PDA

Voir la version complète : Tunisie: le Meeting de Monastir isole-t-il les Islamistes d'Annahda de Genouchi??


TAGHITI
24/03/2012, 19h52
Placé sous le signe de l’appel de la patrie, le meeting de Monastir est organisé dans la ville natale du père de l’indépendance tunisienne, Habib Bourguiba, par l’Association nationale de la pensée bourguibienne.

Plus de 50 partis politiques et des associations de la société civile sont attendus à Monastir, pour tenter de resserrer les rangs de l’opposition avant les prochaines échéances électorales.
15 000 personnes présentes à l’intérieur de la salle couverte des sports de Monastir, et encore plus à l’extérieur, sont venus exprimer leur volonté de se rassembler autour de cette initiative de resserrer les rangs, a précisé la correspondante de TunisieNumérique, présente sur place.
Parmi les personnalités politiques présentes au meeting, il y a Kamel Morjane, Mohamed Ben Saad, Saïd Aydi, Taïeb Baccouche, fawzi Elloumi, Mohamed Jegham, Ahmed Néjib Echebbi. D’autres personnalités sont attendues , notamment Béji Caïd Essebsi.
Tirant les leçons de leur échec lors des élections du 23 octobre dernier, remportées par le parti islamiste Ennahdha, les formations participantes projettent de se rassembler autour de l’initiative de l’ancien Premier ministre, Béji Caïd Essebssi qui prône la Constitution d’un front centriste et républicain.
Il s’agit d’une initiative pour mettre fin à l’atomisation de la scène politique, marquée par l’émergence de plus de 120 partis après la chute du régime autoritaire de l’ancien président Zine El Abidine Ben Ali, chassé du pouvoir après 23 ans de règne sans partage.
La rencontre de Monastir intervient dans un contexte marqué par la montée de l’islamisme radical et l’activisme de groupes salafistes qui réclament que la chariaa soit la source principale de la future Constitution en cours d’élaboration. En face, le camp moderniste progressiste revendique un État civil.

Tunisie numérique

Cookies