PDA

Voir la version complète : 2011 : et le petit Qatar devint une grande puissance...


zek
30/10/2011, 07h47
PSG, sauvetage de banques européennes, Libye, le Qatar est partout ces derniers temps. Car l'émirat n'est pas le gaspilleur de pétrodollars qu'on imagine. Il est en passe de devenir une puissance économique et politique avec laquelle il faudra désormais compter.

Banques, clubs de foot, évènements sportifs, entreprises européennes… Depuis quelques mois, le Qatar investit à tout-va, et ça se voit. Hasard ou non, dans le même temps, l’émirat donne de la voix sur la scène internationale, et joue un rôle déterminant dans l’évolution du printemps arabe, grâce à l’influence grandissante de sa chaîne Al-Jazeera et à de discrètes manœuvres diplomatiques.

Identifié à la personnalité de son émir et de la famille « royale », le petit Etat du Golfe Persique est bien loin du cliché des dépenses bling-bling de pétrodollars dont il ne saurait plus que faire, comme le souligne BFM Business. A travers ces différentes manœuvres, l’émirat tente de consolider son « soft power », concept selon lequel le pouvoir d'un pays n'est pas seulement lié à sa puissance militaire, mais à son poids économique et son prestige dans le monde.

« La rentabilité, sinon rien »

Dernier coup d’éclat en date : lundi dernier, des groupes d'investisseurs liés à la famille royale qatarie rachètent la banque privée luxembourgeoise KBL, pour un montant de près de 1,050 milliard d’euros, et participent au sauvetage de Dexia en absorbant sa branche luxembourgeoise Dexia BIL. Ce coup de force fait suite aux 2 milliards d’euros récemment investis dans Véolia et Vinci et aux discussions sur un rachat des parts de l’allemand Daimler dans EADS, et fait taire les critiques de ceux qui moquaient les investissements hasardeux des Qataris dans le sport européen : « Le prestige, ça ne les intéresse pas, affirme Guy Delbès, qui conseille le Qatar sur son implantation en France, à Europe 1. Ce qui les intéresse, c'est la rentabilité. Ils n'achètent aucun bien qui ne rapporte pas au-dessus de 5% ».

Pourtant, le sport est loin d’être un à-côté divertissant pour les investisseurs qataris. Comme l’indique un spécialiste du Moyen-Orient à BFM Business, depuis la crise de 2008, tous les investissements de l’émirat sont devenus rationnels. En prenant le contrôle du PSG, en devenant le sponsor principal du FC Barcelone, en rachetant le Prix de l’Arc de Triomphe ou en envisageant de délocaliser le départ du Tour de France dès 2016, le Qatar rachète au prix fort des symboles qui participent de sa puissance économique et de son rayonnement international tout en diversifiant ses sources de revenus en prévision de l’après-pétrole. Ses investissements en France ne sont d’ailleurs peut-être pas étrangers au soutien déterminant de Nicolas Sarkozy à sa candidature à l’organisation de la Coupe du Monde 2022, un évènement planétaire qui achèvera de placer l’émirat au centre de l’attention médiatique.

Machine de guerre médiatique

Les médias, une autre composante majeure du « soft power » que le Qatar cultive depuis la création d’Al-Jazeera en 1996. Non-contente de dominer le paysage médiatique arabe, la chaîne qui porte la voix du gouvernement investit désormais massivement en Europe. Après avoir racheté en juin les droits internationaux de la Ligue 1 de football, Al-Jazeera fait une entrée aussi fracassante qu’inattendue dans notre paysage audiovisuel en créant une chaîne française pour retransmettre à partir de 2012 les deux matchs hebdomadaires qu’elle s’est offerts. Et selon L’Equipe, elle vient de faire une offre à la Ligue de Football Professionnelle (LFP) pour acheter six matches supplémentaires en paiement à la séance. De quoi laisser présager un enracinement de la chaîne qataris dans le paysage médiatique européen.

Comme l’explique Hugh Eakin dans la New York Review of Books, la consécration médiatique d’Al-Jazeera pendant le printemps arabe a donné au Qatar un poids diplomatique tout à fait inédit. La couverture ou non des révoltes de tel ou tel pays arabe pouvait être déterminante pour l’issue du conflit : au Yémen, la chaîne a rapidement pris parti contre le président Saleh, aujourd’hui en grande difficulté ; à l’inverse, Al-Jazeera a complètement passé sous silence l’écrasement des la révolte au Bahreïn.

Offensive diplomatique dans le monde arabe

Fort de cette nouvelle puissance politique, continue Eakin, le Qatar a pu intervenir très directement dans le déroulement des évènements, comme en Libye, où l’émirat a montré un enthousiasme étonnant à l’égard des insurgés : ne se contentant pas de fournir des avions à la coalition internationale, le Qatar a versé 400 millions de dollars aux rebelles, a mis en place pour eux une chaîne de télévision basée à Doha, la capitale qatarie. Ses forces spéciales auraient même participé de façon décisive à l’assaut final de Tripoli, en août dernier.

De même, autrefois très discret à l’égard de son allié syrien, l’émirat prend très clairement parti contre le régime de Bachar el-Assad, en devenant le premier pays du Golfe à fermer son ambassade à Damas. Un positionnement politique étonnant à l’égard du printemps arabe, quand on sait que la démocratie et l’ouverture n’ont jamais été les leitmotivs de ce royaume héréditaire.

Détourner l’attention

En fait, explique Kristian Coates Ulrichsen, spécialiste de politique de sécurité dans le Golfe à la London School of Economics, les choix diplomatiques de l’émir Hamad avaient pour but de montrer au monde entier que le Qatar était un membre responsable de la communauté internationale, capable de devenir un pivot de la diplomatie régionale. Focaliser l’attention médiatique sur les révoltes arabes lui permet également de détourner l’attention du Golfe, où les beaux principes de modernité et d’ouverture qu’il défend sont loin d’être unanimement respectés. « Promouvoir la démocratie à l’extérieur et investir chez soi dans une population jeune a permis à l’émir de rester à l’écart des changements qui ont secoué la région, tout en renforçant son propre pouvoir. »

Loin de se contenter de ses fantastiques réserves de pétrole et de sa croissance faramineuse (21% cette année), le Qatar fait donc tout pour devenir l’une des puissances qui comptent, en usant très savamment de son pouvoir médiatique, politique et économique.

Atlantico

mkh
30/10/2011, 08h15
Trop petit pour être une vraie puissance! Les anglais et les français ont bien calculé leur coup au 19, 20ème siècle en compartimentant le monde musulman. Imaginez avec l'esprit actuel un pays regroupant Irak, Koweit, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats!!! Imaginez la force d'un tel Etat!
Là le Qatar a la puissance qu'on a bien voulu lui donner en sachant qu'il est une soupape de survie du nouvel ordre économique néo liberal occidental. Dès su'il voudra se faire dissident il sera balayé au bout du troisième coup de canon!

zek
30/10/2011, 08h57
Après une certaine période T dans le temps, lorsque la masse critique est atteinte, ce qui est le cas du Qatar, il paraît très difficile de tout balayé d'un coup de pied.

C'est comme si que tu disais qu'un pays avec 100 milliards de PIB pouvait balayé un pays de 1000 milliards de PIB. :mrgreen:

hassa2006
30/10/2011, 09h00
trop petit mais les pays-bas ont régné sur le monde marchand et dans tant de domaine aussi.

eux c'est pas pareil ce sont des états effectivement créés de toutes pièces et doivent leur salues actuelle à la protection des usa/anglais.
c'est une partie du monde qui dans dans ces frontières que dans ses populations va connaitre des changements radicaux car ce qui a était créé par d'autres seront détruits pas d'autres encore.

la qatar qui joue du chèque ne fait que répondre au ordres de ses maîtres qui lui font et feront toujours savoir qui les occupent et leur permettent d'être ce qu'ils sont.

zek
30/10/2011, 09h13
Imaginez avec l'esprit actuel un pays regroupant Irak, Koweit, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats!!! Imaginez la force d'un tel Etat!

Il y a une structure qui s'appelle le Conseil de coopération des États arabes du Golfe, Arabie saoudite, Oman, Koweït, Bahreïn, Émirats arabes unis et Qatar.

le qatar qui joue du chèque ne fait que répondre au ordres de ses maîtres qui lui font et feront toujours savoir qui les occupent et leur permettent d'être ce qu'ils sont.

Le Qatar est entrain de prendre la tête de cette future fédération que l'on appelle CGC.

arayzon
30/10/2011, 09h51
Hbibna zek bonjour !

Le Qatar est entrain de prendre la tête de cette future fédération que l'on appelle CGC.Et vu les relations exceptionnelles du "petit" Qatar avec la France (M6 tv,Dexia,Libyeetc) le CGC recevra des ordres cette fois à partir de l'Elysée donc...:)


A+.

Adama
30/10/2011, 10h50
mkh (http://www.algerie-dz.com/forums/member.php?u=4536) à 10h15 le 30/10/11

Trop petit pour être une vraie puissance! Les anglais et les français ont bien calculé leur coup au 19, 20ème siècle en compartimentant le monde musulman. Imaginez avec l'esprit actuel un pays regroupant Irak, Koweit, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats!!! Imaginez la force d'un tel Etat!






Oui ! Tout seul sans doute non. Mais unis : « The Gulf Cooperation Council (GCC) »


1- Peninsula Shield Force (Bouclier de la Péninsule)

« L’Arabie Saoudite et Rolls-Royce aéronautique coproduiront des réacteurs ensemble. »

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=159462

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=159462&page=2

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=159462&page=3


« L’Arabie Saoudite et la France signe un accord stratégique dans le nucléaire. »

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=199745

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=199745&page=2


« L'Arabie saoudite projette de construire 16 réacteurs nucléaires »

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=210300

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3500462&postcount=20

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=210300&page=3

Lien connexe :

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3592312&postcount=6



« Les Emirats achètent l'industrie navale Allemande. »

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2457224&postcount=1

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2457235&postcount=2

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2457239&postcount=3

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2457245&postcount=4

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=2457250&postcount=5

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3261807&postcount=11

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3260909&postcount=58

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3261832&postcount=12


« 12 avions des UAE ont déjà rejoint la No Fly Zone. »

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3357218&postcount=1

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3357231&postcount=2

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3357304&postcount=6

Liens connexes:

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3520669&postcount=14

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3520694&postcount=16


« Libye: le Qatar révèle la participation de centaines de ses soldats »

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3730264&postcount=15




2- Trade bloc

« L'industrialisation des États pétroliers »

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3566958&postcount=1

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3567250&postcount=3




...

mehdi-amazigh
30/10/2011, 11h31
Tant que la Qatar obéit à ses maitres et qu'il leur remplit les poches, tout va bien.

Tant que les bases américaines sur son sol, font comme elles le veulent, pas de soucis.

Il ne pourra en être autrement puisque c'est une colonie américaine.

zek
30/10/2011, 11h32
Et vu les relations exceptionnelles du "petit" Qatar avec la France (M6 tv,Dexia,Libyeetc) le CGC recevra des ordres cette fois à partir de l'Elysée donc...

Je pense qu'avec un potentiel économique impressionnant, la région du Golfe qui représente un marché potentiel de 3 000 milliard de dollars, pour les entreprises françaises, c'est plutôt la France qui recevra les ordres du CGC. :mrgreen:

mehdi-amazigh
30/10/2011, 11h34
Loin de se contenter de ses fantastiques réserves de pétrole et de sa croissance faramineuse (21% cette année), le Qatar fait donc tout pour devenir l’une des puissances qui comptent, en usant très savamment de son pouvoir médiatique, politique et économique.

Reste donc à ta place et contente toi d'obéir à Obama et a Sarkozy.

zek
30/10/2011, 11h51
Reste donc à ta place et contente toi d'obéir à Obama et a Sarkozy.

N'oublie pas la devise de Saddam Hussein, les gros poissons mangent les petits, à propos de l'Irak envers le Koweït.

Mais il a oublié que petit poisson deviendra grand, le Koweit et le Qatar sont devenu grand. :mrgreen:

Comment une colonie pourrait prétendre à quoique ce soit?

Les États américains étaient des colonies anglaises, et maintenant, ils dirigent le monde.

icosium
30/10/2011, 12h01
Le Qatar est un pays marionnette. C’est la nouvelle arme du lobby occidental et sioniste pour poignarder le monde arabe. Les révoltes arabes, lancées par Al-Jazeera, sont un bon exemple. La politique de l’occupation en Irak a prouvé son échec. Il faut maintenant de nouvelles méthodes et des pays relais dans la région pour mettre en œuvre les plans du lobby occidental et sioniste. Le Qatar est entrain d'étre promu pour ce rôle en tant que pays leader du monde arabe : coupe du monde, politique étrangère, dévéloppement économique .... Comme c'était la Tunisie de Ben Ali un exemple de dévéloppement pour la région. Des pays fabriqués sur mesure.

mehdi-amazigh
30/10/2011, 12h02
Mais il a oublié que petit poisson deviendra grand, le Koweit et le Qatar sont devenu grand
Jamais tu ne deviendras grand tant que tu es colonisé , occuper militairement et que tu ne décide de rien du tout. Jamais.


Les États américains étaient des colonies anglaises, et maintenant, ils dirigent le monde
Entre 1796 et 2011, le monde a changé.........(pour les USA, un grand merci de leur part à la France, sans qui ils seraient encore une colonie Anglaise)

chedadi
30/10/2011, 12h07
Tant que les bases américaines sur son sol, font comme elles le veulent, pas de soucis.

Il ne pourra en être autrement puisque c'est une colonie américaine. En Algerie il y a une base américaine, c'est une colonie américaine pour autant ?

Il faut revoir ton raisonnement.

mehdi-amazigh
30/10/2011, 12h13
En Algerie il y a une base américaine, c'est une colonie américaine pour autant ?

Il faut revoir ton raisonnement. tu t'es trompé de pays......il fallait citer le Maroc!

L'Algérie est souveraine!

chedadi
30/10/2011, 12h21
tu t'es trompé de pays......il fallait citer le Maroc!

L'Algérie est souveraine!
Non non, C'est bien l'Algerie. Au Maroc il n'y a pas de base étrangère.

L'Algerie est souveraine avec une base américaine, ce n'est pas incongru et c'est ce qui faut que tu comprennes. Idem pour le Qatar.

mehdi-amazigh
30/10/2011, 12h24
Au Maroc il n'y a pas de base étrangère
Base Américaine
Bureaux du Mosssad
Bureaux de la DGSE

Je te le redis, l'Algérie est souveraine!!!! Les seules bases présentes sont DZ

chedadi
30/10/2011, 12h31
Oui, même la réunion annuelle du sionisme se tient à Rabat. :lol:

Un peu de sérieux maintenant. Voilà pour la base américaine en Algerie :

The U.S. base in Djibouti is just one plank in a new platform of military engagement in Africa. There is also the Trans Sahara Counter Terrorism Initiative (TSCTI), which Congress funded at $500 million over six years in 2005. There are also increased naval maneuvers in West Africa's Gulf of Guinea, and establishment of a P3 Orion aerial surveillance station in Algeria.

Djibouti, which has opened its territory to U.S. forces, received forty times more military aid, and an eightfold increase in the value of weapons transfers.
Oil-rich Algeria, where the surveillance equipment is based, has received ten times more aid and a warm embrace from Washington.

http://www.fpif.org/articles/the_new_military_frontier_africa
Maintenant c'est à toi d'avoir une seule et unique logique (car autrement c'est de la schizophrénie) soit les pays qui ont des bases americaines (Algerie, Qatar) sont souverains ou pas.

Bonne journée.

Cookies