PDA

Voir la version complète : Paris et Londres lancent le futur avion de combat européen


gdesmon
16/02/2012, 09h18
Les hasards des calendriers sont parfois déroutants. Il y a moins de trois semaines, le Rafale, poussé par Paris, s'est imposé en Inde face à l'Eurofighter, soutenu par Londres notamment, à l'issue d'un des plus importants appels d'offres militaires du moment. Vendredi, comme si de rien n'était, Nicolas Sarkozy et David Cameron vont profiter du sommet franco-britannique pour donner le top départ... du futur avion de combat européen.

Ce projet, qui sera doté de quelques dizaines de millions d'euros au départ, vise la construction d'un prototype d'aéronef furtif non piloté vers 2020. Il avait été identifié parmi les pistes de coopération du traité de Lancaster House de novembre 2010. Après plusieurs mois de réflexion, les deux pays avaient jugé qu'ils n'avaient plus les moyens par eux-mêmes de maintenir leur rang de puissances militaires. Plus d'un an après, de nombreux dossiers ont suffisamment mûri pour faire l'objet d'une annonce vendredi.

En lançant ensemble le projet de future génération d'avion de combat, Nicolas Sarkozy et David Cameron vont affirmer leur volonté d'éviter de voir se reproduire la lutte européenne fratricide qui oppose actuellement le Rafale de Dassault à l'Eurofighter du trio BAE-EADS-Finmeccanica. Le message aux autres nations est clair : la porte de la coopération n'est pas fermée, mais ce sera sous leadership franco-britannique. Pour mieux enfoncer le clou, la lettre d'intention mentionnera que le projet sera conduit par le duo Dassault-BAE. Pas sûr qu'on apprécie à Berlin et chez EADS...

Les Echos

Focus
16/02/2012, 11h04
Et bien il semble que la 6eme generation d'avion, va etre un modele de drone plus gros la guerre risque de relever du jeux video. D'ailleurs j'avais bien lu quelques part, ce genre d'info, ou on ferait du pilotage a bord mais aussi à distance.

gdesmon
16/02/2012, 11h14
où l'on voit que le transfert de technologie (débat actuel ) n'est pas au centre des préoccupations des militaro-industriels, la course se joue désormais sur le terrain de la 6ème génération d'avions.

Focus
16/02/2012, 11h17
Exactement, en meme temps c'est l'instinct de survie qui predomine, mais c'est surtout une maniere de maintenir l'ecart technologique entre pays industrialisée et les les pays ermergent, les chinois notamment qui dans 20 ans en seront problement toujours à developper leur avion 5eme generation.

BMW
16/02/2012, 17h59
En pleine crise pourtant. ......

absent
16/02/2012, 18h31
C'est pareil pour les voitures.Ils fabriquent des véhicules hybrides nouvelle génération et refourguent les usines à fabriquer les véhicules polluants et énergivores voilà la réalité .

gdesmon
16/02/2012, 19h16
Il faut espérer que Dassault s'adossera enfin à un grand groupe Européen comme BAE, à force d'être choyé par les gouvernements français successifs (monsieur Dassault est aussi député UMP) il était devenu "incontrôlable".

Focus
17/02/2012, 12h03
C'est surtout que les francais, font du bon matos, mais reste hors de pris comparé aux typhoon notamment. Il me semble que meme le F22 n'est pas aussi couteux que le rafale.

Cookies