PDA

Voir la version complète : Pour en finir avec les mendiants, répression et formation


Tizinissa
07/06/2006, 19h51
Pour en finir avec les mendiants, répression et formation :39:

07.06.2006 | 16h00

Le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité vient de mettre en place un programme de lutte contre la mendicité dans les villes de Rabat et de Casablanca. Celui-ci se base sur quatre aspects d'intégration. D'abord, l'intégration familiale, qui consiste à réintégrer les mendiants dans leurs familles. Ensuite, l'intégration institutionnelle. Celle-ci vise à placer les personnes fragiles et sans familles dans des institutions sociales (Tit Mellil à Casablanca et Aïn Atik à Rabat) conformément à la loi 14-05 qui stipule que seules les personnes n'ayant pas un lieu d'intégration familiale peuvent accéder aux dites institutions.

L'intégration socio-économique. Ce volet donne la priorité à l'accompagnement des mendiants à travers le financement d'activités génératrices de revenus. Et enfin, la répression conformément à la législation en vigueur.

Cet aspect n'intervient qu'en dernier recours, c'est-à-dire, une fois que toutes les solutions (intégrations familiale, institutionnelle et socioprofessionnelle) seront épuisées. La ville de Rabat aura le privilège de tester la première ce programme dont le coup d'envoi sera donné à partir de septembre prochain avec le ramassage des mendiants de la ville.

oujdi
07/06/2006, 20h09
Je ne pense pas que ca va marché.

Absente
07/06/2006, 20h14
En France,
DES JEUNES MIGRANTS ABANDONNES À LA RUE

C’est très régulièrement, que les bateaux en provenance de l’Afrique du Nord débarquent à Marseille parmi les candidats à l’immersion dans une Europe perçue comme un véritable Eldorado, se trouvent beaucoup de mineurs.

Un groupe de jeunes repérés par les éducateurs du service de prévention nuit (SPN) explique être là depuis une dizaine de jours et avoir fait le tour des institutions. AUCUNE N’ACCEPTE DE LES PRENDRE EN CHARGE. Ni les foyers d’urgence, ni les juges pour enfants, ni même la brigade des mineurs n’ont considéré que ces adolescents relevaient de leur compétence.
Que faire quand on a faim et qu’on n’a pas un sou en poche ? C’est la débrouille….Des requins offrent le gîte et le couvert… en échange de faveurs sexuelles. Il arrive aussi que ces jeunes soient contactés par les milieux de l’économie parallèle pour assurer divers trafics.
Certains ont commencé a se prostituer, d’autres n’ont eu comme seule ressource que le vol.
Des jeunes restés dans la cité phocéenne logent dans les sous-sols d’un kiosque à musique du centre ville, au milieu des détritus et des rats.
Ces jeunes n’arrivent pas de leur pays avec l’objectif de piller Marseille. Contraints par la misère et l’absence d’avenir, ils ont d’autres rêves.
Les institutions sociales ratent le coche d’une action éducative ; d’autres profitent de l’opportunité.

Rapides, présents sur le terrain 24 heures sur 24, ce sont les pédophiles, les intégristes ou les trafiquants.

« C’est dans les premières semaines qu’il faut intervenir auprès de ces minots, explique Amed Charaabi, éducateur au SPN, si on les laisse plusieurs mois à vivre dans la rue et à s’habituer à y survivre, après c’est beaucoup plus dur de les aider à se réinsérer.

source : lien social

Tizinissa
07/06/2006, 20h23
Oujdi
et tu penses quoi de l'idée ? c'est justement ca qui m'interesse le plus

Joce
Merci pour l'article ! c'est triste mais c'est malheuresement la situation chez nous !!!

oujdi
07/06/2006, 20h26
C'est pas en les mettant dans des centres de concentrations qu'on va régler le problèmes,
il faut trouver une autre solution genre un travail sécurisant par exemple.

Tizinissa
07/06/2006, 20h31
pour le boulot il est cité dans le passage suivant :

L'intégration socio-économique. Ce volet donne la priorité à l'accompagnement des mendiants à travers le financement d'activités génératrices de revenus

et ce n'est qu'en dernier lieux que la force sera utilisé !! car chez nous il y plusieurs mediants de choix !! ils ont ne fait leur profession car ca raporte plus que le Smig au Maroc !! en plus des bandes criminelles qui utilisent les enfants pour la mendacité !!

Je crois que de cette facon on metera fin a ce fleaux ! car il faut le souligner quil provnet pas necessairement de la pauvereté !!!

oujdi
07/06/2006, 20h33
le marché sera une nouvelle fois prometteur une fois le projet réalisé et la, ca va rapporté encore plus, jusqu'a 500 euros par mois. :lol:

Tizinissa
07/06/2006, 20h36
Mdrrrrrrrrrrrr

tres bien vu Oujdi! j'y ai pas pensé !! faut faxer cete idée au ministre :D

Pihman
07/06/2006, 21h23
Je pense qu'il faut s'attaquer à ceux ou celles qui utilisent les enfants pour la mendicité. Souvent ce sont des enfants de location. Un controle d'identité et un placement des enfant dans des centres abris ainsi que la sanction de ces personnes mettra fin à ce trafic.

pour les autres , faut penser à d'autres solutions
et je pense que la meilleure est que les gens ne donnent plus de charité à chaque feu rouge, mais plutot s'organiser dans des association d'assistance pour identifier et aider les personnes en reel besoin

Les simulateurs et arnaqueurs ansi que les professionnel de la mendicité sont légion. Et les revenus qu'ils arrivent à générer ne les incitent pas à chercher autre chose.

Tizinissa
07/06/2006, 21h54
Les simulateurs et arnaqueurs ansi que les professionnel de la mendicité sont légion. Et les revenus qu'ils arrivent à générer ne les incitent pas à chercher autre chose.

Exactement, c'est ceux la qu'il faut combattre ! c'est pourquoi je trouve que le plan est pas mal concu et il sera sûrement amelioré apres la premiere experience de rabat !!

Au moins on develippera une methode contre ce fleaux

sir_tssela3
07/06/2006, 22h29
tizi
ce qui serait interessant a savoir, c'est
l'equipe qui superviserat ce chantier.
combien d'assistantes sociales,
quelles sont les differentes procedures misent en place?
quelle sont les delai moyen d'integration d'un "mendiant" dans le tissu economique
pour faire simple, est ce qu'il y a un plan de communication regulier avec la press entre autre pour evaluer l'avancement et de ce projet.

je ne dis pas institution etatique, parce que connaissant chkili, j'ose esperé un peu plus de transparence.

jawzia
07/06/2006, 22h32
Je ne pense pas que ca va marché.
Je pense la même chose oujdi. Pour une raison très simple : La mendicité est une activité très lucrative.

Tizinissa
08/06/2006, 09h33
La mendicité est une activité très lucrative.

Je trouve aussi que c'est ca la cause qui mene a ce que ce fleaux continu a sevir dans la socité cependant je trouve qu'il faut entreprendre des solutions au besoin musclés pour ne mettre fin !!

C'est pour cette raison que je pense que ce programme ne sera pas si inutil !!!

auscasa
08/06/2006, 10h10
et pourkoi jusqu'a septembre?

je crois qu'il faut une compagne de pub avec tous ce qu'ils vont faire, pour demander au gens de ne rien donne qu'au gens qu'ils connaisent.

Cookies