PDA

Voir la version complète : Mépris de l’ENTV envers les algériens


Zirds
25/12/2011, 16h29
L’ENTV a encore une fois frappé. Il est tellement rare de lui trouver des prouesses, qu’il ne peut s’agir que d’une énième bourde. Ça s’est passé hier à l’occasion de la retransmission en direct du match Entente de Sétif contre l’USMA qui se jouait sur la pelouse du 8 mai 1945. C’était sur Algérie3, une des « photocopies » de l’ENTV. On jouait les temps morts quand l’arbitre Benouza siffla un pénalty en faveur des locaux. Le score était de deux buts partout. Un match intense entre le leader et son dauphin, et dont le résultat était crucial. Le titre honorifique de champion d’hiver était en jeu. Les téléspectateurs, même ceux qui ne supportent pas l’une des deux équipes, suivaient avec attention les débats. C’était d’autant intense que la rencontre était intense, et que pour une fois le spectacle, pour un match de championnat, était au rendez-vous. Donc pénalty. Le suspense est à son paroxysme. Dans les gradins, l’ambiance est indescriptible. Palabres (comme d’habitude) sur le terrain. Un joueur sétifien, en l’occurrence Smain Diss, se fait même « remarquer » par une agression sur un adversaire. L’arbitre l’expulse. Et hop ! Que ce qui se passe ? Plus de retransmission. Tout simplement, tout bêtement, il y avait urgence. Une priorité. La priorité des priorités. Il était 20h00, et c’était le rdv quotidien du JT.
Après la surprise, la crise de nerfs a du s’emparer des milliers, peut être des millions, qui suivaient le match. Ils n’auront pas su finalement en direct le « sort » du pénalty. Certains se sont surement branchés sur la radio pour connaitre le sort. D’autres, plus alertes, et surtout plus informés, se sont rabattus sur Tamazight TV4. Mais c’était trop tard. Le pénalty avait tiré (et marqué par Benmoussa) et l’arbitre avait sifflé la fin du match.
Ainsi donc, les responsables de la chaine n’ont pas pu avoir le « courage » d’attendre quelques secondes pour suivre la fin du match. Le mépris des responsables de l’ENTV envers les algériens s’est encore mis en évidence. Ce n’est ni la première, et surement pas la dernière. Cette action, cet irrespect, est survenu juste une semaine après une autre « coupure » du même genre. C’était lors du match USMH – CRB qui était retransmis en direct également et qui a eu le même sort à cause de son « excellence », le JT.
Inacceptable, inadmissible, et bien d’autres mots, peuvent être utilisés dans ces circonstances. Mais c’est devenu trop anodin. Basta les cris de vierges effarouchées. Le temps n’est plus aux lamentations. « Acta non verba » diront certains. Oui, il faut agir et non subir. Depuis des années il est question de la création d’une chaine de télé sportive. Elle est où ? Depuis septembre 2010 le championnat de football est rentré officiellement dans le professionnalisme. Les responsables de ces clubs ne sont-ils pas capables de monter au créneau pour défendre leurs images? Demander tout le temps de l’argent aux pouvoirs publics est trop facile. Professionnaliser leurs pensées (celles de ces patrons) doit être la priorité pourtant. Même les comités de supporters doivent s’impliquer. Dire que l’ouverture de l’audiovisuel au secteur non-étatique est une urgence a été tellement répété qu’à la longue c’est devenu lassant. Le sport n’est qu’une facette du mépris, régulier et constant, envers les algériens.
Peut être même lancer des associations de défense des téléspectateurs ! Pourquoi pas. C’est loin d’être une boutade. Ce ne serait pas une « exclusivité » DZ. Comment ne pas y penser quand on sait que l’ENTV est une « entreprise nationale algérienne qui assure le service public de télévision ».


Liberté

jawzia
25/12/2011, 16h35
Inacceptable, inadmissible, et bien d’autres mots, peuvent être utilisés dans ces circonstances.
Comme : Crétins !!!

sako
25/12/2011, 19h59
Le suspense est à son paroxysme. Dans les gradins, l’ambiance est indescriptible. Palabres (comme d’habitude) sur le terrain. Un joueur sétifien, en l’occurrence Smain Diss, se fait même « remarquer » par une agression sur un adversaire. L’arbitre l’expulse. Et hop ! Que ce qui se passe ? Plus de retransmission. Tout simplement, tout bêtement, il y avait urgence. Une priorité. La priorité des priorités. Il était 20h00, et c’était le rdv quotidien du JT.


Normal :21::21::21:

benam
25/12/2011, 22h27
Elle est vraiment unique, l'ENTV.

Le comble aurait été que le présentateur commence le JT par: "Nous venons d'apprendre de source autorisée et exclusivement pour l'ENTV, que le match entre l'Entente de Sétif et l'USMA vient de se terminer à l'instant. Voilà, on vient d'afficher sur mon prompteur les images du tir du pénalty et le le score final. Tout ce qu'on peut dire c'est que c'était un match très intense, plein de suspense, qui a duré plus de 90 minutes. Il a été arbitré par M. ... secondé par MM.... et comme 4ème arbitre M. Ce match vous a été gracieusement transmis par notre chaine en direct... Les supporters saluent les efforts consentis par l'Etat pour promouvoir le sport en Algérie par la transmission de matches de football en direct quand l'équipe nationale gagne et en différé si elle perd (dixit Slim)... ... Nous vous communiquerons le score final à la fin du JT avec les images du tir du pénalty..."

Et vous voilà piégé. Pour arriver jusqu'à la fin du JT, vous êtes obligés de subir toutes les inaugurations ministérielles, toutes les cérémonies de remise de lettres de créances à Bouteflika par 15 ambassadeurs, les meetings du FLN avec en prime Belkhadem derrière le micro, les messages envoyés par Bouteflika à une multitude de chefs d'Etat à l'occasion de leurs fêtes nationales, les messages reçus par Bouteflika à l'occasion de l'Aid, de Mouharram, de Achoura, de Noël, du Nouvel an, des réformes...

Ils sont vraiment malins à l'ENTV.

absent
25/12/2011, 22h44
Y a un truc dont je me souviendrai toujours, c'etait lors d'une finale d'un tournoi de foot africain, la JSK jouait la finale, c'etait un jour de ramadhan, et bein pour ne pas interrompre le match trop longtemps au moment du ftour on a passe le Coran en... accelere puis le adhan puis retour au match.
Et puis les JT, un ambassadeur nouvellement accredite qui se retrouve en train de parler devant n camera et des flash qui crepitent, a sa place, je me croirais debarque en Coree du Nord.

elfamilia
25/12/2011, 22h55
AAnis,
Avec l'ENTV c'est soit la médiocrité ou la politique. Tous ses agissements bizarres relèvent de l'un ou l'autre.
Pour le match de la JSK, c'était en 2001 ou 2002. En plein crise de Kabylie.
Le rôle néfaste de l'ENTV dans ces événements était flagrant. La télévision était responsable du pourrissement de la situation. Avec ce match, l'ENTV voulait peut-être provoquer les islamistes pour équilibrer un peu la crise.

ça relève de la gestion "machiavelienne" des crises.

absent
25/12/2011, 23h04
Ce que je crois, c'est qu'ils se sont dit "Si on passe le Adhan direct sans Coran, les religieux vont gueuler et si on interrompt le match trop longtemps et qu'un but est marque, les supporters vont gueuler" alors le "compromis" qu'ils ont trouve, c'etait de passer le Coran en accelere. Et t'as raison, je crois que c'etait une annee de tension en Kabylie mais je ne suis pas sure.

Nazim85
26/12/2011, 09h14
Les Algériens le lui rendent bien...Ils sont tous branchés parabole.

orrano
26/12/2011, 12h17
entv.........................:61::61::61::61::61:

Cookies