PDA

Voir la version complète : Le groupement des industriels du photovoltaïque algérien est né


icosium
01/11/2011, 20h21
Le Groupement des industriels du photovoltaïque algérien (Gipa), une association regroupant les professionnels de l’industrie du photovoltaïque, a tenu, hier à Alger, son assemblée constitutive.

La création de cette association professionnelle a pour objectif de constituer “une force de proposition pouvant orienter les pouvoirs publics dans leurs décisions relatives à la mise en œuvre de l’ambitieux Programme national des énergies renouvelables (PNR)”, a expliqué M. Sid-Ali Mokhefi, responsable d’une entreprise privée spécialisée dans la fabrication des panneaux photovoltaïques.
Pour M. Mokhefi, un des initiateurs de cette association, ce regroupement permettra également de soulever les problèmes qui entravent le développement des énergies du futur.

Les entreprises privées qui participent aux appels d’offres relatifs aux projets des énergies propres “constatent des lenteurs dans le traitement de leurs dossiers, pourtant conformes aux cahiers des charges”, a-t-il déploré. L’association ambitionne aussi de défendre l’éthique dans le secteur et met en garde contre la fabrication de matériel non-conforme aux standards internationaux, a indiqué M. Mustapha Aït Chafaa, représentant du Centre de développement des énergies renouvelables (Cder).

Les opérateurs publics et privés “devraient conjuguer leurs efforts et tisser des relations de partenariat pour le développement d’une industrie et de solutions innovantes et durables dans le secteur des énergies alternatives”, a plaidé, pour sa part, Mme Fatiha Sahnoune, chercheur au Cder.
L’idée de la création de Gipa, qui regroupe déjà une centaine d’opérateurs ainsi que des chercheurs et des scientifiques, a été lancée lors d’une table ronde sur le développement des énergies renouvelables, organisée en septembre dernier à Alger.

Liberté

mouwatan
02/11/2011, 00h29
une très bonne chose.

Cookies