PDA

Voir la version complète : IL quitte progressivement Orascom : Sawiris vend une partie de ses parts au Norvégien Telenor.


RoboCop
19/02/2012, 12h55
Les principaux actionnaires de Djezzy et de Vimpelcom ont vécu une semaine exceptionnelle. L’Egyptien Naguib Sawiris a renoncé, jeudi, à 11,3% de son droit de vote au conseil d’administration de cette compagnie, alors que l’opérateur norvégien Telenor a payé 374,4 millions de dollars pour l’acquisition de 234 millions d'actions dans Vimpelcom, qui élèveront sa part de vote dans le conseil d’administration à 36,36 %.

En attendant le règlement de la situation de la filiale algérienne, la réorganisation des parts du groupe Vimpelcom a fait grimper les actions des actionnaires européens alors que la Bourse du Caire a observé un léger recul de la valeur d’Orascom. L’action de Telenor a enregistré une hausse de 4,3 % à Oslo alors que celle de Vimpelcom a atteint le seuil historique de 6,5 % à New York, soit le plus élevé depuis mai 2010. Du reste, la valeur de l’action de cette société a connu une progression de 14% depuis le début du mois. La publication, prochainement, des résultats de Djezzy est à même de booster les valeurs du groupe, car on parle déjà de résultats nets très importants. Hier, dans l’après-midi, Vimpelcom a annoncé la publication, le 13 mars prochain, des résultats financiers pour le quatrième trimestre de 2011 et donc le bilan annuel. Le groupe a annoncé également avoir complété la spin-off (société nouvelle issue de la réorganisation de plusieurs entreprises) de certains actifs d'Orascom Telecom Holding SAE (OTH) à Weather Investments II Sarl («Météo II»). A la lecture de ces nouvelles, on est en mesure de conclure un retrait progressif de Naguib Sawiris par l’affaiblissement de ses parts dans le groupe. Les autres actionnaires de Vimpelcom semblent aboutir à un consensus autour des parts de chacun et de la composition du conseil d’administration qui passe de 9 à 11 membres. Hier, la presse russe a commenté favorablement les informations publiées sur la redistribution des parts au sein de Vimpelcom, alors que les Norvégiens de Telenor ont notamment insisté sur la stabilité future de la société, et réconforter ainsi les investisseurs. Le réaménagement des parts du groupe est susceptible également de stimuler les négociations en cours avec le gouvernement algérien sur la cession d’une majorité des actions de Djezzy au profit d’un opérateur public. L’éviction progressive de Sawiris est bien perçue à Alger, tant l’homme avait rendu complexes les relations entre sa filiale algérienne et ses vis-à-vis de l’administration.

Mokhtar Benzaki - Le Soir d'Algérie.

Cookies