PDA

Voir la version complète : Pnud 2011 – Des Libyens au top, des Marocains à la traîne et des Algériens… plus satisfaits


Page : [1] 2

jawzia
05/11/2011, 22h32
Pnud 2011 – Des Libyens au top, des Marocains à la traîne et des Algériens… plus satisfaits

Samedi, 05 Novembre 2011 10:41


Les Libyens sous Mouammar Kadhafi étaient les meilleurs au classement du développement humain, selon le rapport 2011 rendu public par le programme des nations unies pour le développement (Pnud). Le Maroc, qui polémique régulièrement avec les spécialistes du Pnud au sujet des critères retenus, reste mal classé. Les tunisiens et les algériens ont un meilleur sentiment de "bien être".

La Libye sous Mouammar Kadhafi était en tête des pays maghrébins en matière de développement humain et se classait à la 64ème place sur un total de 187 pays dans le dernier rapport sur le développement humain (HDR 2011) du PNUD (programme des nations unies pour le développement). La Libye dépasse d’au moins trente places la Tunisie et l’Algérie qui occupent respectivement la 94e et la 96e position dans ce classement comprenant 187 pays.

Les officiels marocains qui contestent régulièrement les classements du PNUD sur l’indice du développement devraient à nouveau être mécontents : le Maroc à la 130ème place, très loin de ses voisins. L’Indice de développement (IDH) est élaboré sur la base de plusieurs critères pour mesurer le niveau moyen atteint dans trois dimensions essentielles : santé et longévité, accès à l’éducation et niveau de vie décent. Les dix tableaux du HDR 2011 détaillent les lacunes et les réalisations des différents pays.

Les Libyens ont une meilleur espérance de vie à la naissance, estimée par l’enquête du PNUD à 74.8 ans contre 74.5 pour les Tunisiens, 73,1 pour les Algériens et 72, 2 ans pour les marocains. Dans le domaine de l’éducation, les meilleures performances sont libyennes. La durée moyenne de scolarisation est de 7.3 années en Libye, contre 7 en Algérie, 6,5 en Tunisie… Le Maroc est nettement en recul avec une durée moyenne de scolarisation qui ne dépasse pas 4,5 années. L’Indice de scolarité concerne les personnes âgées de 25 ans et plus.

Les Marocains, toujours pauvres

Dans la catégorie revenu national brut par Habitant (RNB), c’est évidemment la Libye, riche pays exportateur de pétrole qui occupe les devants avec 12 637 dollars par an. Viennent ensuite l’Algérie avec une moyenne de 7658 dollars par habitant et la Tunisie avec 7281 dollars. Le RNB au Maroc est estimé à seulement 4 196 dollars par habitant. Dans le tableau intitulé "perception en matière de bien-être et environnement", comprenant la période allant de 2006 à 2010, c’est l’Algérie qui réalise le meilleur score avec 5.3 points sur un total de dix points représentant le degré de satisfaction maximale. La Tunisie a obtenu 5.1 points contre respectivement 4.9 pour la Libye et 4,7 pour le Maroc.

Les notes explicatives du HDR 2011 signalent que le sondage recueille, dans chaque pays, les réponses d’au moins 1 000 personnes âgées de plus de 15 ans, sélectionnées de manière aléatoire. Les personnes sondées ont été sollicitées pour situer leur degré de « satisfaction de vivre globale » sur une échelle dont le haut représente la meilleure vie possible et le bas de l’échelle représente « la pire vie que l’on peut imaginer ». Le HDR 2011 a placé la Libye et la Tunisie dans la catégorie du développement humain élevé tandis que l’Algérie et le Maroc figurent dans celle des pays à développement humain moyen.

MaghrebEmergent

Bachi
05/11/2011, 22h42
Dans la catégorie revenu national brut par Habitant (RNB), c’est évidemment la Libye, riche pays exportateur de pétrole qui occupe les devants avec 12 637 dollars par an. Viennent ensuite l’Algérie avec une moyenne de 7658 dollars par habitant et la Tunisie avec 7281 dollars. Le RNB au Maroc est estimé à seulement 4 196 dollars par habitant

Presque 2 fois le revenu moyen brut par habitant que le Maroc malgré le niveau des salaires à l'avantage du Maroc, il y a quelque chose qui m'échappe.

Absent
05/11/2011, 22h56
Bachi,

Il faudrait tempérer le constat par la source des revenus.
De plus, en termes de pouvoir d'achat, la différence de salaire n'est pas aussi flagrante que ce qu'elle est en nominal.

Bachi
05/11/2011, 23h02
Salut El Bahar,

Le revenu brut par habitant n'est pas le pouvoir d'achat.
A part des salaires, quelles autres revenus pour l'ensemble des Algériens entrent dans son calcul ?

Absent
05/11/2011, 23h10
Bachi,

Dans mon message, il y a deux éléments de réponse.

1- Il faut tempérer ce classement par la source des revenus de l'Etat (sans parler du nombre d'habitant).

Pour l'Algérie et la Libye (et de façon plus modérée pour le Maroc), les revenus viennent essentiellement de l'exploitation des ressources naturelles. Contrairement à la Tunisie. Donc, pas de quoi fanfaronner.

2- J'ai parlé de pouvoir d'achat par rapport à ta réflexion sur la différence de salaires entre le Maroc et l'Algérie. Je t'ai répondu en disant que la comparaison nominale (pour des devises différentes) n'a pas trop de sens. Il faudrait comparer le pouvoir d'achat. Ainsi, cette différence nominale apparaitra moins évidente.

Pour ta question. C'est le PIB du pays qu'on divise sur le nombre d'habitant moyen sur une année. Il faudrait se référer donc à la composition des PIB de chaque pays.

GLP
05/11/2011, 23h22
Le PNUD est le réseau mondial de développement (http://hdr.undp.org/fr/contacte/equipe/pnud/)dont dispose le système des Nations Unies.

Rapport sur le développement humain (http://hdr.undp.org/fr/contacte/equipe/)

Definition:
" Il s'agit d'un indice composé qui mesure la qualité de vie moyenne de la population d'un pays. Théoriquement, l'indice va de 0 à 1. Il tient compte de trois dimensions du développement humain. D'abord, la possibilité d'avoir une vie longue et en santé en se fondant sur l'espérance de vie à la naissance. Ensuite, le niveau de scolarisation, évalué à partir du taux d'analphabétisme et de la fréquentation des différents niveaux du système scolaire. Enfin, le standard de vie, calculé à partir du Produit intérieur brut par capita en tenant compte de la Parité du pouvoir d'achat (PPA).


De quoi est composé l'indice:
http://hdr.undp.org/en/media/HDI_FR.png

Le cas de la Libye (plus élevé que celui du monde et des états arabes):
http://nsa28.casimages.com/img/2011/10/26//111026010825595712.jpg

Bachi
05/11/2011, 23h26
Pour ta question. C'est le PIB du pays qu'on divise sur le nombre d'habitant moyen sur une année. Il faudrait se référer donc à la composition des PIB de chaque pays.
le RNB/h et le PIB/H ?
T'es sûr ?
Je pensais que c'était un revenu et non un produit

Absent
05/11/2011, 23h34
Oui Bachi,

Théoriquement, on doit prendre le Revenu Nationale Brut (RNB) mais comme celui-ci est rarement calculé par les pays. On prend une mesure approximative (sans prendre un grand risque d'erreur) qui est le Produit National Brut (PNB).

La différence entre les deux est minime.

RNB = PNB + soldes des revenus des ménages avec l'étranger (suite à un travail ou un placement mais sans les prestations sociales).

Donc RNB est égale approximativement au PNB

jawzia
05/11/2011, 23h38
Méthodologie utilisée pour exprimer le revenu

Le revenu national brut s’exprime habituellement en valeur actuelle. Pour qu’il puisse être comparé dans le temps, nous convertissons le RNB en termes constants : pour cela, nous prenons la valeur nominale du RNB par habitant en parité du pouvoir d’achat (PPA) pour l’année de référence (2005), et nous construisons une série temporelle à l’aide du taux de croissance de la valeur réelle du RNB par habitant, tel qu’indiqué par le rapport de la valeur actuelle du RNB par habitant en devise locale sur le déflateur du PIB.

Les parités de pouvoirs d’achat officielles sont données par le Programme de comparaison internationale (PCI), qui recueille périodiquement des milliers de prix de biens et services analogues dans un grand nombre de pays. Le dernier cycle d’exercice date de 2005 et englobe 146 pays. La Banque mondiale produit les estimations annuelles entre les chiffres de référence du PCI, en fonction de l’inflation relative aux États-Unis. Étant donné que d’autres organisations internationales (parmi lesquelles la Banque mondiale et le Fonds monétaire international) définissent leur année de référence en fonction des références du PCI, nous faisons de même.

Pour obtenir la valeur du revenu pour 2011, nous appliquons les taux de croissance du PIB projetés par le FMI (basés sur une croissance en termes constants) aux valeurs les plus récentes du RNB. Le FMI calcule ses projections des taux de croissance en devises locales et à prix constants, et non en termes de parité du pouvoir d’achat. Cela évite de mélanger les effets de la conversion en PPA à ceux de la croissance réelle de l’économie.

Karim28
06/11/2011, 03h24
Presque 2 fois le revenu moyen brut par habitant que le Maroc malgré le niveau des salaires à l'avantage du Maroc, il y a quelque chose qui m'échappe.

Salam Bachi,

Le PNB/Hab ne mesure pas le revenu (dans le sens salaire) par habitant. Il divise la richesse totale produite par un pays par le nombre d'habitants.

Toute la richesse d'un pays ne va pas aux salaires.
La part des salaires depend de la structure economique du pays.
Dans certains pays la part des salaires est tres importante, dans d'autres moins.

Example un pays A produit pour 100$ de richesses.
un pays B produit pour 80$ de richesses.

Le pays A, resultat de sa structure economique, du role de l'Etat etc etc..peut depenser disons (pour simplifier) 40$ dans les salaires, 30$ dans les depenses publiques, 20$ dans l'investissement et 10$ dans l'epargne.

Le pays B, qui a pourtant moins de richesses totales, peut depenser 50$ dans les salaires, 15$ dans les depenses publiques, 10$ dans l'investissement et 5 dans l'epargne.

Le pays B a des salaires plus eleves, pourtant le pays A a un PIB/hab plus élevé. Tout simplement parceque le pays B depense moins en depenses publiques, en investissements, en epargne publique etc etc...

Apres c'est tout un debat ideologique. Faut-il donner une part importante des richesses aux salaires mais ne pas offrir une medecine gratuite comme aux etats unis par exemple? Tatcher disait 1$ depensé par l'Etat est un 1$ perdu...
Exemple, l'americain a un salaire plus élevé que le suedois, mais il doit depenser en moyenne 15% de son revenu pour ses soins de santé...de sa poche.

Autre exemple interessant, aujourdhui les pays occidentaux repprochent a la chine de maintenir les salaires bas. Biensur la chine fait cela pour avoir des leviers plus importants pour sa politique economique (investissements massives, epargne publique etc etc). Les occidentaux aimeraient voir cette richesse transferée aux particuliers pour que ceux-ci augmentent leur consommation de produits US, Europeens, Japonais etc etc...

bledard_for_ever
06/11/2011, 17h44
Les revenus des algériens permettent d acheter deux fois plus de biens et de services que ceux des marocains.

C est cela la signification de ces chiffres

mansali06
06/11/2011, 18h07
Salut Bledard
Essaie avec des buchettes peut-être que tu as une chance.

Nous sommes en 2011.

icosium
06/11/2011, 18h08
chedadi,

Je t’ai démontré que tes chiffres sont obsolètes, arrêtes de faire l’imbecile . Les données sur la pauvreté sont multidimensionnelles (IPM). Plusieurs pays ont été supprimés du rapport du PNUD 2011, faute de données exactes.

Post #131 (http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3744190&postcount=131)

chedadi
06/11/2011, 18h12
Je t’ai démontré que tes chiffres sont obsolètes. Arrêtes de faire l’imbecile.Ne t'attends pas à que je te réponde avec la même bassesse.

Ils ne sont pas obsolètes, preuve : ils sont apparus dans le rapport IDH 2008 et il n'y a pas plus à jour dans les rapports qui ont suivi.

Les données sur la pauvreté sont multidimensionnelles (IPM). Plusieurs pays ont été supprimés du rapport de 2011 faute de données exactesJe t'ai déjà expliqué que là on parle de pauvreté monétaire (liée seulement aux revenus) pas de pauvreté humaine (qui prend en compte d'autres facteur que les revenus)


Statistiques de pauvreté (Rapport de Pnud : indice IDH 2008)

population vivant avec moins de 1,25 $ (PPA) /jour

Maroc 2,5%
Algerie 6,8%

population vivant avec moins de 2 $ (PPA) /jour

Maroc 14%
Algerie 23,6%

http://hdr.undp.org/en/media/HDI_2008_EN_Tables.pdf

page 34

icosium
06/11/2011, 18h25
Je t'ai déjà expliqué que là on parle de pauvreté monétaire (liée seulement aux revenus) pas de pauvreté humaine (qui prend en compte d'autres facteur que les revenus)

Au risque de me répéter, je t’ai donné la définition du nouvel indice IPM. Le paramètre revenu n’a aucun sens dans l’absolu. Le cout de la vie diffère d’un pays à un autre. x$ peuvent être suffisants dans un pays, pour subvenir à certains besoins, et pas dans un autre. D’où l’introduction de l’IPM (Indice de Pauvreté Multidimensionnelle) qui prend en compte plusieurs paramètres et pas uniquement le revenu. Les données de l'IPH 2008 sont obsolètes. Le PNUD parle maintenant de l'IPM où ton pays est classé à la 130eme position pas loin de l'Irak

chedadi
06/11/2011, 18h42
Au risque de me répéter, je t’ai donné la définition du nouvel indice IPM. Le paramètre revenu n’a aucun sens dans l’absolu. Le cout de la vie diffère d’un pays à un autre. x$ peuvent être suffisants dans un pays, pour subvenir à certains besoins, et pas dans un autre.
Tu fais un amalgame.

Pour évaluer la pauvreté monétaire (qui n'a rien à voir avec L'IPM) On prend des seuils fixés 1,25 ou 2 $ PPA.
Cette notion de PPA élimine les différences des pouvoirs d'achats entre pays.

Ces taux sont universels, et sont utilisés pour classer les pays selon la pauvreté dans le monde.


D’où l’introduction de l’IPM (Indice de Pauvreté Multidimensionnelle) qui prend en compte plusieurs paramètres et pas uniquement le revenu. Les données de l'IDH 2008 sont obsolètes. Le PNUD parle maintenant de l'IPM où ton pays est classé à la 130eme position.
Tu fais un amalgame. L'IPM Vient remplacer l'indice "pauvreté humaine".

Or içi on parle de pauvreté monétaire (qui est plus parlant)

Dans une discussion normale: quand tu dis qu'une personne X est pauvre. Tu insinues qu'elle a de trés faibles revenus. C'est ça la pauvreté monétaire.

On évalue le taux de population d'un pays X vivant avec des revenus en dessous d'un seuil fixé pour le monde entier (1,25 ou 2 $ PPA)


PS: Le Maroc est classé 130e dans l'IDH, pas dans l'IPM qui est un sous indice du premier.

icosium
06/11/2011, 21h12
Tu fais un amalgame. L'IPM Vient remplacer l'indice "pauvreté humaine".

Or içi on parle de pauvreté monétaire (qui est plus parlant)

Tu es fatiguant à la fin. Je sais que l'IPM vient remplacer l'IPH. La pauvreté monétaire (ou revenu) n'est pas parlant. C'est l'IPM qui est plus juste pour mesurer la pauvreté d'un ménage. Tu es comme ton Makhzen, vous voulez définir vos propres critères. Il faut revenir à la définition même de l’IPM par le PNUD, lis ca :

Qu’est-ce que l’Indice de pauvreté multidimensionnelle ?

L’Indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) est une nouvelle mesure ayant pour objet de représenter les manques multiples que rencontrent les personnes les plus défavorisées. L’IPM reflète à la fois l’incidence du manque multidimensionnel et son intensité – combien de manques les individus subissent en même temps. Il peut être utilisé pour créer une image exhaustive des individus vivant dans la pauvreté, et permet des comparaisons à la fois entre les pays, les régions et dans le monde et également au sein des pays par groupes ethniques, emplacement géographique urbain ou rural, ainsi que parmi d’autres caractéristiques clés des foyers et des communautés. L’IPM s’appuie sur les progrès récents en matière de théorie et de données pour présenter la première mesure mondiale de ce genre et offre un complément de valeur aux mesures de la pauvreté basées sur le revenu.

Qu’est-ce qui rend un ménage pauvre de manière «multidimensionnelle » ?

Un manque unique peut ne pas signifier nécessairement la pauvreté. L’IPM fait état de manque de la part d’un ménage selon des indicateurs multiples en même temps. Une personne est pauvre de manière « multidimensionnelle » si les indicateurs pondérés dans lesquels elle subit des manques s’élèvent au moins à 33%.

Pourquoi le revenu n’y est-il pas inclus ?

Nous ne pouvions pas inclure le revenu étant donné les lacunes en matière de données. Les données sur la pauvreté en termes de revenus proviennent d’études variées, et ces études ne recensent pas souvent des informations sur la santé et l’alimentation. Pour la majorité des pays nous ne sommes pas capables d’identifier si les mêmes personnes sont pauvres en termes de revenus et également subissent des manques dans tous les indicateurs de l’IPM donc il était plus judicieux de ne pas inclure le revenu.


http://hdr.undp.org/en/media/FAQs_2011_MPI_FR.pdf

algiers09
06/11/2011, 21h34
des pays comme l'Algérie, la Libye et l'Arabie-Saoudite doivent être classés à part puisque tous leurs revenus proviennent des hydrocarbures.

numidia-4-ever
06/11/2011, 21h38
des pays comme l'Algérie, la Libye et l'Arabie-Saoudite doivent être classés à part puisque tous leurs revenus proviennent des hydrocabures.

La fiscalité pétrolière ne représente que 60% des caisse de l'état ;)

algiers09
06/11/2011, 21h51
La fiscalité pétrolière ne représente que 60% des caisse de l'état

les 40% de fiscalité restants proviennent également du pétrole, bien que ça soit de façon indirecte, puisque tout est importé pour faire tourner nos usines, approvisionner le secteur agricole en intrants, etc. et la devise pour payer ces importations provient des revenus pétroliers.

jawzia
06/11/2011, 21h59
Evolution dans les classements IDH :

1980
Maroc 163°
Yunisie 150°
Algérie 148°

1990
Maroc 155°
Tunisie 140°
Algérie 138°

2000
Maroc 142°
Tunisie 116°
Algérie 118°

2005
Maroc 132°
Tunisie 103°
Algérie 102°

2009
Maroc 132°
Tunisie 99°
Algerie 100°

2011
Maroc 130°
Tunisie 94°
Algérie 96°

Evidences
06/11/2011, 22h19
des pays comme l'Algérie, la Libye et l'Arabie-Saoudite doivent être classés à part puisque tous leurs revenus proviennent des hydrocarbures.
Et ceux dont une partie des revenues proviennent du phosphate ? ou de la pêche, ou du kif puisque au fond c'est kif kif ? :mrgreen:

xenon
06/11/2011, 22h45
Les Libyens sous Mouammar Kadhafi étaient les meilleurs au classement du développement humain, selon le rapport 2011 rendu public par le programme des nations unies pour le développement (Pnud). Le Maroc, qui polémique régulièrement avec les spécialistes du Pnud au sujet des critères retenus, reste mal classé. Les tunisiens et les algériens ont un meilleur sentiment de "bien être".


Allah yarahmak ya m3amar..!

soufiane-oujda
06/11/2011, 23h45
plutôt alah ytewel 3mer lpetrole et le peu de population ...

chedadi
07/11/2011, 00h01
Tu es fatiguant à la fin. Je sais que l'IPM vient remplacer l'IPH. La pauvreté monétaire (ou revenu) n'est pas parlant. C'est l'IPM qui est plus juste pour mesurer la pauvreté d'un ménage. Tu es comme ton Makhzen, vous voulez définir vos propres critères. Il faut revenir à la définition même de l’IPM par le PNUD, lis ca :Ben la pauvreté comme connue en universel elle traite des revenus et c'est le critère international le plus utilisé.

Il te gène car il surligne combien la pauvreté est pressente en Algerie (plus qu'au Maroc ou Tunisie) malgré les hydrocarbures.

xenon
07/11/2011, 00h05
plutôt alah ytewel 3mer lpetrole et le peu de population ...


surement , il reste que de tous les dictateurs arabes , il était sans contexte celui qui a le plus fait profiter son peuple...

icosium
07/11/2011, 00h51
Il te gène car il surligne combien la pauvreté est pressente en Algerie (plus qu'au Maroc ou Tunisie) malgré les hydrocarbures.

Faux, la pauvreté en Algérie n’est pas plus importante qu’au Maroc ou en Tunisie. En Algérie, il n y a pas de grandes disparités entre les grandes villes et les zones rurales. La majorité de la population mange à sa faim, tous les enfants peuvent aller à l’école, le taux d’alphabétisation des adultes représente 72%, les soins sont gratuits pour tout le monde (les médicaments sont remboursés à 100% pour les malades chroniques), le taux de mortalité infantile est très faible, le raccordement en eau potable, l’électrification et le gaz arrivent aux fin fond des petits villages, l’état soutient les denrées de premières nécessités (pain, lait …), il existe différentes formules pour le logement social avec un aide non remboursable de l’Etat: le Logement Promotionnel Aidé (LPA) etc… Tous ces acquis, hérités du socialisme, contribuent au classement IDH de l’Algérie.

Sous le bling bling des grandes villes marocaines, et l’opulence d’une minorité de privilégiés, se cache une grande misère de la grande majorité de la population. Un reportage de France 24, Maroc: Casablanca, symbole d'un pays à deux vitesses, illustre bien cette disparité :

http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafMn6m.html

Gandhi
07/11/2011, 12h03
La misère la plus grave qui nous guette c'est celle liée au développement du tout marché. C'est celle qui place l’entreprise comme l’élément centrale de l'organisation humaine, ou plutôt dés-humaine. C'est celle qui place l'argent et le profit au dessus de tout.

La misère la plus grave c'est aussi celle qui voit le développement du chacun pour soit encouragé par la lutte de tous contre tous pour assurer et protéger son propre confort matériel.

chedadi
07/11/2011, 14h31
Faux, la pauvreté en Algérie n’est pas plus importante qu’au Maroc ou en Tunisie.Oh que si! et malgré les hydrocarbures.

Statistiques du PNUD rapport IDH, tu ne vas pas les contester j’espère ;)

http://www.algerie-dz.com/forums/showpost.php?p=3744903&postcount=14

GLP
07/11/2011, 15h04
Chedadi: Tu sais pourquoi on prends plusieurs sous-indicateurs pour en sortir un seul indice intitulé pauvreté ?
Si celui que t'as rapporté permettait de comparer, pourquoi y'a t il 5 sous indices pour calculer l'indice "Pauverty" selon toi ?

En Algérie, t'as l'éducation, santé... gratuites. alors qu'ailleurs tout se paie. c'est le cas pour le cout de certains produits à large consommation, du carburant aussi, le cout d'un panier d’aliments,les impôts, l'inflation, la valeur de la monnaie (parité, car ramené au $ pour le calcul)...ect tous influencent directement le pouvoir d'achat du citoyen.

Donc le terme "pauvreté" reste relatif au pays et son contexte. pour mieux l'apprécier, il faut prendre le taux ou l'indice qui prend en considération tous ces détails.

l'indice Pauevrty de l'IDH d'ou tu sors ton argument en est la confirmation, il comporte cinq sous indices pour apprécier ce terme dans le contexte de chaque pays. à savoir (cas de l’Algérie):


Multidimensional Poverty Index (%) n.a.
MPI: Intensity of deprivation n.a.
Headcount of MPI poor (% of population) n.a.
Population living below $1.25 PPP per day (%) 6.79

Pour l’Algérie, les chiffres permettant son calculs ne sont pas disponibles.
Alors parler seulement du taux de la population d'un pays vivant avec moins de X$ ne reflète pas du tout le taux de pauvreté réel dans ce pays et ne permet pas de conclure que ce pays serait plus pauvre qu'un autre.

Cookies