PDA

Voir la version complète : Syrie : Ban Ki-moon exhorte la Syrie à accepter la Commission d'enquête de l'ONU


mob_dz
17/10/2011, 21h06
Alors qu'il se trouvait lundi en visite en Suisse, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a de nouveau exhorté la Syrie à accepter de recevoir la Commission d'enquête internationale créée par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

Lors d'une conférence de presse à Berne avec la Présidente de la Confédération suisse, Micheline Calmy-Rey, le Secrétaire général a souligné qu'il avait discuté de cette question à plusieurs reprises avec le Président syrien Bachar Al-Assad.

Il a rappelé qu'une mission humanitaire avait été reçue il y a un mois par le gouvernement syrien. « La mission a été consternée par le nombre de civils tués. J'ai exhorté les autorités civiles, y compris le Président Assad et le Ministre des affaires étrangères à mettre fin immédiatement à ces tueries. Il faut engager un dialogue inclusif et entreprendre des réformes politiques avant qu'il ne soit trop tard, » a-t-il dit en citant le nombre de morts qui dépasse désormais les 3000.

Le gouvernement syrien a rétorqué que de nombreux membres des forces de sécurité on également perdu la vie, ce à quoi Ban Ki-moon a répondu que tous les décès étaient inacceptables que cela soit des civils ou des membres des forces de l'ordre.

« Pour permettre la transition, le Président syrien doit engager le dialogue, comme il l'a souvent promis de le faire. Je répète mon appel à agir davantage dans ce sens et je demande au Président d'accepter la Commission d'enquête du Conseil des droits de l'homme au plus vite. Si les autorités syriennes affirment que le plus grand nombre de ceux qui ont été tués sont des membres des forces de l'ordre, la Commission pourra le vérifier, » a souligné Ban Ki-moon.

Selon lui, cela serait une excellente opportunité pour les autorités de faire entendre leur point de vue à la communauté internationale, plutôt que d'enfermer la société et de continuer à tuer leur propre population.

Par ailleurs, lors de sa visite en Suisse, Ban Ki-moon a rencontré ce weekend cinq jeunes d'Egypte, de Libye, de Syrie, de Tunisie et du Yémen qui ont tous joué un rôle important dans les mouvements pro-démocratiques connus sous le nom de « printemps arabe ».

Ils ont discuté de la nécessité de transformer les aspirations au changement en gouvernance démocratique durable et ouverte à tous, ainsi que du rôle que l'ONU peut jouer pour assister les pays dans ce processus.

xinhua

xenon
17/10/2011, 21h08
trés bonne initiative Monsieur Ban ki Moon

et sinon en lybie vous n'avez rien à dire ?

mehdi-amazigh
17/10/2011, 21h36
trés bonne initiative Monsieur Ban ki Moon

et sinon en lybie vous n'avez rien à dire ?
Qu'en pensez vous M Moon du génocide Libyen ou celui des Iraquiens, Afghans et palestiniens? C'est salvateur pour les millions de victimes?

Cookies