PDA

Voir la version complète : Libye: Talitha Van Zon, Le flirt osé d’un ancien mannequin avec les Kadhafi...


sako
01/11/2011, 14h39
Le flirt osé d’un ancien mannequin avec les Kadhafi
Commenter

Par SABINE CESSOU

Talitha Van Zon, ancien mannequin et « ex » d’un des fils du dictateur libyen, s’était mystérieusement retrouvée coincée cet été à Tripoli en pleine révolution. Arrêtée, elle est aujourd’hui soupçonnée d’avoir organisé un réseau de prostitution de luxe.


http://www.francesoir.fr/sites/default/files/imagecache/article_image/talitha_van_zon.jpg
Talitha Van Zon, en août, à Tripoli SIPA/Geoff Pugh / Rex Featur


Que faisait donc en Libye la Néerlandaise Talitha Van Zon, ancien mannequin de 39 ans, pendant l’assaut donné par les rebelles sur la capitale libyenne ?
Le fait divers passionne aux Pays-Bas, depuis que la belle blonde a sauté, le 23 août, du balcon du Corinthia, un hôtel cinq étoiles de Tripoli.

Elle s’est d’ailleurs cassé un bras en tentant de fuir des rebelles qui voulaient la brûler au pétrole, a-t-elle raconté plus tard au journal britannique The Telegraph, en raison de son appartenance au clan Kadhafi. Le personnel de l’hôtel l’a conduite à l’hôpital, non sans risques, les combats faisant rage dans la ville. C’est là, à l’hôpital, qu’un reporter néerlandais l’a ensuite trouvée, morte de peur. La présentant comme son assitante, Arnold Karskens l’a aidée à quitter la Libye.

A son retour aux Pays-Bas, le 26 septembre, Talitha Van Zon a été arrêtée à l’aéroport de Schiphol. Soupçonnée de trafic d’êtres humains, elle a été interrogée pendant deux jours, puis assignée à résidence.

L’ex-mannequin, qui a autrefois posé pour Playboy, va devoir s’expliquer sur sa relation avec Moutassim Billah Kadhafi, l’un des sept fils du Guide. Elle l’a rencontré en 2004 dans une boîte de nuit en Italie et eu une liaison de trois mois avec lui. Quand elle a su qu’il y avait «d’autres femmes» dans sa vie, elle a rompu, ce qui ne les a pas empêchés de rester bons amis.

Officier de l’armée libyenne, en charge du Conseil de sécurité national, Moutassim l’a couverte de cadeaux : une panoplie complète de sacs Vuitton, des dîners à Monaco et des voyages en Boeing privé, a-t-elle confié au Telegraph.

Elle a aussi expliqué avoir fait «l’erreur de sa vie» en allant début août en Libye pour y chercher de l’argent afin de payer le traitement de son père atteint d’Alzheimer… A Amsterdam, de mauvaises langues se demandent si elle n’est pas plutôt allée distraire Moutassim pendant le ramadan. Voire une espionne à la solde des services secrets de son pays…

La réalité est moins rose. L’émission de télé EenVandaag a révélé que la belle Talitha était occupée à monter un réseau de prostituées de luxe à Tripoli. A preuve, une Néerlandaise, dont l’identité n’a pas été dévoilée, vient de porter plainte. Elle affirme avoir suivi Talitha en Libye au printemps et y avoir été violée par Moutassim. Comme elle est l’amie d’un avocat néerlandais de renom, on pourrait bientôt connaître le fin mot de l’histoire.



Libération.

Scootie
02/11/2011, 11h01
Le fait divers passionne aux Pays-Bas, depuis que la belle blonde a sauté, le 23 août, du balcon du Corinthia, un hôtel cinq étoiles de Tripoli.



ça prouve bien que cette talitha, elle n'a pas que des tripes au lit !!!

born_hittiste
02/11/2011, 11h03
Libération.

echourouk risque d'etre rattrapé...

Cookies