PDA

Voir la version complète : Deux morts dans de nouveaux heurts en Égypte


bel-court
03/02/2012, 15h24
Sous le coup de la colère suscitée par la mort de 74 personnes mercredi après un match de football, la contestation par les manifestants des autorités égyptiennes est repartie de plus belle. Jeudi, des manifestations de protestation ont eu lieu dans plusieurs villes. L'une d'elle, à Suez dans le nord-est, s'est soldée par la mort de deux manifestants. Les deux hommes ont été tués par balle, selon des sources médicales, qui ajoutent qu'une trentaine de personnes ont en outre été blessées.

Des témoins ont rapporté que la police avait d'abord essayé de disperser avec des gaz lacrymogènes les centaines de manifestants qui tentaient d'investir les locaux de la direction de la sécurité à Suez, avant d'utiliser des balles réelles. Mais une source de sécurité a affirmé que les forces de l'ordre n'avaient pas tiré sur les protestataires, affirmant que certaines des personnes ayant «attaqué» le bâtiment étaient elles-mêmes armées.

Plus de 600 blessés au CairePlus tôt, au Caire, des milliers de supporteurs du très populaire club cairote Al-Ahly mais aussi des citoyens ordinaires ont défilé en accablant les militaires au pouvoir et le ministère de l'Intérieur pour les violences de mercredi soir à Port-Saïd. «Ils savent protéger un ministère, mais pas un stade!», lançaient des manifestants, dont la colère était surtout dirigée contre le maréchal Hussein Tantaoui, le chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA) au pouvoir depuis la chute de Hosni Moubarak il y a un an. «Le peuple veut l'exécution du maréchal! Dégage!», criaient-ils.

Aux abords du ministère de l'Intérieur, les manifestations ont dégénéré en affrontements entre les policiers et les manifestants qui lançaient des pierres. Plus de 600 personnes ont alors été blessées, la plupart par asphyxie due aux gaz lacrymogènes utilisés par les policiers antiémeutes. «Les services de sécurité continuent à observer le plus haut degré de retenue pour faire face à ces agressions», assure néanmoins une source de sécurité citée par l'agence officielle de presse Mena.

Le Figaro

bel-court
03/02/2012, 15h25
Je croyais qu'ils sont en deuil de 3 jours...

Cookies