PDA

Voir la version complète : Khartoum, refuge de l'Egypte


Zirds
28/03/2012, 17h12
Le Soudan accueille ces prochains jours plusieurs matches amicaux internationaux de l'Egypte, qui ne joue plus chez elle depuis les évènements tragiques de Port-Saïd, le 1er février (74 morts) ayant entraîné l'arrêt définitif du Championnat. (Photo Presse-Sports)
La nuit passée, dans la touffeur d'une cabine endormie, l'airbus A321 de l'Egyptair à destination de Khartoum a résonné des rires des joueurs égyptiens. Des rires inattendus mais bienvenus, eu égard à la situation tendue que traverse le pays des Pharaons. La révolution du printemps 2011 a laissé place à de fortes tensions, qui se sont terminées en bagarres entre supporters ou pseudo-fans. Ce fut le cas le 1er février à Port-Saïd, le match El Masry-al-Ahly ayant dégénéré en un dramatique lynchage, faisant 74 victimes. Championnat arrêté, puis annulé. Joueurs vedettes annonçant leurs retraites, manifestations des ultras du Ahly, réunions communes avec ceux du Zamalek, le frère ennemi, pour réclamer justice. L'Egypte, en cette fin d'hiver, et le Caire ont vécu des moments sombres.

Pour occuper des joueurs quasiment inactifs - hormis ceux engagés en Ligue des champions d'Afrique comme ceux du Zamalek et du Ahly- l'Egypte a programmé des matches amicaux. Qu'elle va disputer en terre soudanaise, pour des raisons de sécurité. Un pays qui ne lui a pas porté bonheur récemment, puisqu'on se souvient que c'est là, à Khartoum, à l'automne 2009, que l'Algérie avait éliminé le champion d'Afrique 2008 à l'issue d'un match de barrage historique (1-0) synonyme de qualification à la Coupe du monde.

Ouganda et Tchad au programme

A peine arrivés dans la capitale du Soudan, les vedettes el-Hadary - le gardien de but vainqueur de quatre Coupes d'Afrique des Nations - ou encore le vétéran Mohamed Abou Treika, qui avait annoncé sa retraite, ont été accueillis en véritables stars par les médias soudanais. Même le sélectionneuraméricain de l'Egypte, Bob Bradley, d'un naturel plutôt discret, a eu droit aux crépitements des flashes des photographes. Bradley a assemblé une équipe composite, à la fois jeune et expérimentée, même si certains (Wael Gomaa, Amr Zaki, Ahmed Hassan, le recordman mondial des sélections) sont absents pour diverses raisons. Ce groupe n'a que quelques matches derrière lui, battu par le Brésil (0-2), vainqueur du Kenya (5-0) puis tenu en échec par la RD Congo (0-0). Tous disputés au Qatar.

A 5 heures du matin, l'Egypte s'installait enfin dans ses quartiers, avant de préparer son premier rendez-vous amical contre l'Ouganda, jeudi soir au stade d'el-Merreikh. Le deuxième test est programmé samedi contre le modeste Tchad. Pour elle, l'objectif est simple : préparer au mieux un mois de juin terrible : double rendez-vous contre la Centrafrique en éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations 2013, et matches contre le Mozambique et la Guinée pour la Coupe du monde 2014. S'il y a des réglages à faire, c'est à Khartoum qu'ils se feront...

Frank Simon, à Khartoum

Cookies