PDA

Voir la version complète : Le fiel des "spécialistes ".


Iska
26/10/2011, 11h50
LE FIEL DES «SPECIALISTES»





http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gifA lire, entendre et voir certains médias d'en France, on ressent chez eux comme une intense déception de voir qu'au lendemain d'un vote historique, les Tunisiens restent, en général, très calmes, souvent fiers, d'avoir réussi le premier test d'une élection libre. Des spécialistes de plateaux autoproclamés grands connaisseurs du monde arabe (alors qu'ils ne connaissent en général ni l'arabe, ni le turc, ni le persan) tentent de créer ce qui n'existe pas en Tunisie : une grande frayeur des lendemains d'élections. Leur fébrilité contraste singulièrement avec la sérénité avec laquelle les Tunisiens et les acteurs de la vie politique attendaient les résultats officiels.

Bien entendu, les Tunisiens savent déjà que les islamistes sont le premier parti politique de leur pays mais ils savent aussi qu'il n'est pas hégémonique. Ils ne perçoivent pas au grand dam de ces spécialistes - qui ne connaissent pas un traitre mot d'arabe mais se piquent d'en savoir mieux que n'importe qui les nuances de l'exégèse islamique - qu'il existe une «menace islamiste». Nos spécialistes de plateaux paraissent franchement outrés de constater qu'au lieu de paniquer, de hurler, de ramer sur des boat people, d'appeler au secours, les Tunisiens sont d'abord satisfaits de leur réussite. Et se disent déterminés à protéger leur démocratie naissante contre les vents mauvais de la peur et contre ceux qui seraient tentés de brimer leurs libertés.

Trop donc pour nos spécialistes des plateaux ! Trop, ce parti islamiste vainqueur qui se dit prêt à travailler avec la gauche - yes Sir, la gauche ! -, cela ne cadre pas avec le cliché. Il y a donc nécessairement anguille sous barbe, un «double langage», une «taquiyya» ! Trop, ces partis de gauche et ces hommes politiques qui se disent prêts à travailler pour la Tunisie et sa démocratie avec les forces issues du scrutin afin de donner une bonne constitution au pays. Les spécialistes qui connaissent mieux l'intérêt des Tunisiens que les Tunisiens décrètent qu'ils sont des «naïfs», les «idiots utiles» de l'islamisme. Non vraiment, tout ce qui se passe en Tunisie ne cadre pas avec l'idée que les bien-pensants de Paris se font d'une démocratie en terre musulmane. Au fond, il y a comme une attente, à peine réprimée, d'une preuve d'impossibilité démocratique en monde musulman. Et ces médias et leurs spécialistes en veulent aux Tunisiens de tout bord de ne pas leur apporter cette preuve. Ils n'ont pas peur les Tunisiens, c'est fâcheux ! Ils ne fuient pas leur pays ! Quel dommage, pensent-ils. Même s'ils ne sont pas les bienvenus.

Finalement, ils commencent à leur devenir insupportables ces Tunisiens qui même quand ils ont des appréhensions les expriment avec un humour succulent. Les choses vont si loin que dans ces médias, on ne parle déjà plus de «printemps arabe» mais «d'automne islamiste». A l'évidence, les «penseurs» du présumé centre n'en finissent pas de s'étonner de voir que même les Tunisiens «bien» préfèrent penser par eux-mêmes. Tout simplement parce qu'ils se connaissent trop bien pour accepter le ridicule de reproduire les clichés des faux savants qui prétendent connaître leur pays mieux qu'eux.




par K. Selim



Le Quotidien d'Oran

sako
26/10/2011, 12h43
Des spécialistes de plateaux autoproclamés grands connaisseurs du monde arabe (alors qu'ils ne connaissent en général ni l'arabe, ni le turc, ni le persan) tentent de créer ce qui n'existe pas en Tunisie : une grande frayeur des lendemains d'élections.

Tout est dit...

C'est le grand Business des Experts

absent
26/10/2011, 12h45
..oui..
quand les gens n'ont qu'une connaissance approximative des choses..ils ne peuvent avoir qu'une vue biaisée de ces choses là..
d''où les commentaires ..

Est ce un mea-culpa !?;)

absent
26/10/2011, 14h07
quand les gens n'ont qu'une connaissance approximative des choses..ils ne peuvent avoir qu'une vue biaisée de ces choses là..
d''où les commentaires ..

et ils osent parler en tant qu'expert !!!


Est ce un mea-culpa !?
sans doute

ces charlatans pensent que la Tunisie est un grand club Med

GLP
26/10/2011, 23h34
"vous n'avez pas ce qu'il faut pour comprendre" par ci, "ne comprenez pas bien les subtilités" par là...

Décidément, aniasse, on ne connait pas grand quand ton soleil à toi se lève.

Cookies