PDA

Voir la version complète : Les islamistes face aux défis extérieurs (interview)


andromed
19/01/2012, 19h28
Les révolutions dans les pays arabes ont permis aux “islamistes” d’accéder au pouvoir en Egypte, en Tunisie, au Maroc et en Libye. Ceux qui étaient marginalisés et interdits de participer à la vie politique par le passé, se sont vus à la tête des régimes arabes, après le renversement de leurs dictatures.

Les résultats des élections ont placé donc ces islamistes face à de nouveaux défis et de nouvelles responsabilités. Sur le plan interne, les révolutionnaires attendent le fruit de leurs soulèvements, mais les échéances régionales restent plus cruciales, notamment au sujet du conflit israélo-palestinien.

Beltagi au site d’alManar : L’accord de Camp David est modifiable

Dans un entretien téléphonique avec le site d’information d’alManar, le secrétaire général du parti "liberté et justice" au Caire, Mohammad Beltagi, a assuré qu’il n’y aura pas de « changement de position au sujet du conflit arabo-israélien, surtout en ce qui concerne le soutien au peuple palestinien. Quant à l’accord de Camp David, il reste un accord international contraignant jusqu’à sa révision et son remaniement. Certes, nous allons revoir le contenu de cet accord, signé à l’insu du Parlement en plusieurs détails ».

Interrogé sur la position de son parti sur le Hezbollah, Beltagi a dit : « La résistance libanaise et palestinienne ont le droit de défendre leurs terres. Nous sommes contre la politique adoptée par le régime de Hosni Moubarak envers ces deux résistances ».

Il a enfin appelé Washington à cesser ses ingérences en Egypte et à ne pas imposer d’agendas face aux aides présentées à son pays.

Kassir: Les islamistes ne peuvent pas rester neutres face au conflit israélo-palestinien

Pour le journaliste libanais Kassem Kassir, « les islamistes de tous les pays arabes ne peuvent pas rester au pouvoir ou répondre aux aspirations de leurs peuples, sans afficher de position claire quant au conflit israélo-palestinien. Est-ce qu’ils peuvent rester silencieux en Egypte en cas d’agression israélienne contre la bande de Gaza ? Continueront-ils à approvisionner Israël du gaz égyptien à bas prix ? Accepteront-ils que le Sinaï reste accessible aux Israéliens ? C’est un défi pour les islamistes », a-t-il conclu.

almanar

Cookies