PDA

Voir la version complète : La bourde d'un agent du FBI lors du G20 de Cannes


soufiane-oujda
18/02/2012, 14h05
Un agent du FBI a oublié un dossier hautement confidentiel sur Barack Obama au comptoir d'un traiteur libanais, en novembre dernier, en plein G20 à Cannes.

Ce fut, finalement, un G20 à multiples couacs. Il était connu qu'une conversation secrète entre les présidents Obama et Sarkozy lors du sommet organisé à Cannes en novembre dernier avait pu être entendue par des journalistes français. Mais, la veille, un oubli étonnant, qui aurait pu avoir des conséquénces dramatiques, a été passé sous silence. Il a été dévoilé vendredi par nos confrères de Nice Matin.

Alors que la station balnéaire était placée sous haute protection, un agent américain du FBI a ainsi oublié sur le comptoir d'un traiteur libanais un dossier confidentiel sur le séjour du président américain. «C'était un classeur tout à fait banal. Je l'ai ouvert pour voir et là j'ai compris tout de suite qu'il s'agissait d'un truc de fou», explique Bilal Herche, le gérant du restaurant Al Charq.

Le dossier contenait un plan détaillé du 5e étage du Carlton où devait séjourner Barack Obama, la localisation de sa chambre ainsi que le détail de tous ses trajets durant le G20, de son arrivée à l'aéroport de Nice jusqu'à son départ.

«Oh, my God!»

Hésitant sur la marche à suivre, le restaurateur a finalement trouvé le numéro vert du FBI sur internet et a réussi à convaincre son interlocuteur de l'autre côté de l'Atlantique en lui lisant la première page du dossier. Bilal Herche raconte alors que la réponse de l'agent américain fut immédiate: «Ne bougez pas, on arrive».

Le jeune homme n'a même pas eu besoin de communiquer son adresse. Son portable ayant été géolocalisé, deux agents ont débarqué dans son restaurant quelques instants plus tard. À la lecture du dossier, ils n'auraient pu retenir un «Oh my God!», selon le témoignage du restaurateur.
Celui-ci en fut quitte pour un interrogatoire, les agents essayant de savoir qui avait pu égarer un tel document et surtout si le Français d'origine libanaise en avait fait des photocopies. En revanche, les agents sont venus ensuite déjeuner dans son établissement tous les jours durant tout le G20. Et il a, par la suite, reçu la médaille d'honneur du FBI.

figaro

Cookies