PDA

Voir la version complète : L’entreprise Sobametal risque de fermer à cause des importations anarchiques


zek
25/05/2006, 09h00
Parce que l’importation est favorisée au profit de la production locale
L’entreprise Sobametal risque de fermer

Mais qu'a fait le gouvernement, les droits de douanes à quoi ils servent ?
L'importation est nécessaire, mais pas pour concurrencer les produits fabriqués sur place.
-----------------------------------------------------------------------

On achève bien les chevaux, le titre du premier roman noir d'Horace McCoy pourrait s’appliquer parfaitement à l’entreprise batnéenne de constructions métalliques. Cette dernière éprouve d’énormes difficultés à placer ses produits sur un marché pourtant important. Non pas parce que le produit en question, des radiateurs de chauffage central en acier, sont de mauvaise qualité, mais parce que certaines instructions émanant de responsables locaux disqualifient sans aucun fondement ce produit fabriqué par l’entreprise batnéenne de constructions métalliques au profit d’une autre. Bien que cette entreprise soit détentrice d’un label de qualité NF et CE, conforme aux normes européennes EN 442, certifié par l’organisme Afaq Afnor, des instructions émanant des autorités locales recommandent aux bureaux d’études des radiateurs en fonte au détriment de l’acier.

Les responsables de l’entreprise ont saisi plusieurs ministères ainsi que la présidence de la République et s’interrogent si derrière ces instructions il y a pas une volonté délibérée d’encourager l’importation au détriment du produit local. M. K. Abedessemed, gérant de la société, a répertorié sur les quatre premiers mois de l’année 2006, à travers les appels d’offres pour équiper des établissements universitaires, scolaires, hospitaliers et de formation professionnelle, une demande d’environ 300 000 éléments de radiateurs en fonte. Les importations de ces éléments vont coûter la bagatelle de 3 millions d’euros que notre pays pourrait économiser en mettant à contribution les unités nationales de production de radiateurs en acier et aluminium.

Depuis 2001, les importations sont estimées à 15 millions d’euros. Chiffres à l’appui, les responsables de l’entreprise batnéenne de constructions métalliques démontrent que l’utilisation de radiateurs en fonte, en Europe notamment, régresse considérablement en raison de son prix et de l’économie d’énergie. Le radiateur en fonte, estiment-ils, a été abandonné en 1980 au profit du radiateur en acier qui représente beaucoup plus d’avantages et surtout pour une économie d’énergie. Par ailleurs, en matière de prix, explique M. Abedessemed, “les radiateurs en acier, produits par l’entreprise batnéenne de constructions métalliques, sont de loin moins chers que ceux en fonte. L’Algérie ne mérite pas d’être la poubelle des produits rejetés par l’Europe”.
M. Abedessemed appelle les pouvoirs publics à prendre les mesures nécessaires car l’entreprise risque de fermer.

Elle a déjà réduit son personnel de 100 à 15 employés en attendant une solution à ce problème.

Meziane rabhi
25 Avril 2006 Liberté

Cookies