PDA

Voir la version complète : Pas de « printemps arabe » pour le Sahara occidental


Page : [1] 2

absent
21/01/2012, 19h45
« À Laâyoune, on vit dans un grand commissariat ! » Hassan Duihi, 47 ans, père de trois enfants, est membre de l’Association sahraouie des victimes des violations graves des droits de l’homme commises par l’État du Maroc (ASVDH), non reconnue par les autorités. Dans la ville de 200 000 habitants balayée par le vent et la poussière, les forces militaires, impressionnantes, stationnent à longueur d’année près des grands axes, des écoles, de la télévision régionale… La police est partout. Les troupes onusiennes de la Minurso, dont le mandat s’achève en avril prochain, patrouillent elles aussi, à bord de vastes 4×4 blancs. Les femmes sahraouies, drapées de couleurs vives, promènent leur ennui avec indolence.
Dans la ville de garnison cernée par huit barrages policiers, plus de la moitié de la population a moins de 20 ans et les distractions sont absentes. Tandis qu’un vent de liberté souffle sur le Maroc depuis le 20 février 2011, à Laâyoune la situation s’est crispée, la méfiance entre Marocains du Nord et Sahraouis s’est installée, affirment les militants des droits de l’homme. « Depuis le démantèlement du campement de Gdeim Izik, à Laâyoune, toutes les manifestations sont interdites ! », s’insurge Hammoud Iguilid, membre de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et militant sahraoui.
En novembre 2010, des émeutes graves ont éclaté dans la ville après un assaut donné par les forces de l’ordre pour déloger des protestataires du camp de Gdeim Izik. Les autorités marocaines parlent alors de 13 morts, dont 11 du côté des forces de l’ordre. De leur côté, les indépendantistes sahraouis dénoncent la répression et des disparitions. En outre, 23 Sahraouis qui avaient été arrêtés alors devaient passer en jugement le 13 janvier, mais le tribunal militaire qui instruit leur procès vient de reporter l’audience, sans motiver sa décision ni donner de nouvelle date.
Charge policière

Sur Laâyoune, la nuit est tombée. Un petit groupe se forme devant le local du syndicat CDT (Confédération démocratique du travail) et lance quelques slogans, bravant l’interdiction. « Ce soir, on manifeste pour avoir le droit de manifester ! », explique Lahcen Serbout, syndicaliste, résidant à Laâyoune depuis vingt-trois ans. Mais la riposte ne se fait pas attendre. Après une sommation, la police charge les manifestants, qui se réfugient au premier étage de la CDT. Dans les escaliers, des voix résonnent : « On ne veut ni El Himma ni Benkirane ! » (respectivement le conseiller du roi et le chef du gouvernement).
« Les revendications sociales de Gdeim Izik étaient justifiées, on a essayé d’apporter des solutions, explique Khalil Dkhil, wali (préfet) de la région. Le printemps arabe, c’est une maladie, aujourd’hui les gens demandent n’importe quoi, c’est une provocation ! Le problème, c’est la sécurité, on ne veut pas de casse. Avec la foule, on craint les débordements. »
Une crainte plutôt incongrue face au sit-in de femmes organisé le 13 janvier au petit matin pour demander que les 23 détenus sahraouis en attente de jugement soient présentés devant un tribunal civil et non pas militaire. Le sit-in a été violemment dispersé par les forces de l’ordre à coups de matraques. Une dizaine de femmes ont été conduites à l’hôpital, présentant des hématomes à la tête, aux bras et au niveau de la cage thoracique.
Allongée sur un tapis, dans une maison modeste, une grand-mère sahraouie de 80 ans, blessée, fait le V de la victoire. Un jeune homme la filme avec une petite caméra pour envoyer les images, via Internet, à la RASD-TV, la chaîne du Polisario.
« Le Sahara vit sur un baril de poudre »

À Laâyoune, revendications économiques, sociales et politiques se mélangent. « On ne peut pas dissocier les problèmes, explique Hassan Duihi. Les Sahraouis, moins de 20 % de la population, sont marginalisés. Les autorités donnent des terrains, des maisons, des emplois, les produits de base sont subventionnés à hauteur de 50 %, grâce à des bons. Mais tout cela, on y a droit si on est considéré comme un bon Marocain. Si on milite pour les droits de l’homme, si on exprime des opinions indépendantistes, alors on est discriminé. »
À Laâyoune, le premier employeur est la fonction publique. Pour les jeunes diplômés, les perspectives sont limitées. Outre l’administration marocaine, il y a la pêche et les phosphates de la mine de Boukraa, à 100 km au sud. Malgré les incitations fortes, les investisseurs privés rechignent à venir s’installer. L’université la plus proche est située à Agadir, à 700 kilomètres. Si les pouvoirs publics ont investi massivement ces dernières années pour rattraper le retard, Laâyoune souffre toujours de son isolement.
« Le Sahara vit sur un baril de poudre, estime Lakhal Mohamed Salem, membre du Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l’homme (Codesa). Tant qu’il n’y a pas de solution définitive, on craint des affrontements et une dégradation de la situation en raison des extrémismes, que ce soit le nationalisme ou l’emprise d’Al-Qaida dans la région. Il nous faut une solution démocratique. »

le journal lacroix

portorange
21/01/2012, 20h00
c'est normal pour ce journal de rapporter les avis des quelques mecontents à Layoune , je crois que même à Casablanca il aurait receuilli les mêmes impressions .
Seulement , je trouve injuste que ce journal ne s'est focaliser que sur cette minorité des habitants de Layyoune : il devait aussi l'avis de ceux qui travaillent, qui suent , qui gagnent et qui en profitent.

Bref ,une certaine europeenne reste collée à l'image sous developpée qu'elle veut colporter de l'afrique .

cette vision unidimensuelle la disqualifie .

TAGHITI
21/01/2012, 20h07
Seulement , je trouve injuste que ce journal ne s'est focaliser que sur cette minorité des habitants de Layyoune : il devait aussi l'avis de ceux qui travaillent, qui suent , qui gagnent et qui en profitent.

les milliers de familles sahraouis qui avaient exprimé leur mécontentements lors des campement de Gdeim Izik sont lá pour te ramener á la réalité!

portorange
21/01/2012, 20h17
"les milliers de familles sahraouis qui avaient exprimé leur mécontentements lors des campement de Gdeim Izik sont lá pour te ramener á la réalité!"

je ne crois pas que nous parlons de la même chose : moi je parle de la spontaneité et toi tu me parles d'un festival-coup fourré conçu et executé par les services du regime algerien !

il ne faut pas mêler le vrai et le faux .

Awtil
21/01/2012, 21h16
Moi à votre place je m'inquieterai de cette information.
les sahraouis de l'Ayoune sont Moins de 20% de la population sur 200000 habitants.encore 30ans ils seront moins de 2%.

TAGHITI
21/01/2012, 21h26
je ne crois pas que nous parlons de la même chose : moi je parle de la spontaneité et toi tu me parles d'un festival-coup fourré conçu et executé par les services du regime algerien !donc le Maroc ne contrôle rien dans les territoires occupés! Merci pour la confirmation! Gallek sahara marocain:D

Casanostra
21/01/2012, 21h39
donc le Maroc ne contrôle rien dans les territoires occupés! Merci pour la confirmation! Gallek sahara marocain

« Le kidnapping ne s’est pas passé dans une zone sous notre contrôle. Cela s’est passé dans une zone qui échappe à notre contrôle et qui est sous la responsabilité de l’organisation que vous connaissez et qui est le Polisario. Nous n’avons aucun commentaire à faire car nous n’avons pratiquement aucune information ». :lol::lol:

absent
21/01/2012, 21h42
Le kidnapping ne s’est pas passé dans une zone sous notre contrôle. Cela s’est passé dans une zone qui échappe à notre contrôle et qui est sous la responsabilité de l’organisation que vous connaissez et qui est le Polisario. Nous n’avons aucun commentaire à faire car nous n’avons pratiquement aucune information ». :lol::lol:


ould kabila avait reagit sous le coup de la colere,il a par la suite rectifie ce que il a dit.

TAGHITI
21/01/2012, 21h42
« Le kidnapping ne s’est pas passé dans une zone sous notre contrôle.wash men kidnapping assahbi! Ton compatriote minimisait l'évenemnt de Gdeim Izik qu'il résuisait á un festival-coup fourré conçu et executé par les services du regime algerien !:mrgreen::mrgreen:

donc le Maroc ne contrôle rien du tout puisque un événement de cette envergure était concu et excécuté par la DRS:mrgreen:

Morad75
21/01/2012, 21h42
donc le Maroc ne contrôle rien dans les territoires occupés! Merci pour la confirmation! Gallek sahara marocain:D

Si si si:mrgreen: sauf une précision est de mise! Les fauteurs de troubles ont 3 plats du jour dont un est végétarien avec une boisson locale orangina et permettez-moi du peu dans un palace de Kénitra!

1er Question?! Quel est le sahara le plus sécurisé dans cette belle terre d'Afrique :mrgreen:???? Ne vous bousculez pas pour me répondre:lol:!

2eme question?! Que pense t-il notre harki El Marrakchi de son petit copain le feu Kadafou?? Car le scénario peut se répéter sur sa propre personne, s'il ne trouve pas une solution très rapidement, c.à.d un pays:mrgreen:...

TAGHITI
21/01/2012, 21h45
sauf une précision est de mise! Les fauteurs de troubles ont 3 plats du jour dont un est végétarien avec une boisson locale orangina et permettez-moi du peu dans un palace de Kénitra!surement avec une fanta ou une orangina, t'as surement oublié de citer!

amusez vs donc sur les douleurs des autres, ca ne fait que renforcer et élargir le sentiment et l'identité de ce peuple!

houari16
21/01/2012, 21h48
« Le kidnapping ne s’est pas passé dans une zone sous notre contrôle.
@ Casanotra
si tu insinues les 3 humanitaires kidnappés à Rabouni ..
Laisse le puits avec son couvert ...
suit l affaire , c est différent ...c est le retour du manivelle de l affaire oul salma ..Alors Fham

houari16
21/01/2012, 21h53
amusez vs donc sur les douleurs des autres, ca ne fait que renforcer et élargir le sentiment et l'identité de ce peuple!
Allah Ghalleb , les insensés
tant mieux ,
ils renforcent la détermination d un peuple exilé et réfugié et ceux qui se trouvent dans le SO , pour continuer à combattre pour une cause juste pour vivre dans la liberté et dignité ...

Morad75
21/01/2012, 22h00
amusez vs donc sur les douleurs des autres, ca ne fait que renforcer et élargir le sentiment et l'identité de ce peuple!

La douleur est beaucoup plus dure chez toi, sache une chose les égorgeurs au Maroc ont traitement très spécial, ils ne roulent pas en 4x4, pas de pension, n'arguent pas leurs victimes! ok je m'arrête là!

Ok revenons au sujet! El Marrakchi doit trouver très rapidement un pays pour ses compatriotes car 37 ans c'est très très long ou bien doit disparaitre de la circulation, car compter sur les fins athlètes généraux, le chemin sera encore très très long...vous avez promis un pays aux sahraouis, alors tenez votre parole en leur donnant un...

houari16
21/01/2012, 22h04
.vous avez promis un pays aux sahraouis, alors tenez votre parole en leur donnant un...
@Morad75
pour ton info ; ce que la MAP ne te le dit pas
La MINUSRO veille pour terminer sa mission : le referendum d autodétermination

Morad75
21/01/2012, 22h08
pour ton info ; ce que la MAP ne te le dit pas
La MINUSRO veille pour terminer sa mission : le referendum d autodétermination

La quoi?:mrgreen: Mais non mon cher compatriote, elle fait du tourisme rien d'autres:mrgreen:...

houari16
21/01/2012, 22h11
@Morad75
elle fait du tourisme ?
Réflexion enfantin ..

Morad75
21/01/2012, 22h18
elle fait du tourisme ?

Non, réelle!

houari16
21/01/2012, 22h34
@Morad75
Peut être t es copain du guide qui accompagne les membres de la MINURSO ;) ?

Morad75
21/01/2012, 22h40
Peut être t es copain du guide qui accompagne les membres de la MINURSO

Réfléxion enfantine :mrgreen:

houari16
21/01/2012, 22h44
la plus belle de Morad75
la MINURSO fait du tourisme au SO :lol: ?

Morad75
21/01/2012, 22h51
la plus belle de Morad75
la MINURSO fait du tourisme au SO

Non, c'est la réalité:mrgreen:! Elle fait quoi depuis de ces longues années? ! Vas-y fait leur un exposé, mais pas du comique, du béton:lol:...Vas-y!

Awtil
21/01/2012, 23h13
les peuples ont toujour compté sur eux méme pour obtenir leur indépendance.Et une poingnée de renégats compte sur les autres pour les les liberer,ils vont attendre longtemps les pauvres.

houari16
21/01/2012, 23h17
les peuples ont toujour compté sur eux méme pour obtenir leur indépendance @Awtil
vous n aviez pas connu une colonisation et les aides des pays amis ,
vous aviez connu un protectorat Lyautien , c est pour ça t es trés loin dans ta discussion ..

TAGHITI
21/01/2012, 23h31
Morad, rak tchef, niveau 3ayyaaane:D

Awtil
21/01/2012, 23h53
houari
au contraire je suis plus prés de la réalitée que toi,je répete dans LA MINURSO Le R n'a servit,ne sert et ne servira à rien.tu peut poster tes tracts anti fassi anti isteqlalien anti monarchie ça ne changera pas la donne.repeupler le sahara et tu ne pourra pas le faire parceque tu n'est pas dedans.

houari16
22/01/2012, 00h01
posté par Awtil
,je répete dans LA MINURSO Le R n'a servit,ne sert et ne servira à rien.
La MINURSO ça sert à rien , comme ton compatriote la MINURSO fait le tourisme :lol: ??
la chose qui te console c est en invitant d autres bêtises

portorange
22/01/2012, 00h18
"donc le Maroc ne contrôle rien dans les territoires occupés! Merci pour la confirmation! Gallek sahara marocain:D "

au contraire!:)
l'exercice du controle a ete total, expeditif, incisif....bref...moderne !
la preuve.....depuis.... ni le polisario ni les services algeriens n'ont plus rien tenté !

de toute façon , c'est de l'histoire ancienne.....dans peu de temps on sera fixé !

que ceux qui ont une santé psychologique fragile se preparent !

portorange
22/01/2012, 00h21
"ould kabila avait reagit sous le coup de la colere,il a par la suite rectifie ce que il a dit."

je ne le crois pas : le regime algerien ne maitrise pas la situation dans ses territoires : la preuve : un wali algerien , qui n'est pas un walou, a été kidnappé, fait prisonnier , transferé en Lybie et remis comme un paquet de linge sale !

les faits sont la ....trés difficile de les contester.

soufiane-oujda
22/01/2012, 00h22
le printemps arabe doit passer par les camps tindouf, la ou les sahraouis se sont fait entuber avec un za3im de 99% ... c’est une question de temps avant qu’ils le ferons dégager par la force s’il le faut.

Cookies