des importations de viandes congelées et à l’émergence d’un créneau de producteurs de viande congelée issue de la production nationale, selon M. Bouguedour. La production des viandes blanches a atteint pour sa part 3,36 millions de quintaux pour un objectif de 2,89 millions de quintaux.

Concernant le Renouveau rural, le dernier bilan fait état de près de 3 542 projets de proximité de développement rural intégré lancés sur le terrain dont plus de 200 sont achevés.Plus de 4 millions de personnes sont touchées par les actions menées dans le cadre de ces projets qui portent essentiellement sur la lutte contre la désertification, le traitement des bassins versants et l’extension du patrimoine forestier.

Par ailleurs, le ministre a souligné que les chiffres obtenus sur la production et la productivité étaient élaborés par plus de 600 cadres au niveau national ce qui signifie qu’il s’agit de « données crédibles ». « Nous sommes d’accord sur la nécessité d’améliorer le système statistique du secteur, mais personne ne devrait douter de ces chiffres », a‑t‑il dit, en réponse à certaines questions sur la crédibilité des chiffres avancés par les pouvoirs publics.
sources: tsa

Cookies