PDA

Voir la version complète : Trafic maritime : classement des Nations Unies


arazigh
13/12/2011, 01h26
Trafic maritime*: le Liban avance dans le classement des Nations unies

13/12/2011

LIBAN - RAPPORT Selon l’indice sur les échanges maritimes publié par les Nations unies, le Liban arrive à la 31e place du classement parmi 162 économies. Entre 2004 et 2011, le Liban a ainsi enregistré la sixième croissance la plus importante dans le monde parmi les pays couverts avec une hausse annuelle de 3,5*%.
http://static.lorientlejour.com/images/news/large/735896_53809485822.jpeg

La conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Unctad) a publié son indice sur les échanges maritimes (LSCI), dont il ressort que le Liban se place relativement en bonne position en comparaison avec les autres pays à l’échelle mondiale et régionale. Il s’est effectivement classé au 31e rang parmi 162 économies et sixième sur 17 pays de la région Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA), selon l’étude des Nations unies citée par le Lebanon Weekly Monitor de la Bank Audi.
Le Liban a ainsi réussi à gagner une place au niveau régional et huit places au niveau mondial en comparaison avec la dernière étude des Nations unies, tandis qu’il avance de 36 places par rapport à 2004. Le Liban a en fait suivi la tendance mondiale de l’accroissement de la demande de transport maritime depuis 2010.
La conférence des Nations unies sur le commerce et le développement publie son indice en se basant sur les principaux indicateurs mesurant le trafic maritime dans chaque pays, comme le nombre de bateaux entrant et sortant des ports, le total des tonnes de marchandises échangées par les pays, le nombre de cargaisons entrant et sortant, le nombre de sociétés par pays et le nombre de services rendus par les navires, et la taille du plus grand bateau desservant chaque port dans chaque pays.
L’indice a pour but d’évaluer le niveau d’intégration d’un pays dans les échanges commerciaux maritimes mondiaux, mesurant ainsi l’accès d’un pays aux marchés mondiaux. Selon Unctad, l’indice dépend largement de la connexion des transports maritimes, particulièrement en ce qui concerne les services réguliers de transport maritime pour l’importation et l’exportation de biens manufacturés.
Le classement du Liban indique ainsi que dans la région MENA, le Liban est à la sixième position en termes de pénétration des marchés grâce à son système de liaisons maritimes particulièrement bien développé. Unctad a en outre indiqué que sur les 76 pays en développement inclus dans l’étude, le Liban figurait parmi les dix pays à avoir enregistré la plus forte croissance en termes de trafic portuaire des conteneurs avec une augmentation de 15,4*%.
Dans le monde, le Liban a dépassé le Brésil, la Grèce et l’Algérie, tandis qu’il arrive après la Thaïlande, le Mexique et l’Afrique du Sud. Au niveau régional, il arrive après le Maroc, l’Égypte et le sultanat d’Oman et il est suivi par l’Algérie, la Syrie et la Jordanie.
L’étude des Nations unies a finalement établi la croissance annuelle moyenne des LSCI entre 2004 et 2011. Sur cette période, le Liban a enregistré la sixième croissance la plus importante dans le monde parmi les pays couverts par Unctad, soit une hausse annuelle moyenne de 3,5*%, devancé par la Chine avec 7,44*%, le Maroc avec 6,53*%, le Vietnam (5,26*%), la Malaisie (4,02*%) et le sultanat d’Oman (3,71*%).
Toujours selon l’étude, le Liban a enregistré la troisième croissance la plus importante parmi les pays de la région MENA après le Maroc et le sultanat d’Oman. Ainsi, au cours des quatre dernières années, le Liban a développé ses services dans le commerce maritime afin de renforcer son accès aux marchés mondiaux, comme l’illustre la croissance moyenne annuelle du LSCI du pays entre 2004 et 2011.

L'Orient le Jour

Mounir.
13/12/2011, 19h24
les effets tanger med commencent a porter fruit, 2 eme meilleur croissance apres la chine

Cookies