PDA

Voir la version complète : L'homme d'affaires Eddir Loungar envisage d'investir au Mouloudia d'Alger


yugha
28/02/2012, 09h39
C’est hier à 13h45 que l’homme d’affaires franco-algérien, Eddir Loungar, est arrivé à l’aéroport international Houari-Boumediène d’Alger par le vol de la compagnie Royal Air Maroc. Le probable repreneur du Mouloudia se trouvait au Maroc pour des affaires d’ordre personnel. Il était convenu qu’il effectue son voyage à Alger la semaine passée, mais, retenu par ses affaires, il a reporté sa venue. Un retard que certains esprits malveillants ont mis à profit pour tenter de semer le doute dans les rangs des Mouloudéens en faisant croire que l’investisseur ne viendra jamais. Son arrivée à Alger a donc soulagé plus d’un dans la famille du Doyen, car sa présence est un grand pas vers la reprise du club pour lui redonner toute sa grandeur.
Kamel Langar, Omar Ghrib et Gaceb à son accueil
Afin de souhaiter la bienvenue à l’homme d’affaires franco-algérien, c’est son cousin Kamel Langar, actionnaire de la SSPA/MCA, qui était à son attente, accompagné de Omar Ghrib, premier responsable de la section football, et de Ahmed Gaceb. Eddir Loungar a donc été accueilli par ces trois influents responsables du MCA qui ont bien voulu le laisser accorder ses impressions à la presse avant de quitter
l’aéroport.
Il était accompagné de son père et il s’est installé à l’hôtel Hilton
Eddir Loungar, en plus de ses conseillers, était accompagné de son père qui avait visiblement la nostalgie du pays. Tout de suite après son arrivée à Alger, il s’est dirigé à l’hôtel Hilton où il a élu domicile. Dans le salon de l’hôtel, il a longuement discuté avec son cousin Kamel Langar. Hier, un dîner était prévu en présence des responsables du MCA. Les deux parties devaient sans doute entamer les négociations.
Réunion à huis clos et une conférence de presse aujourd’hui à 13h
Si, hier, les négociations devaient être abordées autour d’un dîner d’affaires à l’hôtel Hilton, aujourd’hui en début de matinée, une réunion devrait être tenue à huis clos. C’est lors de cette seconde réunion, qui se déroulera en présence d’un nombre restreint de dirigeants, que d’importantes décisions devraient être prises. Par la suite, Eddir Loungar tiendra une conférence de presse à 13h à la salle de conférences de cet établissement, avant d’effectuer, en fin d’après-midi, le déplacement au stade.

«Je prendrai une décision finale avant mon retour en France»
Après avoir recueilli ses impressions au niveau du hall de l’aéroport Hourari-Boumediène, on s’est déplacés à l’hôtel Hilton où l’homme d’affaires franco-algérien Eddir Loungar élira domicile durant son séjour à Alger. Ce dernier s’est montré disponible pour répondre à nos questions. «Je suis à Alger pour ma famille et pour le Mouloudia, et je suis venu comme je l’avais promis. Maintenant je vais me réunir avec les dirigeants et je discuterai avec eux. Je prendrai une décision finale avant mon retour en France», dira l’investisseur à son arrivée à l’aéroport.

«L’étude financière et l’analyse du match ont été faites»
A la question de savoir s’il a déjà une idée sur le Mouloudia avant d’entamer les négociations avec les responsables du club, l’homme d’affaires franco-algérien s’est montré affirmatif : «Il est évident que je sois au courant de tout, car vous n’allez tout de même pas imaginer que je suis à Alger sans voir une idée précise sur tout ce qui concerne le club. D’ailleurs l’étude financière et l’analyse du match disputé par l’équipe ont été faites.»

«Les avantages accordés aux entreprises sportives par le président de la République m’encouragent à investir au MCA»
A l’hôtel Hilton, nous avons abordé avec M. Loungar d’autres points relatifs à son projet. A commencer par les avantages accordés par le président de la République aux sociétés sportives. Ces dernières sont prioritaires dans n’importe quel projet d’investissement, même en étant associées à d’autres partenaires, ce qui représente une opportunité pour tous les opérateurs économiques. A ce sujet, il nous dira : «C’est une question pertinente et je sais pourquoi je suis ici en Algérie (il rit). Les avantages accordés aux entreprises sportives par le président de la République m’encouragent à investir au MCA.»

«Si j’investis au MCA, je vais racheter les créances du club»
La SSPA/MCA est au bord de la faillite, ce qui ne lui permet pas d’ouvrir son capital aux investisseurs actuellement, le seul moyen pour Eddir Loungar d’investir au Mouloudia, s’il trouve bien sûr, un terrain d’entente avec les dirigeants, c’est de procéder au rachat des créances de la société, qui seront par la suite transformées en actions. «Si j’investis au MCA, je vais racheter les créances du club», s’est contenté de dire l’homme d’affaires.

«Il y aura d’autres partenaires financiers avec moi»
S’il prend la décision finale d’investir au Mouloudia, Loungar détiendra-t-il la majorité des actions ? «Il y aura des partenaires financiers avec moi. Mais sachez bien que je n’ai pas besoin d’associés si je veux investir seul au MCA», a-t-il rétorqué, sans pour autant apporter plus de détails, lui qui s’est montré disponible pour répondre à toutes nos questions.

«Body Guard, c’est la plus petite de mes entreprises»
Depuis qu’il est annoncé comme futur investisseur au MCA, certains n’ont pas cessé d’associer l’image de Eddir Loungar à son entreprise Body Guard. «Sachez que Body Guard est la plus petite de mes entreprises, car il y en a beaucoup d’autres et elles sont plus importantes», a-t-il rectifié.



Le Buteur.

Cookies