PDA

Voir la version complète : 70% de l’économie du Maroc Oriental dépend de la contrebande


Page : [1] 2

limier
22/02/2012, 18h28
«70% de l’économie de la région du Maroc oriental dépendent de la contrebande et nous estimons le chiffre d’affaires moyen de cette activité à 6 milliards de dirhams par an. Le secteur informel emploie plus de 10 000 personnes et couvre l’essentiel des besoins de consommation», indique, dans un récent rapport sur le commerce illicite, la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Oujda.


Oujda (Maroc)
De notre envoyé spécial
Commerce illicite veut dire «produits algériens écoulés dans cette région est du royaume». Et pour obtenir un indice sur l’ampleur de «l’importation» par les chemins détournés de la marchandise «made in Algeria», un tour au «souk el fellah» du boulevard Allal El Fassi, à Oujda, s’impose. Sur les lieux, tout respire algérien, à commencer par la musique raï stridente qui vous accueille. D’emblée, on est effarés par la présence du lait de vache et de la galette de Maghnia, des limonades l’Exquise et Hamoud Boualem, des yaourt et fromages portant toujours le prix en dinars, de l’eau minérale Mansourah… «Le souk porte bien son nom, n’est-ce pas ?» lance notre ami Abderrahmane, sarcastique.
La semoule, la farine (taxées à 90% au Maroc contre seulement 5% en Algérie) l’huile de table, les œufs, les ustensiles, l’électroménager et l’électronique provenant d’Algérie — des produits pour la plupart subventionnés par l’Etat algérien — sont fortement prisés, essentiellement pour leur prix. «Normal, la ménagère opte pour le moins cher», explique notre interlocuteur, nullement impressionné par notre air médusé. «Vous savez, il y a une sorte de Bourse entre les différents partenaires des deux côtés de la barrière.
Actuellement, 1000 DA algériens sont échangés contre 75 dirhams marocains. Vous comprenez donc qu’une bouteille d’eau minérale de Mansourah d’un litre et demi, achetée 25 DA à Maghnia, Bab El Assa ou Souani (il énumère les villes et villages algériens avec une aisance déconcertante) revient à peine 1 dirham au citoyen marocain, alors que son équivalent marocain de même contenance coûte 6 dirhams. Cela explique donc tout cet intérêt pour le produit algérien...»
Les médicaments importés par le ministère algérien de la Santé sont également proposés. De véritables pharmacies à ciel ouvert. Saïdal y est présente, aussi. D’où la colère des officines officielles qui crient au manque à gagner, en expliquant leur inquiétude par «le danger pour la santé de la population engendré par ces médicaments suspects». Pourtant, ajoute Abderrahim, au fait de tout ce micmac, «un patient opte plus facilement pour la boîte de 30 comprimés d’Azantac (anti-ulcéreux) algérien à 110 dirhams plutôt que pour son équivalent vendu dans les pharmacies : une boîte de 20 comprimés à 190 dirhams».
«Le gasoil algérien, selon un pompiste sur la route de Nador, a provoqué la fermeture d’une vingtaine de stations-service dans cette région. Actuellement, on n’en compte que six, et encore, elles ne font que dans les services, comme le lavage-vidange et très peu dans la vente de carburant, dont seules les institutions publiques sont clientes.»
Ce trafic est tellement vital pour le Maroc que la crise du carburant qui a touché la wilaya de Tlemcen, ces dernières semaines, a alerté les autorités du royaume, si bien que l’Observatoire de la contrebande de la Chambre de commerce d’Oujda a appelé les autorités marocaines à prendre les mesures qui s’imposent afin de prévenir la paralysie de toute la région est du Maroc. Le rapport de cet Observatoire a tiré la sonnette d’alarme : «Les flux de carburant vendus en contrebande peuvent être coupés à tout moment. Ainsi, l’alimentation d’un stock stratégique de carburant national au niveau de l’Oriental s’avère nécessaire.»
Et de souligner, en outre, que «depuis la faillite des stations-service de la région, la majorité des voitures et engins agricoles évoluant dans les villes du Maroc oriental (Oujda, Taourirt, Berkane, Saïdia...) dépendent du carburant algérien dont le prix a connu une hausse de 100%».Voilà un aveu des autorités marocaines sur les «retombées d’un phénomène illégal dont bénéficie le Maroc et dont le préjudice, pour la partie algérienne, serait évalué à des centaines de milliards de dinars (sic) un phénomène contre lequel les Algériens luttent depuis de nombreuses années».
Pour rappel, les éléments de la Gendarmerie nationale de Tlemcen ont saisi, en moins d’une année, plus d’un million de litres de carburant. Quant à la quantité qui est passée entre les mailles du filet, on l’estime à plus de dix fois celle saisie. Pour avoir une idée des «bienfaits» pour nos voisins de cette contrebande, fions-nous à la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Oujda qui, dans un récent rapport, a indiqué que «70% de l’économie de la région orientale dépend de la contrebande. Nous estimons le chiffre d’affaires moyen de cette activité à 6 milliards de dirhams par an (…). Le secteur informel emploie plus de 10 000 personnes et couvre l’essentiel des besoins de consommation de l’Oriental». Et Abderrahmane de conclure, toujours sur un ton sarcastique : «Montre-moi le dinar et je te ramène ce que tu veux de Dzaïr !» A méditer…

El-Watan le 22.02.12 | 01h00

Moly-Holy
22/02/2012, 18h35
Je sens que cet article ne v pas plaire a tout le monde.

Zirds
22/02/2012, 19h08
le maroc tout entier dépend des étrangers faut pas se leurrer

chedadi
22/02/2012, 19h39
70% de l’économie de la région du Maroc oriental dépendent de la contrebande et nous estimons le chiffre d’affaires moyen de cette activité à 6 milliards de dirhams par an
rapport sur le commerce illicite, la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Oujda.
peut-on avoir une autre source ?

le pib de la région orientale en 2007 était de 6 milliards de dollars.

donc, les 6 milliards de dirhams ne correspondent pas à 70%.

limier
22/02/2012, 19h58
peut-on avoir une autre source ?


Il faut chercher le rapport de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Oujda qui est le source de l'article.

djet 7
22/02/2012, 20h03
deja poste

chedadi
22/02/2012, 20h04
c'est vrai limier.
jusqu'à preuve du contraire, pour moi cet article d'el watan dz, c'est de la consommation interne.

habiban
22/02/2012, 20h18
En somme nos freres ne nous renvoient que du CANABIS pour amuser les enfantsde ce cote_ci de la frontiere,alors vive le Magheb des arabes !!!!

Zirds
22/02/2012, 20h32
jusqu'à preuve du contraire, pour moi cet article d'el watan dz, c'est de la consommation interne.
si ça peut te consoler
mais ce n'est pas le genre d'el watan de donner de fausses news, et certainement pas le genre des algériens de se soucier du maroc oriental

sinon le commentaire de limier était sarcastique, car la source de l'article est bien la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Oujda

un tour au «souk el fellah» du boulevard Allal El Fassi, à Oujda, s’impose. Sur les lieux, tout respire algérien, à commencer par la musique raï stridente qui vous accueille. D’emblée, on est effarés par la présence du lait de vache et de la galette de Maghnia, des limonades l’Exquise et Hamoud Boualem, des yaourt et fromages portant toujours le prix en dinars, de l’eau minérale Mansourah… «Le souk porte bien son nom, n’est-ce pas ?» lance notre ami Abderrahmane, sarcastique.
il faut pas un envoyé spécial pour savoir que tout l'est marocain respire "algérien"

chedadi
22/02/2012, 20h36
@zirds,

pour l’être sensé que je suis, tant que l'info (qui à priori apparait extrêmement fausse) n'est pas confirmée. C'est rien de plus que de la consommation intérieure pour toi et tes amis, à lire sur le journal dans un café de bab el oued. ;)

Zirds
22/02/2012, 20h39
oui oui el watan nous a fait un article spécial pour moi et mes potes pour nous faire plaisir ;)
c'est vrai qu'on pense qu'au maroc à longueur de journée en plus il nous fallait cet article :)

Zirds
22/02/2012, 20h39
pour l’être sensé que je suis
merci pour le fou rire :lol:

limier
22/02/2012, 21h31
c'est vrai limier.
jusqu'à preuve du contraire, pour moi cet article d'el watan dz, c'est de la consommation interne.

D'autres papiers ont été écrits pas El-Watan et personne n'a fait une telle remarque. L'article en question ne dit rien de méchant sur le Maroc. Les échanges entre l'ouest algérien et l'est marocain sont une réalité. Les frontaliers marocains peuvent confirmer que les produits de la contrebande algériens représentent une part importante des ventes locales. Les peuples ne reconnaissent pas les frontières administratives. Si vous prenez une carte géographique de la région vous verrez que le réseau routier de la ville d'Oujda est beaucoup plus dense de côté algérien.

Pihman
23/02/2012, 11h52
70% de l’économie du Maroc Oriental dépend de la contrebande

vous savez
pour prendre plaisir à la contrebande c'est comme faire des enfants
il faut s'y mettre à DEUX

:mrgreen:

tenebre
23/02/2012, 12h12
hahahaha pihman !! :lol::lol::lol::lol:


non mais ce tu as bien remarqué , ils ont cru à l'info au quart de tour , juste parce que sa dit un truc méchant sur le Maroc , si c'etait le contraire , ils le qualifieraient de propagandes mensongères !!


mais bon , si sa peut satisfaire leurs ego nationaliste et chauviniste puant , ils peuvent toujours croire à cette article des plus mensongères ecrit par un journaliste qui n'a jamais quitter sa ville !! :D

maB2rOc
23/02/2012, 12h30
le maroc tout entier dépend des étrangers faut pas se leurrer
pourquoi Algérie n'est pas dépendante de l'étranger ? l' importation c'est une dépendance la seul dépendance que nous avons et vous avez pas c'est la dépendance financière .

oudjda
23/02/2012, 12h34
l'envoyé special ne reaconte rien de special, des chose vrai et reel
et alors cette region comme le rif delaissé et pire encore , pillé de ces richesses et ces cerveaux a pu survivre avec dignité et ne pas faire comme d'autre region que malgré tout les investisssement , les usines, les terres agricoles, tourismes ont 80% vivent grace a autre chose que tout le monde connai.
ca ne date pas d'aujourd"hui hassan 2 dans l'un de ces dicuours raciste et criminel avaient traiter ces regions de " minable gens qui vivent grace a la contrebande"
je dis hamdulah, on est pas les memes

limier
23/02/2012, 12h45
non mais ce tu as bien remarqué , ils ont cru à l'info au quart de tour , juste parce que sa dit un truc méchant sur le Maroc , si c'etait le contraire , ils le qualifieraient de propagandes mensongères !!
mais bon , si sa peut satisfaire leurs ego nationaliste et chauviniste puant , ils peuvent toujours croire à cette article des plus mensongères ecrit par un journaliste qui n'a jamais quitter sa ville !!

Ton message démontre une grande susceptibilité. L'article n'a rien du méchant et n'exprime aucun chauvinisme ou nationalisme.

Un marocain de Oujda te confirmera, et c'est une évidence ,qu'il préfère acheter une bouteille d'eau algérienne qui coûte 1 dirham qu'une bouteille marocaine qui coûte 6 dirhams. Est-il difficile de vérifier cela avant d'accoucher d'un commentaire ?

WALIS19
23/02/2012, 12h59
et tous l'électroménager les fameux réfrégirateur eniem les télévision enie les climatiseurs , à beni drar que des produits 100% algériens j'y ai même vu la boisson royal fabriqué à sétif dans les fameux resto à grillades la viandes 100% algérienne même les chaises en plastique viennent d'algérie et tout ça c'est une réalité et effectivement il n'y a rien de méchant là dedans

maB2rOc
23/02/2012, 13h05
je dis hamdulah, on est pas les memes
t'est toujours dans le rôle de marocain ? bon on te laisse ,j'espère que c'est pas trop dure de se faire passé pour un marocain :lol:

Sinon ton commentaire est nul quel cerveau ? ta cru qu'ont etait les iraniens ou quoi nous on est bon cas parler ou a divisé c'est tous .

Focus
23/02/2012, 14h29
Que font les pouvoirs publics? Et apres on se demande pourquoi l'Algerie ne veut pas ouvrir ses frontieres avec le Maroc, elle a plus interet a ettoufer l'economie local en permettant la contrebande plutot que de normaliser quoique ce soit. Le Maroc quant à lui exprime encore une fois l'incompetence de ces responsable locaux, qui n'ont pas su faire emerger une economie locale autonome.

Dabachi
23/02/2012, 15h29
l'Ouest algerien mange grace au Maroc, on se souviens tous l'attaque du poste douanier a Boukanoun frontiére du Maroc , parce que c'est leur seul gagne pain, dans l'autre poste j'ai posté une video d'un pauvre vieu monsieur debout a 5h du matin pour avoir de l'essence pour la vendre aux marocains afin de vivre.

Si la contrebande s'arréte, les plus perdants seront les algeriens.

Focus
23/02/2012, 15h44
Si ca s'arrete non seulement ca grondera du coté algerien mais ca grondera aussi du cote marocains avec baisse du pouvoir d'achat. Le Maroc ne peut pas faire de dumping social au point ou il est en est. Il peut agir sur les controles frontalier pour reduire le flux et gonfler mecaniquement les prix issue de la contrebande et permettre à l'economie locale de reconquerir le terrain. Et encore c'est pas gagné, parce qu'agir sur la contrebande espagnoles est beacoups plus facile que celle provenant d'un pays au niveau similaire telle que l'Algerie.

WALIS19
23/02/2012, 16h15
l'Ouest algerien mange grace au Maroc, on se souviens tous l'attaque du poste douanier a Boukanoun frontiére du Maroc , parce que c'est leur seul gagne pain, dans l'autre poste j'ai posté une video d'un pauvre vieu monsieur debout a 5h du matin pour avoir de l'essence pour la vendre aux marocains afin de vivre.

Si la contrebande s'arréte, les plus perdants seront les algeriens

tkt il y a en a des personnes comme ça de l'autre coté de la frontière

bledard_for_ever
23/02/2012, 16h35
si tu ouvres la frontières il y aura trente millions de touristes marocains en algérie par an

durée moyenne du séjour : 2 heures :mrgreen::mrgreen:

chedadi
23/02/2012, 16h49
D'autres papiers ont été écrits pas El-Watan et personne n'a fait une telle remarque. L'article en question ne dit rien de méchant sur le Maroc. Les échanges entre l'ouest algérien et l'est marocain sont une réalité. Les frontaliers marocains peuvent confirmer que les produits de la contrebande algériens représentent une part importante des ventes locales. Les peuples ne reconnaissent pas les frontières administratives. Si vous prenez une carte géographique de la région vous verrez que le réseau routier de la ville d'Oujda est beaucoup plus dense de côté algérien. méchant ou gentil.. il raconte de la connerie, mais il sait à qui il s'adresse. Qui lit alwatan al khabar..etc en dehors des algeriens ? donc pas de soucis ;)

WALIS19
23/02/2012, 16h51
méchant ou gentil.. il raconte de la connerie, mais il sait à qui il s'adresse. Qui lit alwatan al khabar..etc en dehors des algeriens ? donc pas de soucis

Pour savoir si c'est de la connerie ou pas il faut aller voir sur place

Zirds
23/02/2012, 17h21
Qui lit alwatan al khabar..etc en dehors des algeriens ?
el watan est plusieurs fois cité par des journaux comme le monde ou el pais ... ;)

l'Ouest algerien mange grace au Maroc
c'est vrai qu’être un bouffon, c'est inné, hein dabachi ? :lol:

bledard_for_ever
23/02/2012, 19h36
l'essence
les cigarettes
les médicaments
les produits blancs
les céréales
le lait.

etc.....


c'est dur pour l'algérie de supporter tout cela. Le maroc dragon du maghreb doit pouvoir s'en passer. Car aujourd'hui l'algérie assure l'approvisionnement de cinq pays

Tunisie

libye

Niger

mali

mauritanie

overclocker
24/02/2012, 11h19
l'essence
les cigarettes
les médicaments
les produits blancs
les céréales
le lait.

etc.....


c'est dur pour l'algérie de supporter tout cela. Le maroc dragon du maghreb doit pouvoir s'en passer. Car aujourd'hui l'algérie assure l'approvisionnement de cinq pays

Tunisie

libye

Niger

mali

mauritanie


ljazair oum dounia :lol::lol::lol: c'est le syndrome des egyptiens importés par boukharouba ou quoi???:lol:

Cookies