PDA

Voir la version complète : Algérie-Maroc : la réouverture des frontières n’a pas été évoquée entre les deux parties


zaki17
22/01/2012, 22h53
La question de la réouverture de la frontière algéro-marocaine n’a pas été évoquée ni par la partie algérienne ni par la partie marocaine lors des différentes discussions tenues entre les responsables des deux pays, a indiqué dimanche à Alger le ministre délégué, chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, à la veille de la visite en Algérie du MAE marocain.

"C’est une question qui n’a pas été évoquée lors des différentes réunions entre les parties algérienne et marocaine", a ajouté M. Messahel dans une rencontre avec la presse, faisant observer que cette question "trouvera sa solution un jour".

Début janvier, le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, avait déclaré que la fermeture des frontières entre "les deux pays frères n’a jamais été considérée comme une décision définitive", précisant que "le rapprochement qui s’opère depuis plusieurs mois avec le Maroc plaide pour une normalisation des relations à terme avec ce pays".

Le ministre délégué a indiqué, par ailleurs, que la visite lundi et mardi en Algérie du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du royaume du Maroc, M. Saâd-Eddine El Othmani, à l’invitation de son homologue algérien, s’effectue dans le cadre du "renforcement" des relations entre les deux pays.

Elle s’inscrit également dans un contexte marqué par des changements dans le monde et à la veille d’une "volonté partagée" de tous les pays de la région de "dynamiser" l’Union du Maghreb arabe (UMA).

M. Messahel a rappelé qu’une série de visites avait été effectuée ces deux dernières années par des ministres des deux pays. "Les réunions sectorielles aboutissent beaucoup plus", a-t-il dit, rappelant qu’en novembre 2011 à Marrakech (Maroc), l’Algérie et le Maroc avaient convenu d’élargir ces visites à plusieurs secteurs.

"C’est cette densification qui va donner plus de visibilité aux rapports entre les deux pays", a souligné M. Messahel. Le Maroc est le premier partenaire de l’Algérie dans la région et en Afrique en termes d’échanges commerciaux, a-t-il rappelé. La dernière visite d’un ministre marocain des Affaires étrangères en Algérie remonte à 2003.

APS

Cookies