PDA

Voir la version complète : Associée à Statoil dans deux blocs en Egypte: Sonatrach se lance dans la prospection offshore en Algérie


Neutrino
19/12/2011, 09h38
Des travaux de prospection d'hydrocarbures en offshore seront effectués par la société nationale Sonatrach dans les eaux de la wilaya de Jijel, rapporte l'APS en citant les services de la wilaya concernée. L'entreprise nationale d'hydrocarbures a obtenu une autorisation de prospection délivrée par l'Agence nationale pour la valorisation des ressources et hydrocarbures (Alnaft). Elle concerne le périmètre dénommé «offshore Béjaïa-Annaba» sur les blocs 144-A et 145, situés dans les eaux territoriales de la wilaya de Jijel, selon une correspondance adressée au wali. Les travaux de géologie de terrain, dont la date de lancement n'a pas été fixée, seront menés par Sonatrach sur les limites géographiques des périmètres de prospection précisés dans ce document, selon la même source. C'est une grande première, l'offshore algérien étant resté en marge dans un pays où l'activité d'extraction se déroule totalement dans le sud. L'exploration et l'exploitation de l'offshore faisaient partie des objectifs tracés, ces dernières années, par les responsables du secteur. Sonatrach devait développer des connaissances et du savoir-faire dans ce domaine. En 2007, Sonatrach et la société pétrolière brésilienne Petrobras ont signé deux accords destinés à renforcer la coopération énergétique entre eux. Ils ont signé notamment un Memorandum of Understanding (MOU, mémorandum d'entente) dans le domaine de la recherche et l'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux, en onshore et en offshore, le raffinage et la pétrochimie, et un accord-cadre d'achat/vente de GNL. La compagnie brésilienne avait manifesté un intérêt à l'exploration d'hydrocarbures dans l'offshore en Algérie. Cet accord devait être une opportunité pour Sonatrach de tirer profit du savoir-faire technologique de la compagnie brésilienne dans le forage en eau profonde et ultraprofonde avec des records mondiaux de profondeur (2 à 3 km). De manière plus concrète, Sonatrach est associée avec le groupe norvégien dans l'offshore en Egypte. En juillet 2007, Sipex (Sonatrach International Petroleum Exploration & Production BVI) a signé des contrats de recherche et de production sur les blocs 9 et 10 acquis en partenariat avec Statoil dans l'offshore profond méditerranéen d'Egypte. Dans ce consortium, Statoil est l'opérateur avec une participation de 80% et Sonatrach avec une participation de 20%. C'était la première expérience effective de Sonatrach dans l'exploration offshore. Sonatrach a-t-elle acquis suffisamment de savoir-faire pour mener, seule, une exploration et une exploitation de l'offshore en Algérie ? Certains spécialistes n'excluent pas que des partenariats se nouent sur l'offshore algérien sur la base de la règle du 51%49%. Le souci de développer l'offshore est l'une des raisons, selon l'ex-PDG de Sonatrach, Abdelmadjid Attar, qui rend nécessaire la révision de la loi sur les hydrocarbures et l'aménagement d'un système fiscal plus attractif.

source: Le Quotidien d'Oran

Cookies