PDA

Voir la version complète : Candidats FLN en otage


BeeHive
10/03/2012, 19h49
Le secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN), M. Abdelaziz Belkhadem, a annoncé samedi à Alger que son parti avait reçu 3.409 candidatures des différentes mouhafadate du territoire national et de la communauté nationale à l’étranger pour les élections législatives du 10 mai.
.
.
Le SG du parti du FLN a en outre indiqué que le bureau politique poursuivra l’examen des candidatures, précisant que les listes définitives devraient être prêtes avant le 21 mars.
Les candidats retenus ne seront connus que le 25 mars, soit le dernier délai pour la remise des listes aux services concernés, et ce, afin que les militants du parti ne puissent pas se présenter sur les listes d’autres partis ou celles des indépendants, a-t-il fait savoir.

(Extrait d'un article)
_______________________


Incroyable, le FLN tient en otage ses candidats de peur qu'ils se cassent, c'est clair il n'y a pas un gramme d'engagement chez ses militants.

Comment comptent-ils gagner des élections et convaincre les algériens s'ils n'arrivent même pas a fidéliser leurs propres candidats.

elfamilia
15/03/2012, 17h44
c'est clair il n'y a pas un gramme d'engagement chez ses militants.

Si dans chaque parti il y a toujours un quota d'opportunistes qui varient d'un parti à un autre, chez le FLN et le RND ils le sont tous ! Après chacun ce qu'il vise. ça va d'une enveloppe avec quelques dizaines de billets de 1000 DA, au poste de député, en passant par des promesse de logement, d'emplois...etc.

FLN : Frak Likayen Neddouh
RND: Rani Nakoul Daymen

La conviction, on peut la trouver chez certains militants des partis islamistes, et chez les partis dits démocrates. Quant aux dizaines d'autres partis c'est des clones-pions du FLN/RND.

Bachi
15/03/2012, 19h00
Les candidats retenus ne seront connus que le 25 mars, soit le dernier délai pour la remise des listes aux services concernés, et ce, afin que les militants du parti ne puissent pas se présenter sur les listes d’autres partis ou celles des indépendants, a-t-il fait savoir.

S'il a dit ça, c'est un vrai tnah!
un chef de parti ne fait jamais de tels aveux déshonorants

jawzia
15/03/2012, 19h22
et ce, afin que les militants du parti ne puissent pas se présenter sur les listes d’autres partis ou celles des indépendants, a-t-il fait savoir.
Il aurait été bien plus "crédible" s'il n'avait pas avorté l'article interdisant "le nomadisme politique" lors de la présentation de la loi éléctorale.

Un bourricot ! Un vrai.

Vigilance
15/03/2012, 20h52
Incroyable, le FLN tient en otage ses candidats de peur qu'ils se cassent, c'est clair il n'y a pas un gramme d'engagement chez ses militants.

Comment comptent-ils gagner des élections et convaincre les algériens s'ils n'arrivent même pas a fidéliser leurs propres candidats.

les gens en ont marre de tous ces partis vendus: FLN, RND, partis islamistes vendus affiliés au Régime, opposition bidon RCD, FFS, PT, sans compter les nouveaux partis inconnus arrivés sur le marché. je trouve que ça se présente très mal pour ces législatives. on se moque purement et simplement du Peuple. comme d'habitude. le Régime ne semble pas prendre la mesure des revendications sociales et des évènements internationaux. alors que la plupart des peuples du monde arabe réalisent enfin leur fantasme démocratique, celui d'être dirigés par des Talibans, nous on ne réagit pas et on fait comme si de rien ne s'était passé autour nous. en Algérie, le Pouvoir semble autiste et ne réalise pas que ces formations politiques sont obsolètes. que ce paysage ne rime plus à rien. avec toutes ces têtes à vomir comme Ouyahia ou Belkhadem qui se représentent encore et encore, il pourrait réellement y avoir une très forte abstention qui pourrait se transformer en colère populaire avec manifestations et tout le bataclan. cela pourrait déstabiliser le pays. ces partis inféodés au Pouvoir doivent ni plus ni moins disparaître. si le peuple s'exprime par un vote sanction en votant islamiste comme partout dans le monde arabe, il est prudent de ne pas tricher et de les laisser former un gouvernement. l'ANP ne peut pas intervenir sous peine de voir l'OTAN débarquer. mais si le peuple exprime son mécontentement par une forte abstention, la décision la plus responsable de ces partis bidons serait de prononcer leur autodissolution. FLN compris. le pays se retrouverait alors dans une situation de Constituante. tout va dépendre des électeurs. cette fois-ci, la force populaire est en mesure de faire la différence. la force militaire est neutralisée. contexte international oblige. l'OTAN guette le moindre faux pas.

Cookies