PDA

Voir la version complète : Edith bouvier survit au bombardement a homs-Video ss titré


hamoudehsyr
23/02/2012, 00h27
La journaliste du lefigaro a été victime d'un guet apens par les milices assad, ainsi que d'autres journaliste dans un bombardement ciblé contre BabAmru a Homs

Elle est soigné par des medecins dans un appartement en plein quartier bab amr a homs, victime de bombardement sauvage contre les immeuble et la population

http://www.youtube.com/v/d6NlWB940DY

KHORE
23/02/2012, 01h13
grave pour des Médecins de servir la propagande, même si leur cause est juste

comme l'a dit le médecin algérien chargé de la Déontologie Médicale de l'UMA pendant la décennie noire, un Toubib doit soigner sans juger les protagonistes . Une blouse blanche qui prend position dans un conflit devient uniforme camouflé et justifie le tir sur les ambulances.

la bêtise humaine et la passion de ses invocateurs du Seigneur , jointe à celles des ONG de KOUCHNER , va rendre la pratique des soins difficile dans les pays musulmans en guerre.

El LAH y yehdi min Khalat, mais ces messieurs n'ont rien de toubibs

qui se souvient de MAIMOMIDE ?

introduit dans les maisons, tu tairas...

il n'y a que l'ORDRE fransaoui qui a dénoncé aux nazis , malades juifs et médecins de la même religion.

bel-court
23/02/2012, 09h51
grave pour des Médecins de servir la propagande, même si leur cause est juste



Elle est belle celle là, le mot "grave" a changé de synonime chez certains. C'est comme si tu nous disais un médecin qui remarque un enfant maltraité il doit le traiter et se taire, il ne faut pas dénoncer l'acte à la police. Je dirais c'est grave où tu utilises ce mot.

KHORE
23/02/2012, 22h01
Elle est belle celle là, le mot "grave" a changé de synonime chez certains. C'est comme si tu nous disais un médecin qui remarque un enfant maltraité il doit le traiter et se taire, il ne faut pas dénoncer l'acte à la police. Je dirais c'est grave où tu utilises ce mot.

@ bel-court

ne pas mélanger les situations

la plupart des pays du monde ayant signé les accords internationaux , Algérie comprise, leurs lois obligent les médecins témoins de maltraitance parmi leurs patients de prévenir le Procureur de la République discrètement pour venir en aide à leurs petits malades. En réalité très peu de praticiens franchissent le pas, soit qu'ils ont peur de perdre la clientèle de la famille, soit parce qu'il est difficile de prouver la chose.

Le médecin qui dans ce cas dénonce, ne met pas sa blouse la plus propre pour convoquer la presse et lui montrer la victime en offrant en prime un film zoomant sur les zones les plus meurtries.

le code de Déontologie depuis les grecs en passant par les musulmans pour finir dans les plus récents, s'inspire du medecin grec connu.
le toubib est tenu au secret professionnel et à la discrétion la plus absolue. Il ne doit ni s'ingérer entre les membres d'une famille ni encore moins prendre partie dans une guerre civile. Il en va de sa vie et de celle de ses patients.

zaki17
23/02/2012, 23h48
Pourquoi les journalistes ne voulaient pas être filmés et n'ont pas voulu parler ???????????

On voit bien qu'ils avaient peur des terroristes.

KHORE
24/02/2012, 20h08
Pourquoi les journalistes ne voulaient pas être filmés et n'ont pas voulu parler ???????????

On voit bien qu'ils avaient peur des terroristes.

@ zaki

les journalistes comme tu le dis semblent craindre leurs"soignants" et ne pas approuver une mise en scène destinée comme on le verra à mettre en place un couloir sécurisé d'aide médicale internationale

la blessure du Membre inférieure gauche de l'envoyée du figaro , elle-même parait douteuse

un cliché radiographique posé sur la membre atteint est là pour nous persuader. S'il était d'actualité , le médecin nous aurait montré la fracture...Le toubib explique que la lésion concerne le "fakhad", le fémur. Le pansement prend de la cuisse à toute la jambe, pied compris ! Veut-on plus suggérer que montrer ?

aujourd'hui, JUPPE n'ayant pas réussi à obtenir une évacuation par un couloir otanien, il est question de double fracture de la jambe et non plus de la cuisse ...qui doit être évacuée en Libye

il est bien entendu que la blessure relève de soins que n'importe quel résident en traumatologie des hôpitaux syriens peut assurer.

Cookies