PDA

Voir la version complète : Référendum en Grèce. Les banques françaises chutent


nacer-eddine06
01/11/2011, 10h45
Marchés financiersmardi 01 novembre 2011

Les valeurs bancaires décrochent à la Bourse de Paris, Société Générale, Crédit Agricole et BNP en tête.
Archives Reuters.
Les banques françaises décrochaient mardi matin à la Bourse de Paris, perdant 10 à 12 % après l’annonce surprise d’un prochain référendum en Grèce qui replonge la zone euro dans l’incertitude.

Vers 9h30 la Société Générale perdait 11,92 %, à 18,58 €, Crédit Agricole (-11,58 %, à 5,12 €) et BNP Paribas (-10,05 %, à 29,73 €). Le CAC 40 cédait dans le même temps 3,21 %.

Le plan d’aide à la Grèce vu comme une boîte de Pandore

L’annonce d’un prochain référendum en Grèce sur le plan de sauvetage européen agite à nouveau le spectre d’un éclatement de la zone euro avec une éventuelle sortie de la Grèce si la population venait à refuser la solution proposée par Bruxelles. Les banques en seraient les premières victimes.

Ce référendum « rouvre la boîte de Pandore concernant l’ampleur exacte des pertes qui devront être prises par les institutions financières », soulignent les analystes du CM-CIC.

Les banques avaient déjà accepté d’effacer 50 % de leurs créances sur la Grèce dans le cadre du plan anti-crise mis en place très difficilement la semaine dernière au sommet européen de Bruxelles.

Désormais tout est à nouveau sur la table, note-t-on dans les salles de marché.

Inquiétude à Francfort

Dans le reste de l’Europe aussi les bourses décrochent. L’indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a ouvert mardi en forte baisse, dans un marché choqué par l’annonce d’un référendum en Grèce. « Que va-t-il se passer si le peuple dit 'Non’? Le risque est que la communauté internationale coupe l’arrivée d’argent et que le pays finisse par quitter l’euro. Il y a de quoi inquiéter sérieusement les investisseurs », a jugé Christoph Weil, analyste de Commerzbank.

Plan social dans une banque danoise

« Le risque d’une faillite à la Lehman (Brothers) a encore grandi », a jugé Holger Schmieding, économiste de la banque Berenberg, qui juge « plus important que jamais de construire un pare-feu autour de la Grèce pour prévenir une contagion à l’Italie ».

La plus grande banque danoise, Danske Bank, a annoncé mardi qu’elle prévoit de supprimer 2 000 emplois dans le cadre d’un programme de réduction de ses dépenses de 10 %, soit 269 millions d’euros, dans les trois ans à venir.

L’euro affaiblit

L’euro continue de perdre du terrain repassant lundi sous le seuil de 1,39 dollar après l’annonce d’un referendum en Grèce et d’un vote de confiance au Parlement sur l’accord conclu jeudi au sommet européen de Bruxelles.

La monnaie unique a également souffert du dépôt de bilan du courtier américain MF Global très exposé à la dette publique des pays de la zone euro et première victime de la crise européenne.

« Les inquiétudes concernant les problèmes de dette en Europe ne se sont pas dissipées du tout », a commenté un courtier basé à Tokyo auprès de l’agence Dow Jones Newswires.
ouestfrance

zek
01/11/2011, 11h16
Les banques ont perdu 100 milliards d'euros que la Grèce ne remboursera pas, puisque la dette a été effacé par l'Allemagne et la France.

Avec ce référendum, les Grecques ne rembourseront rien du tout.


Tout le scénario envisagé pour sauvé la Grèce tombe à l'eau.

Nuit_Bleue
01/11/2011, 11h24
Avec ce référendum, les Grecques ne rembourseront rien du tout.


Tout le scénario envisagé pour sauvé la Grèce tombe à l'eau.

Noël avant l heure !:mrgreen:

zek
01/11/2011, 11h42
Noël avant l heure !

Les banquiers se contenteront des marrons sans la dinde. :mrgreen:

born_hittiste
01/11/2011, 11h43
merkel consulte son parlement, papandriou son peuple... c'est sarko qui va trinquer...:lol:

Nuit_Bleue
01/11/2011, 11h44
c'est sarko qui va trinquer...:lol:
............Et les Francais qui vont payer :mrgreen:

Zeste
01/11/2011, 12h25
Je crois que les allemands avaient raison depuis le début !

GRAIN DE SEL
01/11/2011, 12h35
Et si le "non" l'emporte au référendum que se passera t il ?

sachant que les propositions effectuées par les Allemands et les Français, pour sortir de la crise, l'ont été sous conditions d'une mise en place d'une politique d'austérité.

Or on sait qu'à plus de 60%, les Grecs ne veulent pas de cette politique d'austérité qu'on veut leur imposer et encore moins se faire dicter la façon dont la Grèce doit être gouvernée.


Si c'est le cas, pas d'aide pour la Grèce et donc aggravation de la crise de celle-ci, de l'Europe et même de la sphère financière mondiale.

Faut il retirer son argent de la banque ?

Qui a des réponses à mes questions, car j'ai un peu d'argent en banque et en bourse ? :mrgreen:

Zeste
01/11/2011, 12h47
Et si le "non" l'emporte au référendum que se passera t il ?Forcément une renégociation, les grecs veulent avoir leur mot à dire !

j'ai du mal à croire que l'Europe ne voulait pas de la Turquie !!!

Focus
01/11/2011, 15h06
La fermete des Allemand aurait du etre soutenue, Sarko s'est fait tout simplement entubé par les grecs, lui qui ne cessait de defendre la solidarite inter europeenne. Alors que dans les faits, il aurait fallu mettre en place un mecanisme d'exclusion de la zone euro. A mon sens la grece n'a plus rien a faire dans la zone euro, au lieu de mutualiser les pertes comme on le fait.

pyrhamid
01/11/2011, 15h24
wait and see reunion en france au sujet d ela grece "bruit de couloir sarko est furieux tres furieux il s'est senti floué selon un membre du gvt"
dans quelques jours nouvel reunion avec merkel au sujet de la gréce

MisterOver
01/11/2011, 15h28
C'est irresponsable de la part du premier ministre grec.

aurassien
01/11/2011, 16h05
le peuple grec a son mot a dire
les peuples d'Europe ont leur mots a dire
faire des projection économique sur 15 ans sans tenir compte de la réaction de la rue c'est de la foutaise

MisterOver
01/11/2011, 17h04
Dans ce cas, fallait faire le référendum avant de demander les centaines de milliards d'euros.

Les pays pauvres ne s'en sortent pas en faisant un référendum, ça fonctionne comme ça pour tout le monde.

zek
01/11/2011, 20h08
Le gouvernement grecque a menti sur les fondamentaux du pays pour rejoindre l'euro, maintenant, ils doivent payer le reste de la note

Focus
01/11/2011, 21h26
L'Europe court a sa perte en faisant preuve de complaisance avec ces bleds. Soit l'Europe met la Grece sous sa tutelle, soit elle l'exclu de la zone ce qui est pas plus mal, elle pourra entreprendre des politiques propre a elle voire meme devaluer sa monnaie et attirer de nouveau des capitaux pour renflouer les caisses.

pyrhamid
01/11/2011, 23h21
ca commence a se compliqué en grece pourquoi maintenant?

Le Grèce a annoncé mardi un changement de tout son état-major militaire, au milieu d'une crise politique qui pourrait entraîner la chute du gouvernement après la décision surprise d'organiser un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage européen du pays.
Un conseil de sécurité de l'Etat, réuni sous la présidence du Premier ministre, Georges Papandréou, a remplacé les quatre têtes de l'armée, le chef d'état-major des armées, les chefs d'état-major de l'armée de Terre, de la Marine et de l'Armée de l'air, et déchargé de leurs fonctions une douzaine d'officiers de l'Armée et de la Marine, a indiqué le ministère de la Défense, dans un communiqué publié dans la soirée.
Une source, au sein du ministère, a affirmé à l'AFP que les réunions avaient été programmées il y a longtemps, que ce grand remaniement était prévu et n'avait aucun lien avec la situation politique. Mais les partis d'opposition ont immédiatement attaqué le gouvernement sur cette décision.
«Vous êtes finis, laissez les forces armées tranquilles», a ainsi déclaré Margaritis Tzimas, chargée des questions de Défense au sein du parti Nouvelle Démocratie (opposition de droite), qualifiant le remplacement de l'état-major d'«anti-démocratique».

MisterOver
01/11/2011, 23h39
Ca fait peur ce bordel en Grèce, ce premier ministre est fou.

YSN
01/11/2011, 23h47
L'accord de Bruxelles conclu Lundi soir est devenue Totalement Caduc.

On remet tous à Zero et on Bricole de nouveau pendant les 3 jours du G20, à partir de demain à Cannes.

TBC ....

pyrhamid
02/11/2011, 00h01
je pense que le 1 er ministre grec va s'en mordre les doigts

Nuit_Bleue
02/11/2011, 00h04
....Et surtout ce qui a été décidé par les 17 , il sera hors de question je suppose que l on change la " donne"!
il va y avoir des sueurs en prévision :mrgreen:

Je voudrais même pas être dans le costume du buffon de berlusconi, il doit sentir bientôt c'est sont tour , la fête va durer en Europe !

Gandhi
02/11/2011, 11h50
Pourquoi est-il plus difficile (ceux qui se traduit par les crises) pour la bourgeoisie mondialiste et les élites oligarchiques de faire avancer leurs plans ?

C'est simple : au 21ième siècle en Europe, il n'est pas aisé de confisquer et d'exproprier les gens comme ce fut le cas pendant plusieurs siècles.

La bourgeoisie et les élites oligarchiques ont fait avancer leurs plans depuis le 18ième siècle en volant les gens et en les réduisant à l'esclavage.

J'ai dit qu'il est difficile mais ça se fait toujours (l’esclavage et le vol) avec des moyens très modernes : L'esclavage moderne.

L'oligarchie a tous les pouvoirs.

nacer-eddine06
03/11/2011, 01h53
la l ensemblz du capitalisme s effondre
et c tant mieux

c comme meme drole les chantres de la democratie qui empeche la democratie greque de s exprimer en toute democratie en grece

zek
03/11/2011, 08h11
L'Euro, c'est une connerie qui ne durera pas longtemps, car la monnaie d'un pays reflète la santé économique d'un pays, un euro grecque ou espagnol, ne devrait pas avoir la même valeur qu'un euro allemand ou néerlandais ou même français.

Pour la Grèce je pense qu'elle sortira de la zone euro, donc les premiers jours, un euro = un drachme, les banque européenes détiennent 350 milliards de dollars de dette grecque.

Après le 2e jours, le drachme ne vaudra plus qu'un demi euro, les banques européennes auront perdu 175 milliards d'euro puisque la dette grecque sera en drachme.

Pour les grecques je n'ose même pas imaginé le résultat, mais ils retourneront 20 ans en arrière.

zek
03/11/2011, 09h07
Oui donc pour les Grecques, c'est retour vers le futur, avec une monnaie qui se prendra la dévaluation en pleine gueule.

Lorsque le Drachme sera à 10 cent, je passerais peut-être quelques jours à Athènes dans
un hôtel 5 étoiles. :mrgreen:

MisterOver
03/11/2011, 11h25
De toute façon, une chose est sûre, le gouvernement de Georges Papandréou va tomber demain, c'est logique, les parlementaires grecs ne sont pas suicidaires.

Si ils sortent de l'Europe, ça va être une catastrophe pour eux, et pour l'Europe aussi, et pour les américains aussi, et pour les chinois aussi puisqu'ils vendent 20 % de leur marchandise à l'Europe, et par conséquence une crise mondiale.

Nuit_Bleue
03/11/2011, 11h33
Ce matin j 'ai entendu sur Rmc, que les Grecs vivaient sur l'argent d aide européenne, et que les fonctionnaire sont payés 16 mois :22:, les impôts wallou pour certains, même locaux :sad:, et le plus rassurant tout le monde a compris que " jamais il pourront rembourser"!
La vie est belle hein !!
Moi mon contrôleur fiscal serait pas aussi cool que ca !:confused:


ps; les italiens empruntent a 6%, les français a 3% et les allemands a 1,79% ,
On a pas finis de voir le monde Européen s écrouler je pense !!!!



Lorsque le Drachme sera à 10 cent, je passerais peut-être quelques jours à Athènes dans
un hôtel 5 étoiles. :mrgreen:


TES VŒUX, vont être peut être bientôt exhaussés !!!!

Gandhi
03/11/2011, 12h08
L’expansion capitaliste est dans une impasse; la cupidité de l'oligarchie financière n'a pas de limite.

L’expansion capitaliste se fait par l'esclavage, l'expropriation et le vol. Le peuple grecque commence à dire NON à l'humiliation et l'esclavage.

Les élites mondialistes sont des esclavagistes, des colons, des exploiteurs, des voleurs, des violeurs, des fascistes.

zek
03/11/2011, 15h48
Papandréou perd sa majorité avant le vote de confiance. :mrgreen:

ScorpionPaisible
03/11/2011, 20h58
Ah bon?
meuh nonn, les banques françaises sont les plus solides du monde ! :mrgreen:
(on l'a dit à la TV)

Cookies