PDA

Voir la version complète : Mécontentement au sein du RND


bledna
03/03/2012, 21h05
Une pétition des «coordinateurs locaux légitimes» du RND a été adressée à Ahmed Ouyahia dans laquelle est dénoncé le comportement du responsable du bureau d’Alger.


Le mouvement de mécontentement et de contestation s’élargit au RND. Après la lettre adressée par des jeunes militants au secrétaire général, Ahmed Ouyahia, dans laquelle ils dénoncent le comportement de Seddik Chihab, responsable du bureau d’Alger, c’est au tour des «coordinateurs locaux légitimes» de monter au créneau pour attirer l’attention des hauts responsables du parti sur les «pratiques» de ce coordinateur de la wilaya d’Alger.
Le document, signé notamment par plusieurs cadres militants, a été adressé également aux ténors du RND, dont Abdelakder Bensalah, Chérif Rahmani, Boubekeur Benbouzid, Abdeslam Bouchouareb, Salah Djenouhat et Yahia Guidoum. Le texte, plutôt mesuré, parle de «graves dérives» de S. Chihab, considérées comme «hautement préjudiciables» à l’organisation politique du parti.
Mettant en avant la démobilisation de la base militante du parti dans la capitale à moins de trois mois des élections législatives, les signataires de cette missive de deux pages craignent pour l’avenir de leur formation.


elwatan

bledna
03/03/2012, 21h16
Ouyahia écoutera t-il la voix de la base militante? Bien sür que non, on est pas dans un parti.

Que sont devenus les cadres du parti à Guelma en rédigeant une lettre similaire signé en 2002?

Réponse: Exclu, marginalisé ou démissionnaire du parti. Leur tort: avoir dénoncé le comportement du coordinateur du parti devenu sénateur puis député.

bledna
05/03/2012, 21h00
La colère couve au sein de la base militante du parti du Rassemblement national démocratique (RND) à Annaba.


En effet, les militants contestent la composante de la liste des candidats à la députation établie par le coordinateur et ex-sénateur Mohamed Amir qui a placé son nom en tête de liste. «Nous désavouons la composante de la liste établie par le coordinateur du bureau RND de Annaba qui s’est servi le premier en plaçant sa candidature en tête de liste. Nous exigeons des candidats jouissant d’une crédibilité au sein de la population, de compétence et d’intégrité morale. Des qualités qui caractérisent nos jeunes cadres exclus lors du choix des candidats potentiels pour affronter une rude concurrence politique.
Si le secrétaire général du parti Ahmed Ouyahia n’intervient pas pour corriger les opportunistes, nous sommes prêts à démissionner en masse à la veille du prochain scrutin du 10 mai», menacent les militants locaux. Cet avis est partagé par les citoyens de Annaba qui critiquent ouvertement la liste des représentants du parti d’Ouyahia. «Ces candidats ne s’affichent qu’à la veille de chaque élection. Une fois élus, ils fréquentent les hautes sphères et profitent des bienfaits que leur offre le statut de député en oubliant ceux qui étaient à l’origine de leur accès au nouveau statut politique.»
El Watan

citoyen
05/03/2012, 21h12
C'est ce parti qui va payer les pots cassés, de toute façon il est né d'une drôle de façon, sa mort sera aussi surprenante que sa naissance.

BeeHive
05/03/2012, 21h31
Il est presque certain que tout les membres qui ne seront pas sur la fameuse liste électorale vont être contestataires, ils quitteront le RND pour aller dans d'autres parties ou il y a encore des slots libres sur leur liste.

C'est l'heur des chantages, mon nom sur la liste sinon je démissionne ;)

Cookies