PDA

Voir la version complète : L'Algérie rachetera 51% du capital de Djezzy


Neutrino
08/01/2012, 19h06
L'Etat algérien va prendre la majorité du capital (51%) de l'opérateur de téléphonie Djezzy (OTA), a annoncé dimanche à El-Tarf, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, M. Moussa Benhamadi.


"L'Etat algérien va prendre la majorité du capital (51%) de l'opérateur de téléphonie Djezzy. Un accord a été passé dans ce sens conformément à la loi de finances", a-t-il expliqué, dans une déclaration à la presse en marge de sa visite de travail dans la wilaya d'El-Tarf, sans plus de précision.

Le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, avait annoncé en décembre que l'acquisition par l'Algérie d'OTA, filiale de l'opérateur égyptien OTH (Orascom telecom holding) rachetée par le russe Vimpelcom, sera conclue après la signature probablement avant la fin de l'année d'un accord de confidentialité entre les deux parties avant qu'un protocole d'intention ne soit signé plus tard.

M. Djoudi avait précisé que cet accord, exigé par l'Algérie, allait permettre l'ouverture de la data room contenant les informations, même les plus secrètes, d'OTA et concernera "les informations relatives à la gestion et au fonctionnement de Djezzy".

Les titres de Vimpelcom et d'OTH, dont ceux d'OTA, constituant l'essentiel du portefeuille, sont cotés dans de nombreuses places boursières, dont Londres et New York. La confidentialité concernera les cotations de ces titres.

Vimpelcom avait racheté en mars dernier le groupe italien Wind Telecom qui détenait 51% d'OTH, propriétaire de 97% du capital d'OTA.

Une fois cet accord conclu, les deux parties passeront à la signature d'un protocole d'intention (mémorandum of understanding) qui définit les modalités et conditions convenues pour la vente d'OTA.

Par ailleurs, M. Benhamdi a indiqué que, dans la perspective du lancement de la 3e génération de la téléphonie, l'Algérie n'a pas besoin d'un quatrième opérateur sur le marché.

source: APS

Cookies