PDA

Voir la version complète : Grèves : Benkirane menace d’opérer des prélèvements sur les salaires


ajadjiith
24/03/2012, 23h42
Le gouvernement entend donner un tour de vis au droit des grèves. La multiplication des débrayages dans la fonction publique est à l’origine de cette initiative.

Jeudi, lors de sa conférence de presse hebdomadaire, Mustapha Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a soutenu que « le gouvernement est convaincu de l'impossibilité de continuer à exercer le droit de grève tout en bénéficiant de la rémunération pour les jours de débrayage », estimant qu'une telle situation s'avère d'autant plus paradoxale lorsque la grève a des répercussions négatives sur les intérêts des citoyens

Pour étayer ses dires, le ministre PJDiste s’est référé à l’article 154 de nouvelle constitution, lequel stipule que « les services publics sont organisés sur la base de l’égal accès des citoyennes et citoyens, de la couverture équitable du territoire national et de la continuité des prestations. Ils sont soumis aux normes de qualité, de transparence, de reddition des comptes et de responsabilité, et sont régis par les principes et valeurs démocratiques consacrés par la Constitution ». Ces précisions de Mustapha Khalfi interviennent au lendemain de la grève, les 20 et 21 mars, des greffiers. Le dialogue entre le Syndicat démocratique de la Justice, affilié à la FDT et Mustapha Ramid est dans l’impasse. La tension pourrait monter d’un cran si le SDJ observerait deux autres jours d’arrêts de travail, les 4 et 5 avril.

Benkirane fera-t-il mieux que Abbas El Fassi ?
Contrairement à l’équipe Abbas El Fassi qui voulait réglementer ce droit reconnu par toutes les constitutions du royaume à commencer par celle de 1962, par la présentation d’une loi, actuellement en examen à la Chambre des conseillers, l’exécutif Benkirane compte opérer différemment en frappant là où il fera le maximum de dégâts et du coup dissuader les syndicats à décider des arrêts de travail. C’est-à-dire par des prélèvements sur les salaires des grévistes. Ira-t-il jusqu’au bout ? L’équipe Abbas El Fassi qui nourrissait la même ambition s’est arrêtée à mi-chemin après que les centrales syndicales avait menacé d’organiser, mars 2009, une marche nationale. Une menace qui avait porté ses fruits, résigné l’ancien premier ministre avait fait marche arrière, les ponctions sur salaires rejetées et les grèves continuaient de plus bel.

ya biladi

AARROU
25/03/2012, 00h24
Je sent que bientot BENBOUKRANE va emprunter le tournevis de Belle cout pour redresser les fonctionnaires Marocains:razz::razz::razz::razz:

Tu est d'accord Marteau ?

rodmaroc
25/03/2012, 00h57
Je suis pour le droit de grève;mais il ne faut pas que ca rime avec désordre et pagaille....le Maroc est dans une situation difficile financièrement...il faut que tout les marocains le sachent....dsara de certains fonctionnaires a assez duré.

haddou
25/03/2012, 18h48
le droit de grève est un droit constitutionnel inaliénable, mais jamais réglementé,les syndicats en abusent trop pour réaliser des gains politiques afin de faire pression sur les gouvernements ,comment se fait il que le nombre de jours de grève au MAROC a dépassé les 400 dans toutes les professions, en tète l'enseignement avec 46jours l'année 2011,malgres les augmentations de salaire, je trouve que la multiplication des syndicats, condition de démocratie ,n'est pas dans l'interét du travailleur ,il faut que le champs syndical soit plus ramassis, pour défendre au mieux l'interét des syndiqués.Dans le secteur privé ,les jours de grève sont défalqués du salaire .C'est le citoyen qui souffre en dernier ressort

Bachi
25/03/2012, 19h44
Grèves : Benkirane menace d’opérer des prélèvements sur les salaires

c'est curieux...
les grevistes sont-ils payés d'habitude pour les jours de greve?

haddou
25/03/2012, 20h04
Dans la fonction publique les jours de grève sont malheureusement payés

arazigh
25/03/2012, 20h44
Dans la fonction publique les jours de grève sont malheureusement payés

Alors pour une fois je suis d'acord avec Benkirane. Un fonctionnaire ne doit pas avoir le beure e l'argent du beurre.

overclocker
25/03/2012, 20h59
s'ils faisaient au moins bien leurs boulot, j'aurais pu comprendre, mais là franchement, ces gens là sans grèves, arrivent à paralyser la population à cause de leurs incompétences...

Cell
25/03/2012, 21h09
c'est curieux...
les grevistes sont-ils payés d'habitude pour les jours de greve?

malheureusement Oui

C'est la cas dans tout les pays , ou un parti qui se définit comme socialiste a un siége dans le parlement .

parfois , je me demande si un systéme à l'américaine n'est pas ce qu'il y a de plus efficace : tu fais gréve , le lendemain t'es remplacé .

Pihman
25/03/2012, 21h55
Dans la fonction publique les jours de grève sont malheureusement payés

c'est ce qu'on appelle IHDAR AL MAL AL 3aam

pour moi c'est similaire à de la gabégie

une fonctionnaire qui fait grève et qui se fait payer est un gaspillage de l'argent public passible de la cour des comptes


les fo,ctionnaires des ciommunes faont grève depuis trois ans trois jours par semaine !!!

vous vous rendez compte §§§!!!!!!!!


Les greffiers des tribunaux également

Si Benkirane réussi cela il sera équivalent a Abdallah Ibrahil et Jettou

Elghifari
29/03/2012, 16h39
parfois , je me demande si un systéme à l'américaine n'est pas ce qu'il y a de plus efficace : tu fais gréve , le lendemain t'es remplacé .
Tu es un admirateur béat de l'américanisme (capitalisme sionisé à l'extrême), ce système américain est par nature anti-ouvrier, une démocratie bourgeoise, qui donne plus de droits aux possédants de capitaux et de moins en moins aux travailleurs, la majorité du peuple; c'est dire que c'est une démocratie à deux vitesses et que les soumis à l'américanisme-sionisme-capitalisme tentent d'appliquer dans nos pays (Maroc, Tunisie etc)... Cell : es-tu détenteur de capitaux,d'entreprise(es)?... Es-tu salarié,une entreprise privée, ou un fonctionnaire de la bourgeoisie?

Badis
29/03/2012, 16h53
C'est ça le courage politique dans un pays comme le Maroc?
C'est ça l'opposition islamiste?

On pond des listes de grima pour détourner les Marocains qui s'embrouillent entre eux par jalousie, on censure Le Roi Prédateur, on détruit des habitations de pauvres par milliers notamment à Agadir pendant que le pillage et la spéculation sur les terres marocaines par les compradores continue, on s'en prend au droit de grève des fonctionnaires (opposer public et privé ça marche toujours), on menace de répression les villes en révolte, le Benkirane éructe de plaisir de sa bonne relation avec le roi, etc, etc

Bref !

haddou
29/03/2012, 17h13
je me demande s'il y a encore des gens qui croient à l'utopisme malgrés la chute du mur de berlin?

Cookies