PDA

Voir la version complète : Suisse l'armée préfère le Rafale


gdesmon
13/02/2012, 09h37
Selon deux rapports d'évaluation de l'armée de l'air suisse, l'avion de combat suédois n'avait pas atteint « le seuil minimal de capacités attendues » pour mener à bien sa mission de police aérienne. Ce pourquoi le ministre de la Défense suisse l'a pourtant déclaré vainqueur de l'appel d'offre suisse portant sur l'achat de 22 avions de combat.

Ce sont deux rapports ultra confidentiels de l'armée de l'air suisse, qui traînent pourtant sur internet (par exemple ici). Signés par le Commandant de corps Markus Gygax, commandant des Forces aériennes suisses, ils sont explosifs pour le ministre de la Défense Ueli Maurer qui a choisi le Gripen fabriqué par Saab, en dépit de la médiocrité des performances opérationnelle de l'avion de combat suédois évaluées par les pilotes de l'armée de l'air suisse. De quoi s'agit-il ? De deux rapports d'évaluation, l'un sur les essais en vol des trois appareils sélectionnés par Berne (Rafale, Eurofighter et Gripen) , qui se sont déroulés entre fin juillet et début décembre en 2008, et l'autre sur le standard de l'avion de combat livré en 2015 à l'armée de l'air suisse.

Leurs conclusions sont sans appel, le Gripen étant classé dernier.

Choisi par Ueli Maurer essentiellement pour ses capacités à effectuer des missions de police aérienne, le Gripen n'en serait même pas capable. L'avion de combat suédois « a été évalué comme insatisfaisant pour ce type de mission. Les principaux points faibles du Gripen ont été son endurance et ses performances » lors des essais en vol de 2008. Il obtient une note médiocre de 4,20 points tandis que le Rafale décroche un 6,71 points (6,2 points pour l'Eurofighter). L'avion de combat suédois est même devancé par les performances des F-18 suisses. Et d'enfoncer le clou : « le Gripen a été le seul candidat à ne pas atteindre le seuil minimal (6 points, ndlr) des capacités attendues ». Pour les auteurs du rapport, le Rafale détient en revanche « la meilleure efficacité et pertinence pour l'accomplissement » de la mission de police de l'air aérienne.

Le rapport donne le Rafale en tête

Lors de la seconde phase d'évaluation, le Rafale progresse un petit peu (6,98), l'Eurofighter aussi (6,48) tandis que le Gripen dans sa version MS21, grâce à 48 projets de modernisation dans le domaine de la police aérienne, passe de 4,2 à 5,33 points. Ce qui ne lui fait toujours pas atteindre encore le seuil minimal des capacités attendues. En dépit de cette note, le rapport estime néanmoins que les trois avions ont la capacité à mener cette mission essentielle pour l'armée de l'air suisse. Avec une incertitude toutefois : « la probabilité du Gripen MS21 d'être incapable de mener avec succès cette mission de police aérienne est considérée comme quelque chose de possible ». En clair, le rapport reste méfiant, non pas sur les modernisations présentées par Saab mais sur la capacité des Suédois à les livrer. Pour finir, les auteurs recommandent le Rafale et la meilleure alternative, l'Eurofighter... mais ils ont une recommandations de précaution : « si le Gripen devait être choisi, de nouveaux tests et évaluations opérationnels devraient être conduits en Suisse pour évaluer l'efficacité réelle de l'avion à mener à bien la mission plus importante ».

Dans tous les autres domaines (combat air-air, reconnaissance et bombardement), le Rafale arrive toujours en tête. Ce qui lui donnait un avantage indéniable pour gagner l'appel d'offre suisse puisque l'efficacité opérationnelle comptait pour 60 % de la décision de Berne. L'aptitude opérationnelle (support et maintenance, aptitude des pilotes à maîtriser le système d'arme et compatibilité avec les infrastructures suisses) comptaient pour 15 %. Enfin, la coopération avec l'industrie suisse et les partenariats militaires étaient évalués à hauteur de 25 %. La Suisse avait également rajouté un critère politique ainsi que les risques et la tenue du calendrier.

La Tribune

Histo
13/02/2012, 11h36
Ce qui est vendu c'est pas le rafale mais sa technologie, l'inde et le brésil ne sont pas dupes c'est pas les pays du moyen orient dont il s'agit.


Là france est t elle en faillite pour vendre son savoir faire au lieu de ces avions ?

absent
13/02/2012, 11h49
Quelque soit les concessions faites par la France, toujours est-il que le Rafale est toujours sorti victorieux de toutes les evaluations techniques auquel il a concouru sauf face aux furtifs: Inde, Suisse et Pays-Bas.

Histo
13/02/2012, 11h54
J'ai rien dit par rapport à sa technologie au contraire mais arrivé à vendre la technologie c'est quand même un signe du déclin non ?

absent
13/02/2012, 12h00
C'est un avion de quatrieme generation, les pays emergents l'auront de toute maniere. L'essentiel est de garder une avance sur la prochaine.

gdesmon
13/02/2012, 17h21
Citation : Là france est t elle en faillite pour vendre son savoir faire au lieu de ces avions ?

En faillite la France ? Pas loin peut-être.
Mais la course dans le peloton de tête de la recherche tant au civil comme au militaire implique de céder une bonne part de sa technologie, seul les centres de recherche devront rester en France.
C'est le prix à payer pour remporter ces appels d'offre. Il est à noter que le Moyen Orient ou le Maghreb ne peuvent pas formuler de telle exigences vu leurs capacité de production sur place.
En outre, c'est une bonne nouvelle pour Dassault et pour l'armée française qui va voir son budget d'acquisition de ces appareils allégé.
De toute façon les projets d'avions de nouvelle génération (très certainement sans pilote) sont déjà dans les cartons des constructeurs pour être livrés dans quelques dizaines d'années.

arazigh
14/02/2012, 12h18
Je me demande maintenant qu'est-ce que les Suisses vont choisir pour équiper leur Marine ...

AARROU
14/02/2012, 14h26
arazigh Je me demande maintenant qu'est-ce que les Suisses vont choisir pour équiper leur Marine ...


Ils ont une Marine;et son port d'attache se trouve dans un port Italien!!!!

Dans ces temps difficiles, Les Suisse ont privilégiés le GRIPEN;pour l'économie à l'achat et à l’entretien.

60% moins chère à l'entretien qu'un F16,alors qu'il est équipé de presque tous les composants du F16( Reacteur,, Radar......)

Le RAFAL lui est un vrai gouffre financier,à l'achat et à l'entretien,et il soufre encore de problèmes de jeunesse, tel que des réacteurs pas suffisamment puissants pour la haute altitude,et le climat chaud.

absent
14/02/2012, 15h27
Gouffre financier? Les indiens viennent de dire exactement le contraire. Et probleme de jeunesse ou pas, il gagne les evaluation techniques, y compris dans un pays qui l'a teste en climat chaud (Inde).

Histo
14/02/2012, 15h30
Gouffre financier? Les indiens viennent de dire exactement le contraire.


c'est parceque le rafale a été bradé le but était de gagner le marché. sachant que 100 sur les 120 vont être construit en inde c'est tout benef.

l'Elysé a changé sa politque de facturation c'est pour qu'on entend parler pour un rafale pour le brésil /EAU/suisse.

absent
14/02/2012, 15h33
Assemble, pas construit, l'assemblage c'est 7% de la valeur et les indiens disent que ca leur reviendrait dans les 20% moins que s'ils achetaient l'Eurofighter. Aussi, il n'ont pas fait qu'evaluer le cout de l'aquisition, ils ont evalue surtout ce que leur coutera chaque avion durant toute sa duree de services, entretiens, revisions, couts des operations...etc et le Rafale a gagne l'evaluation.

l'Elysé a changé sa politque de facturationY a pas que l'Elysee qui a son mot a dire, il y a aussi et surtout l'entreprise qui le fabrique et les sous traitants. Vendre a perte, c'est risquer d'aller au depot de bilan comme avec Giat industries. Et on ne connait pas encore les details financiers du contrat vu qu'il n'a pas encore ete signe.

Histo
14/02/2012, 15h42
Y a pas que l'Elysee qui a son mot a dire, il y a aussi et surtout l'entreprise qui le fabrique et les sous traitants. Vendre a perte, c'est risquer d'aller au depot de bilan comme avec Giat industries.


Ohh que si l'elysée s'est fait le commercial de Dassault qui fonctionne déjà à perte depuis le temps (1980 je pense) qu'il pondu ce modèle.

Comment expliques tu ce revirement dans la plupart des pays qui ont déclarer le rafal trop cher ?

AARROU
14/02/2012, 15h43
AAnis Gouffre financier? Les indiens viennent de dire exactement le contraire.

Croises les doigts,ce n'es qu'un contrat de pré-sélection!!!!

il gagne les evaluation techniques, y compris dans un pays qui l'a teste en climat chaud (Inde).

Ce n'est pas de l'avis des EAU et du Brésil.

En multirôle Il est meilleur que le TYPHOON,mais pas au niveau du F15 SE Silent Eagle,il a des Defaults de jeunessecomme tous les jeunes d’ailleurs;););)il lui faut du temps pour mûrir,et surtout se faire plus modeste question prix.

absent
14/02/2012, 15h49
Comment expliques tu ce revirement dans la plupart des pays qui ont déclarer le rafal trop cher ?
Les indiens ont partage les resultats de leur evaluation avec les bresiliens. Les indiens ont ete les premiers a faire une telle evaluation sur des avions aussi differents et sur toute la duree de vie de l'appareil.
Croises les doigts,ce n'es qu'un contrat de pré-sélection!!!!Pas du tout, il a ete selectionne comme vainqueur aussi bien sur le plan technique que financier, maintenant le contrat peut toujours ne pas etre signe pour n raisons mais ca ne change rien au fait que le Rafale a gagne l'evaluation.
mais pas au niveau du F15 SE Silent Eagle,Le jour ou il sera en service, peut-etre.
,il a des Defaults de jeunessecomme tous les jeunes d’ailleursC'est pas du tout un avion jeune, il est plus vieux que le Typhoon en tout cas.

AARROU
14/02/2012, 15h56
AAnis Assemble, pas construit, l'assemblage c'est 7% de la valeur et les indiens disent que ca leur reviendrait dans les 20% moins que s'ils achetaient l'Eurofighter.

C'est tiré par les cheveux comme on dit,un contrat pour assembler 102 avions en Inde,c'est du gâchis,mais les Indien visent certainement autre chose,ils assemblent en Inde avec plus au moins du succès des MIG,des SUKHOI,peut être bientôt des Rafale...... un vrai bourbier logistique pour Hindustan Aircraft,et l'armée indienne!!!!

Il doivent accumuler de l’expérience pour construire leur propre avion,en fin c'est ce que j'en déduis.

absent
14/02/2012, 15h59
Il doivent accumuler de l’expérience pour construire leur propre avionMais ils ne le cachent pas, et tant mieux pour eux.

AARROU
14/02/2012, 16h24
AAnis

Les indiens ont partage les resultats de leur evaluation avec les bresiliens. Les indiens ont ete les premiers a faire une telle evaluation sur des avions aussi differents et sur toute la duree de vie de l'appareil.

Toutes les Armées qui se respectent doivent tester le matériel qu'elles vont acheter, les Indiens ont testés tous les avion de la même catégorie 4+++

Pas du tout, il a ete selectionne comme vainqueur aussi bien sur le plan technique que financier, maintenant le contrat peut toujours ne pas etre signe pour n raisons mais ca ne change rien au fait que le Rafale a gagne l'evaluation.

Un passage de l'analyse dans le point du 31 01 2012
L'annonce par l'Inde de son choix en faveur du Rafale est une bonne nouvelle. Mais le contrat, c'est pour plus tard. Peut-être...
L'annonce faite ce matin par l'Inde n'est pas celle d'un contrat. Elle consiste à dire que le Rafale est proposé par ses fabricants, Dassault Aviation en tête, à un prix moindre que le l'Eurofighter Typhoon. Pour cette raison, des négociations exclusives vont s'engager entre la France et l'Inde. Elles porteront sur la livraison de 16 appareils clés en main et l'assemblage en Inde chez HAL (Hindustan Aeronautics Limited) de 110 autres, dont les pièces détachées seront fournies par l'un des 500 sous-traitants français travaillant actuellement pour le GIE Rafale. Ou par des industriels indiens qui vont évidemment chercher à partager le gâteau.

Les négociations commenceront donc lorsque la notification officielle aura été présentée aux industriels. Dans cette perspective, le silence demeure de mise chez Dassault Aviation, tandis que Nicolas Sarkozy, qui avait fanfaronné mal à propos pour des ventes au Brésil ou aux Émirats arabes unis, alors qu'elles ne sont toujours pas conclues des années plus tard, se garde cette fois de tout triomphalisme. Dans un communiqué au ton très mesuré, l'Élysée remarque que "la négociation du contrat va s'engager très prochainement avec le soutien total des autorités françaises. Il inclura d'importants transferts de technologie garantis par l'État français."

absent
14/02/2012, 16h33
On n'est on ne peut plus d'accord. Les indiens trouvent que le Rafale est le meilleur avion de la generation 4.5 techniquement et financierement et ils entrent en negociation exclusive pour l'acheter, que ca aboutisse ou pas au final, ca ne change rien a l'evaluation.

mohoo
15/02/2012, 17h54
Le Conseil fédéral s'en tient au Gripen

Avions de combat

Devant ses collègues, le ministre de la défense Ueli Maurer a rappelé mercredi que l'avion de combat suédois remplissait toutes ses obligations, selon le porte-parole du gouvernement.

Le Conseil fédéral ne voit aucune raison de revenir sur sa décision concernant le choix du Gripen. Le ministre de la défense Ueli Maurer l’a informé mercredi des explications données à la presse la veille, a indiqué le porte-parole du gouvernement André Simonazzi. Les rapports d’évaluation du nouvel avion de combat publiés dimanche dans la presse concernaient un ancien modèle du Gripen suédois. Il s’agissait de documents partiels et pas d’un rapport final. Le Conseil fédéral a pu se prononcer sur la base des derniers chiffres à disposition, a précisé le vice-chancelier.

Pour le gouvernement, le Gripen reste l’avion qui présente le meilleur rapport qualité-prix: il remplit toutes les obligations militaires voulues et est meilleur marché que ses concurrents (Rafale et Eurofighter). La facture pour 22 exemplaire de l’avion suédois est pour l’instant devisée à 3,1 milliards de francs
Ueli Maurer espère toutefois en tirer un meilleur prix. Et les autres avionneurs pourraient encore revenir à la charge avec des offres plus alléchantes, comme l’a fait Dassault pour ses Rafales en s’adressant aux commissions parlementaires.

Programme d’économies

Parallèlement au programme d’armement 2012 dédié au Gripen, le Conseil fédéral devrait boucler d’ici fin juin un programme d’économies de quelque 800 millions de francs par an dès 2014. La hausse des dépenses militaires est notamment à l’origine de ces mesures d’austérité

La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf n’a pas souhaité s’aventurer à évoquer un renoncement à ces économies si les avions devaient finalement coûter moins cher que prévu. La hausse du budget militaire à 5 milliards par an a été voulue par le Parlement.

Elle ne doit pas servir qu’à l’achat de 22 nouveaux avions mais aussi couvrir le fonctionnement d’une armée de 100’000 soldats et financer les mesures à prendre pour combler les lacunes en équipement, a rappelé la grande argentière, tout en notant qu’elle ne pouvait prédire ce que les Chambres décideront au final. (ats/Newsnet)

Cookies