PDA

Voir la version complète : Le groupe Cevital compte investir à l’étranger dans la production de sucre.


zek
30/10/2011, 16h05
Son président Issad Rebrab a annoncé, ce samedi 29 octobre dans une déclaration à TSA, qu’il projette de réaliser trois raffineries de sucre en Tunisie, en Irak et aux États‑Unis. Il a indiqué que Cevital dispose de la seule raffinerie de sucre d’une capacité trois fois supérieure à la plus grande en Europe qui produit 500 000 tonnes/an.

Le président du premier groupe privé à capitaux algériens par le chiffre d’affaires, qui s’exprimait en marge d’une conférence économique à Annaba, a plaidé en outre pour la réalisation de grands ports commerciaux à l’Ouest, au Centre et à l’Est du pays. « Les surestaries et autres frais coûtent annuellement 2,6 milliards de dollars à notre pays. Avec cet argent, l’on aurait pu réaliser trois grands ports en adéquation avec les moyens actuels utilisés pour le transport maritime.

Je ne comprends pas que l’on n’ait toujours pas pensé à les réaliser », a‑t‑il expliqué en précisant que depuis l’indépendance, l’Algérie a réalisé deux petits ports à Jijel et Arzew.

Le patron de Cevital a exprimé l’intérêt de son groupe pour l’énergie solaire et s’est dit prêt à investir dans la réalisation d’unités de 600 Mgw. « 1 % de la surface de notre Sahara fournirait en énergie solaire toute l’Europe », a‑t‑il souligné. Avant de conclure sa conférence, M. Rebrab a annoncé le lancement prochain par son groupe de trois grands projets dans la wilaya de Annaba. Il a également appelé à l’exploitation du gaz propane disponible en quantité dans notre pays pour sa transformation en polypropylène, matière très demandée dans la majorité des industries, y compris de l’habillement.


TSA

mkh
30/10/2011, 16h17
Ce pistonné est un peu mégalo..

hassa2006
30/10/2011, 16h49
mégalo mais pas mytho, he can do it !

un marché,une situation géo-stratégique, de telles ressources naturelles fait qu'au minimum il devrait y avoir 100 projets pérennes comme celui par décennie et s'il avait le pouvoir de faire réellement 10% seulement de ce qu'il souhaite faire nous aurions de sacré industrie au pays.

zek
30/10/2011, 17h14
Je crois qu'il préfèrent investir à l'étranger c'est plus facile, déçu peut-être par son projet de port industriel qui est resté à l'état de maquette.

absent
30/10/2011, 17h21
Désolé, mais il y a des dizaines et des dizaines d'Algériens qui ont essayé d'investir dans l'industrie en Algérie.

Mais ils sont tous unanimes. Il n'y a que ceux que ceux qui sont proches du sérail (Comme REBRAB), qui peuvent se le permettre.

Pas les autres ! :evil:

Les raisons ? Pas la peine de vous les rappeler !

mkh
30/10/2011, 18h46
Si on pouvait réellement investir dans ce pays, on serait tous là-bas à monter des projets!

Cookies