PDA

Voir la version complète : Anonymous va débrancher l'Internet le 31 mars


andromed
19/02/2012, 20h21
Des hackers du célèbre groupe Anonymous ont déclaré qu'ils allaient couper l’Internet dans le monde entier le 31 mars prochain. « En signe de protestation contre la SOPA, le Wall Street de nos dirigeants irresponsables et banquiers préférés, qui font souffrir le monde de la faim pour poursuivre leur propres besoins égoïstes, et pour un simple plaisir sadique, Anonymous va déconnecter l’Internet le 31 mars prochain », indique le communiqué du groupe de hackers.

Les pirates ont appelé cette attaque « Global Blackout » (Blackout mondial). Elle consiste à perturber 13 serveurs racines DNS. Selon les représentants de l'organisation, après l'attaque, aucun utilisateur ne sera en mesure de trouver un nom de domaine.

« Chaque fois que l'utilisateur entre une URL, il sera redirigé vers une page avec une erreur, et il va supposer que l'Internet ne fonctionne pas, ce qui est suffisant. Rappelez-vous, qu’il s'agit d'une action de protestation, nous n’avons pas pour but «la mort de l’Internet», nous allons désactiver temporairement ce dont tout le monde a le plus besoin », indique le communiqué.


Farid Merrad

soufiane-oujda
19/02/2012, 20h26
C'est bien comme ca je vais stocker les IP de mes sites habituels, comme ca j'y passerai directement ...

tenebre
19/02/2012, 22h32
sa veut dire qu'on serra privé de FA le 31 mars !!:(

bel-court
19/02/2012, 22h41
Bof...vous croyez aux histoires de petits gamins, ces soi-disant hackers parlent trop sans rien faire..des petits voyoux qui ne méritent pas attention..

AARROU
20/02/2012, 00h12
Anonymous,et le faux nom que ce donne Israël dans la guerre du net,s'ils disent qu'ils vont couper le net,il sera coupé.

La DHS (Deparement of Homeland Security )et le FBI,annoncent qu'ils vont changer le 8 Mars,les serveurs DNS,pour soit disant lutter contre les malwares,alors qu'ils sont tous simplement débordes par les blogues de contestations

Une coupure du net pour cacher un évènement,ou perturber des réseaux n'est pas nouveau.

Cookies