PDA

Voir la version complète : De l’eau dans les robinets d’Oran 24 h sur 24 dans un mois


Page : [1] 2

LIXUS
13/03/2012, 18h45
Abdelmalek Boudiaf, wali d’Oran, à TSA
Entretien réalisé par Hamid Guemache

Vous êtes à Marseille où vous participez au 6e Forum mondial de l’eau. Vous allez faire une intervention. Qu’allez‑vous dire ?

Je vais donner une conférence demain où je développerai l’expérience de la gestion de l’eau en Algérie. Particulièrement l’expérience que j’ai entamée à Constantine, où j’étais wali, et celle je mène actuellement à Oran. Il s’agit de répondre à la problématique suivante : sommes‑nous en mesure d’assurer de l’eau 24 heures sur 24 aux populations ? Et là, je détaillerai notre expérience. L’Algérie a réalisé 65 barrages et une quinzaine sont en cours de réalisation. La politique de dessalement a porté ses fruits. Il y a plus dix unités dont la plus grande à l’échelle mondiale se trouve à Oran. Elle sera mise en service dans moins d’un mois.

Le problème de l’eau potable va être réglé définitivement. C’est un problème crucial qui a toujours été posé aux citoyens de cette ville et à tous les responsables locaux et centraux. À partir de ce mois, l’eau sera distribuée 24 h sur 24 dans les foyers d’Oran. Il y a le volet assainissement. Des efforts considérables sont déployés pour l’éradication des fosses sceptiques, la réalisation des réseaux d’assainissement et stations d’épuration, la dépollution des plages oranaises sur 130 km. La réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation agricole. Ces résultats sont la conséquence d’une stratégie visant à résoudre la crise de l’eau.


La ville d’Oran a souffert énormément du manque d’eau. La crise a été réglée. Combien cela a‑t‑il coûté ?

Je ne peux pas vous donner un chiffre, mais cela a coûté beaucoup d’argent. Il aurait fallu réhabiliter les réseaux, dépolluer les plages, régler les problèmes des rejets des eaux usées à ciel ouvert, celui des décharges sauvages, de la disponibilité de l’eau, de la réutilisation de l’eau usée et de la mise en service des stations de dessalement. Oran est en train de changer actuellement.


Le problème de la disponibilité de l’eau réglé, quel sera le défi pour une ville comme Oran ?

L’eau est maintenant disponible. Il faut régler le problème de l’assainissement. La dépollution des plages doit se poursuivre. Cela va attirer des touristes avec des impacts positifs garantis sur l’économie locale et la création d’emplois. Le défi maintenant est comment sécuriser l’alimentation en eau de la ville. À présent, il faut penser d’ores et déjà à sécuriser le réseau actuel, en optant pour une deuxième et une troisième conduite d’eau potable.

KHORE
13/03/2012, 19h04
tous les mêmes nos dictateurs

à le croire , il a inventé le fil à couper le beurre

comment il s'appelle déjà ?

quelle formation a-t-il ?

Oran, KHORE connait bien, tout comme il sait qu'un certain Abdelaziz SELLAL en a été wali, avant ce marsien qui se ballade fi Marzilia.

YA OU YA EL KHOU , je ne te demande pas de citer tous ceux qui sous CHADLI , élus de la Ville et universitaires ont fait de leur mieux pour El Bahya , mais de reconnaître au moins le rôle de ton Ministre dans l'eau H 24 décidée par BOUTEF pour tous les Algériens et mise en cours au pas de charge par SELLAL

jawzia
13/03/2012, 19h40
Oran, KHORE connait bien, tout comme il sait qu'un certain Abdelaziz SELLAL en a été wali,
C'est qui celui là ? Je connais Abdelmalek Sellal (actuel ministre) !

paris95
13/03/2012, 20h13
riens a dire sur lui,il a fait du superbe boulot,eau H24 sur Alger, et la grande majorité des villes d’Algérie.
il y a 10 ans a bouzaréah il y avait de l'eau 1 jours sur 7 aujourd'hui il y a de l'eau a volonté.

KHORE
13/03/2012, 20h58
C'est qui celui là ? Je connais Abdelmalek Sellal (actuel ministre) !


excuse mon lapsus

il s'agit bien de Adelmalek SELLAL qui a été constantinois avant le parachuté BOUDIAF, il y est né , dans un pétrin, pour les avertis que je salue s'ils me lisent, et qui de même a précédé le même bavard de marseille, à la Wilaya d'oran

discret , sérieux , travailleur, un présidentiable en puissance

xenon
14/03/2012, 23h51
http://kabyles.net/local/cache-vignettes/L500xH509/64_dilem_120313100739-19ea5.jpg

KHORE
14/03/2012, 23h57
merci pour le partage

et rassurons le forum

le wali aurait levé toute restriction sur l'ouverture des débits de boisson

à chacun sa religion et sa boisson préférée

et Dieu est clément et Miséricordieux

xenon
15/03/2012, 00h00
Amen..........

xenon
15/03/2012, 00h10
oui , c'est pour la thalassothérapie des intestincs..

GRAIN DE SEL
15/03/2012, 00h42
Vu qu'on est pieds et poings liés, avec un pistolet braqué sur la nuque par les gens qui nous dirigent. quand je lis ce genre d'articles je me dis toujours "ok on vous subit, on a pas le choix mais allez les gars putain faites pas *****, grouillez vous, pour le moment on a encore les moyens, on a suffisamment perdu de temps. Certes vous êtes totalement incompétents, mais débrouillez vous pour nous filer le minimum, dont l'eau potable en continue, l'électricité, le gaz, des routes, des hôpitaux, des écoles, de la sécurité, exploitez les milliers d’hectares mis en jachères depuis 1962, éventuellement du travail même si pour ça il faut à l'argent également des idées etc".


On est en 2012, il est difficile de se gargariser d'avoir l'eau courante et potable pour un pays comme l'Algérie, d'autant plus dans une seule ville c'est carrément la loose.


Si c'est ça leur réalisation majeur en 50 ans, le programme législatif de cette année du FLN ne doit pas ****** loin...

KHORE
15/03/2012, 00h51
Vu qu'on est pieds et poings liés, avec un pistolet braqué sur la nuque par les gens qui nous dirigent. quand je lis ce genre d'articles je me dis toujours "ok on vous subit mais allez les gars putain faites pas *****, grouillez vous, pour le moment on a encore les moyens, on a suffisamment perdu de temps. Certes vous êtes totalement incompétents, mais débrouillez vous pour nous filer le minimum, dont l'eau potable en continue, l'électricité, le gaz, des routes, des hôpitaux, des écoles, de la sécurité, exploitez les milliers d’hectares mis en jachères depuis 1962, éventuellement du travail même si pour ça il faut à l'argent également des idées etc".


On est en 2012, il est difficile de se gargariser d'avoir l'eau courante et potable pour un pays comme l'Algérie, c'est même la loose.


faut reconnaître qu'en ce domaine le BOUTEF est ,compte tenu des capacités des citoyens, ou grâce au travail des chinois digne des pharaons

ce qu'il semble avoir oublié c'est que l'Algérie est immense est sous peuplée. Il n'a rien entrepris pour réellement désenclaver le Sud, y favoriser la fixation des jeunes et des commerçants et y installer des forces en mesure de défendre les frontières.

des millions d'hectare sont envahis par le désert, des millions de palmiers risquent de mourrir, parceque les importateurs veulent que l'on mange du blé européen et bientôt de la deglet nour tunisienne

Louny
15/03/2012, 00h56
Comme si l'Algérie regorgeait d'eau. Ça se voit que vous avez jamais mis les pieds en Algérie.
L'eau d'Oran vient certainement d'une usine de déssalement d'eau.

Ils sont où les bienfaits de la colonisation ? Je croyais que les Français avaient construit le pays ?

GRAIN DE SEL
15/03/2012, 01h05
Ils sont où les bienfaits de la colonisation ? Je croyais que les Français avaient construit le pays ? Il ne manquerait plus qu'on reproche aux français de ne pas nous avoir laissé l'eau courante avant de partir :rolleyes:

L'eau, élément essentiel à toute existence terrestre, aurait du être une priorité dès le premier jour de l'indépendance. C'est tout de même invraisemblable de lire un article pareil en 2012 soit 50 ans après l'indépendance sachant que rien n'est encore fait uniquement pour la ville d'Oran.


En fait, c'est comme si étions encore en 1962.

Les mecs ont carrément figé le temps :mrgreen:

Louny
15/03/2012, 01h11
Il ne manquerait plus qu'on reproche aux français de ne pas nous avoir laissé l'eau courante avant de partir :rolleyes:

L'eau, élément essentiel à toutes existence terrestre, aurait du être une priorité dès le premier jour de l'indépendance. C'est tout de même invraisemblable de lire un article pareil en 2012 soit 50 ans après l'indépendance sachant que rien est encore fait uniquement pour la ville d'Oran.


Concrètement, c'est comme si étions encore en 1962.

Les mecs ont carrément figé le temps :mrgreen:

Bah non. Tu vis dans un pays de bisounours.
On nous parle tout le temps des bienfaits de la colonisation. La vérité, c'est la France n'a rien fait à part détruire des bâtiments historiques.

L'eau avant de la ramener à bon port, il faut qu'elle existe. Si tu pompes dans les nappes à 10 mètres, l'année prochaine tu vas pomper à 30 mètres, l'année d'après à 50 mètres, etc ...
Ah oui, on est pas en Europe où il suffit de pomper dans la nappe phréatique et chaque année cette nappe se restaure comme par magie.

KHORE
15/03/2012, 01h19
Comme si l'Algérie regorgeait d'eau. Ça se voit que vous avez jamais mis les pieds en Algérie.
L'eau d'Oran vient certainement d'une usine de déssalement d'eau.

Ils sont où les bienfaits de la colonisation ? Je croyais que les Français avaient construit le pays ?


les Français ont bien construit un pays en fonction des leurs qui vivaient un paradis sur terre

à leur départ, comme le "peuple" le disait les nouveaux envahisseurs en occupant les villas laissées libres se sont cassé la tête devant le bidet, à quoi peut-il servir ?

l'eau au lendemain de l'indépendance dans les grandes villes coulaient H 24

les "coupures" et le manque ne sont intervenus que plus tard

mauvaise gestion et entretien des canalisations et demande qui a explosée sous la sururbanisation des ruraux qui abandonnèrent leur terre pour venir s'nstaller dans des villes plus confortables

les citadins, soulignons le , de leur côté ont quitté leurs vieux quartiers arabes pour aller occuper les appartements et les villas des colons. C'est ainsi que Casbah et Souika livrées aux ruraux,sont devenues ce qu'elles sont sans aucune considération de la part des marsiens et des nouveaux riches qui n'aspiraient qu'à vivre comme le fransaoui tant admiré et respecté

revenant sur le travail des Gouar c'est pour remarquer que si SELLAL a réussi c'est grâce à leur retour et à la Générale des Eaux, dans l'intérêt commun du DRS. Pour faire mieux que les Romains, il nous aurait fallu un visionnaire comme le BEN CHERIF, le Constantinois qui voulait créer un immense lac en Algérie, ou un KHADAFI qui a foré en plein désert et installé des pipes sur des milliers de kilomètres pour abreuver son Nord.

Louny
15/03/2012, 01h27
les Français ont bien construit un pays en fonction des leurs qui vivaient un paradis sur terre

à leur départ, comme le "peuple" le disait les nouveaux envahisseurs en occupant les villas laissées libres se sont cassé la tête devant le bidet, à quoi peut-il servir ?

l'eau au lendemain de l'indépendance dans les grandes villes coulaient H 24

les "coupures" et le manque ne sont intervenus que plus tard

mauvaise gestion et entretien des canalisations et demande qui a explosée sous la sururbanisation des ruraux qui abandonnèrent leur terre pour venir s'nstaller dans des villes plus confortables

les citadins, soulignons le , de leur côté ont quitté leurs vieux quartiers arabes pour aller occuper les appartements et les villas des colons. C'est ainsi que Casbah et Souika livrées aux ruraux,sont devenues ce qu'elles sont sans aucune considération de la part des marsiens et des nouveaux riches qui n'aspiraient qu'à vivre comme le fransaoui tant admiré et respecté

revenant sur le travail des Gouar c'est pour remarquer que si SELLAL a réussi c'est grâce à leur retour et à la Générale des Eaux, dans l'intérêt commun du DRS. Pour faire mieux que les Romains, il nous aurait fallu un visionnaire comme le BEN CHERIF, le Constantinois qui voulait créer un immense lac en Algérie, ou un KHADAFI qui a foré en plein désert et installé des pipes sur des milliers de kilomètres pour abreuver son Nord.MDR. Ça se voit que tu ne connais rien de l'Algérie.
Il est facile de ramener de l'eau dans quelques quartiers européens avec une population ne dépassant pas le million et laissant tous les autres Algériens aller chercher l'eau où ils peuvent.
C'est plus difficile de ramener de l'eau à près de 40 millions d'Algériens avec une population qui a triplée. Les Français ont construit là où ils habitaient.

PS : L'eau dans la Casbah doit certainement plus aux Ottomans qu'aux Français.

le Constantinois qui voulait créer un immense lac en Algérie, ou un KHADAFI qui a foré en plein désert et installé des pipes sur des milliers de kilomètres pour abreuver son Nord.Comment tu vas créer un lac ? Tu vas remplacer Dame Nature ?
Quant à l'idée de Khadafi, elle est juste grotesque.

C'est la vie. Une région sans eau a un potentiel de développement moins important qu'une région pourvue d'eau. C'est ainsi que les Occidentaux ont une très grande abondance d'eau et ont un grand développement. D'ailleurs, il est vrai qu'ils se sont emparés des États-Unis (grandes régions d'eau et de plaines) en usant de démocratie et pas d'armes et de force.
Le pire c'est qu'ils ont tout, mais non il faut qu'ils aillent mettre leurs fesses ailleurs pour s'accaparer les ressources du monde.

GRAIN DE SEL
15/03/2012, 02h05
@LOUNY


90% de la population algérienne vit au nord du pays, soit le long des côtes méditerranéennes. Or si je ne m'abuse les techniques de désalinisation existent depuis les années 1950 et c'est notamment grâce à ça que sont sortis du sable du désert des pays et des villes modernes à travers le monde. Dont certains pays du Moyen-Orient, du Maghreb (la Libye) ou encore Las Vegas aux États-Unis (ville américaine la plus consommatrice d'eau).


Pourquoi les dirigeants algériens ne se réveillent que maintenant ?

Parce qu'ils n'ont de compte à rendre à personne !

Louny
15/03/2012, 02h09
L’Algérie construira une station de dessalement d’eau de mer géante


L’Algérie investira près de 500 millions de dollars dans la construction d’une station de dessalement d’eau de mer dont la capacité en fera la plus grande au monde.
mardi 1er avril 2008. http://www.algerie-dz.com/forums/../IMG/jpg/dessalement554988.jpg Hier au siège de la Sonatrach, l’Algerian energy company (AEC) a ouvert les plis des offres commerciales pour la réalisation et l’exploitation d’une usine de dessalement d’eau de mer à Magtaa (commune de Mers El Hadjadj, wilaya d’Oran) dans l’ouest de l’Algérie. Cette station sera implantée sur 18 hectares et aura une capacité de production par osmose inverse, de 500 000 m3/jour à l’horizon 2011. Destinée à répondre aux besoins en eau potable de la wilaya d’Oran, cette capacité est la plus importante en Algérie et même dans le monde. Elle dépasse en effet la capacité de la station de dessalement d’eau de mer par osmose inverse d’Ashkelon (Israël), 320 000 m3 par jour. Un appel aux investisseurs nationaux et internationaux avait été lancé le 12 février 2007 par l’AEC, filiale à parts égales entre Sonatrach et Sonelgaz, pour la réalisation de ladite station.
Ce projet de construction dans l’ouest de l’Algérie d’une station de dessalement d’eau de mer de taille mondiale, a été conçu sur le modèle Build Own and Operate (construire, posséder et exploiter) en project financing avec financement local. Une société détenue à 49% par AEC et à 51% par l’investisseur retenu qui exploitera cette usine pendant 25 ans. Le financement de ce projet sera assuré à 30% par apport en capital et à 70% par financement local (BNA comme chef de file). L’eau produite sera achetée par Sonatrach et l’Algérienne des Eaux (ADE) en take or pay. Six compagnies et groupements internationaux avaient été retenus en phase technique le 20 mai 2007. Ces soumissionnaires sont Acciona Agua (Espagne), Befesa-Sadyt-Somague (Espagne-Portugal), Hyflux (Singapour), Inima Aqualia (Espagne), GE Water - Orascom (Etats-Unis/Egypte) et le groupement Biwater - Toray- Arcofina (Grande- Bretagne- Japon- Algérie). Ces mêmes soumissionnaires ont présenté hier leurs offres commerciales.

GRAIN DE SEL
15/03/2012, 02h13
ton article date de 2008.


L’Algérie est un chantier à ciel ouvert depuis 1962.

Rappelle moi, combien de décennies et surtout de millions a t il fallu pour le petit métro algérois ?

Louny
15/03/2012, 02h37
pff. Tu ne sais même pas d'où tu viens ou quoi ?
Y'avait quoi avant ? Y'avait rien du tout.
On a même pas la technologie et vous croyez que les gentils Occidentaux vont nous la donner comme ça, gratuitement.
En 1962, on ne savait pas raffiner le pétrole, et on avait pas d'argent. Le pire c'est que la France continuait à piller le pétrole grâce aux accords d'Evian.
La nationalisation, c'est 1971 !
Vous croyez que faire des usines, c'est facile, que les usines poussent de la terre.
Il y a eu la crise pétrolière dans les années 1980.

Boutef construit l'autoroute est-ouest, je ne sais combien de barrage, de centrale de dessalements, de logements, réduit la dette qui était de 40 milliards de dollars et maintenant est un excédant de 200 milliards, le méga projet d'eau In Salah-Tamanrasset, etc .... mais il faut toujours plus alors qu'on avait RIEN.
Et en plus, la population a triplée alors qu'à l'époque, on arrivait pas à nourrir tout le monde !

Tu crois que la vie c'est je veux une usine, elle pousse toute seule ? Je veux des fruits, ils poussent tous seuls, je veux de l'eau, il suffit d'ouvrir le robinet. Vous avez cru que l'Algérie c'était les USA.

Sois président si c'est si facile.

La France, elle parle elle parle mais elle s'est bien gavée, toujours avec son double discours.

Je t'assure, il y en a, ils ne savent pas d'où ils viennent.

GRAIN DE SEL
15/03/2012, 02h59
@Louny


ça fait 1/2 siècle que la France a rendu les clés de l'Algérie au FLN, et autant de temps que ceux-là sont accrochés au pouvoir.

Si seulement ils s'étaient soumis aux règles démocratiques et de ce fait avaient accepté de rendre des comptes au peuple, les sanctions électorales ne se seraient pas fait attendre et nous auraient sans doute évité la stagnation voire le recule économique, sociale, politique, culturel et j'en passe...


Saches que tu as une lutte antifasciste de retard. Le temps n'est plus à la décolonisation mais à la démocratisation du pays.

Quand tu auras compris ça, tu comprendras les enjeux actuels et futurs de l'Algérie

Louny
15/03/2012, 13h11
A rendu les clefs du pays ? La France pouvait exploiter le Sahara jusqu'en 1966 selon les accords d'Evian.
Le jour où tu comprendras que la démocratie ça ne s'exporte pas, que quand on pas la technologie on ne peut rien faire, qu'on est limité par les ressources du pays et que gérer une population qui a triplée est quasi-impossible pour un pays qui n'arrivait même pas à nourir sa population en 1962, tu auras compris quelque chose.

Et en plus, je ne comprends pas pourquoi cette phrase "Saches que tu as une lutte antifasciste de retard. Le temps n'est plus à la décolonisation mais à la démocratisation du pays." Qui parle de lutte antifasciste ?

KHORE
15/03/2012, 16h14
pour xenon

l'eau saumâtre à El Bahya c'est du passé

habitant Ha Sedkkia, grâce au travail d'un vieux médecin élu FLN, délégué à la santé de la ville su temps du bon BRIKI, nous avions eu de nouvelles canalisations qui résistaient à la coupure temporaire imposée par les ressources. Avec le travail de SELLAL, nous avons depuis de la Beni BEHDEL, bla tebehdel. H 24 au grand dam des importateurs de pompes et de surpresseurs. La gravité suffit.

Algerinho
15/03/2012, 16h27
Sincèrement, j'aime évidemment l'Algérie, mais comment expliquer qu'un pays comme la Corée du Sud par exemple, dont le niveau de vie de ses habitants ne dépassait guère celui de pays subsahariens (autant dire que le niveau de vie des algériens à l'époque leur était largement supérieur), s'est en quelques décennies seulement affirmé comme un grand pays industriel comptant un PIB, un PIB/habitant, un IDH, une infrastructure internet parmi les plus abouties au monde. La réponse est simple à mes yeux : la BONNE GOUVERNANCE. Le niveau où se trouve l'Algérie actuellement n'est pas digne se son rang potentiel vu ses ressources colossales et de ce qu'on attendait d'un pays qui jouissait d'un prestige énorme à l'accession de son indépendance : du gâchis pur...

abdelbaki
15/03/2012, 16h45
Il faut bien dire que Bouteflika a fait de la problèmatique de l'eau une question centrale. C'est une réussite, incontestablement.

Moi je dis bravo.

KHORE
15/03/2012, 17h02
Sincèrement, j'aime évidemment l'Algérie, mais comment expliquer qu'un pays comme la Corée du Sud par exemple, dont le niveau de vie de ses habitants ne dépassait guère celui de pays subsahariens (autant dire que le niveau de vie des algériens à l'époque leur était largement supérieur), s'est en quelques décennies seulement affirmé comme un grand pays industriel comptant un PIB, un PIB/habitant, un IDH, une infrastructure internet parmi les plus abouties au monde. La réponse est simple à mes yeux : la BONNE GOUVERNANCE. Le niveau où se trouve l'Algérie actuellement n'est pas digne se son rang potentiel vu ses ressources colossales et de ce qu'on attendait d'un pays qui jouissait d'un prestige énorme à l'accession de son indépendance : du gâchis pur...



comparaison classique mais falacieuse

la Corée du Sud, pas du Nord si tu saisis tu as tout compris

l'occident a investi massivement au Sud, au même titre qu'en Israêl , pour abattre le communisme

l'Algérie de BOUMEDIENE était l'équivalent du Nord de la Corée, vouée au travail de sape de FAFA et de ses DAF. Destinée à changer de régime en continuant de servir l'empire franssaoui.

si les multnationales avaient voulu développer une industrie performante nous aurions nous aussi des usines d'electronques autre que l'ENIEM de SBA et des socétées privées différentes de celle de REBRAB et autres colonisateurs algériens.

le malheur a voulu que boudé jusqu'à notre toutisme par les occidentaux complices de notre vieux colonisateur, nos camarades russes se gargarisaient d'une puissance qu'ils n'ont jamais eu et de technologie obslolète.

pour avoir entendu longtemps les producteurs de ferraille se gausser de l'Arabe qui ne savait pas utiliser leur MIG, de grâce çà suffit. Nous n'avons du poil dans la paume de la main que parceque pris en charge depuis des decennies par une "coopération" prédestinée et des DAF de service

El marhoumMEHRI, beau frère de CHADLI et homme averti l'a dit. Si nous voulons progresser et assurer l'avenir de notre très grand et vaste pays...brisons tout lien avec notre voisin, sans haine, tournons la page et assumons. Ni repentance ni chantage du cocainomane ou de LE PEN. Chacun de son côté et si nos émigrés dérangent débrouillez vous avec vos deux millions de Français. L'Algérie a nourri d'autres hommes que Dallil BOUBAKEUR.

Louny
15/03/2012, 17h11
Encore en train de parler de 1962 !
Ce qui me fait rire c'est que vous omettez le fait que les Coréens sont des travailleurs et ont le sens de la responsabilité et de l'honneur contrairement aux Algériens.

KHORE
15/03/2012, 18h52
il n'y a pas de présent sans réferences au passé et aux valeurs nationales

et si tu ouvres bien les yeux ce sont les mêmes planqués qui depuis 62 ont élagué autour d'eux pour assoir leurs intérêts et abêtir les enfants du peuple

leur progéniture fréquentent les facultés étrangères et dirigent les sociétes d'importation qui nous nourrissent et nous occupent par des fausses pénuries et des menaces sur notre santé

chedadi
15/03/2012, 19h20
ca mérite des félicitations quand même !!

Accpluscan
15/03/2012, 19h24
Par défaut De l’eau dans les robinets d’Oran 24 h sur 24 dans un mois
Et le regime a sec reprendra ses droits au lendenain du 10 mai 2011 !

Cookies