PDA

Voir la version complète : Ils ont combattu pour l'indépendance de l'Algérie. Les époux Chaulet expliquent leur choix.


Vigilance
29/03/2012, 20h43
Deux militants de la cause nationale reviennent sur les raisons de leur amour pour la terre algérienne dans un livre édité chez Barzakh.

Le choix de l'Algérie, Deux voix, une mémoire est le titre du nouveau livre de Pierre et Claudine Chaulet dans lequel ils expliquent leur engagement personnel en faveur de la lutte de Libération nationale. C'est le mois de mars, en référence au moment de la signature des Accords d'Évian, qui est choisi pour la sortie en librairie de l'ouvrage. En ce mois de commémoration de la date du cessez-le-feu, ce sont donc les mémoires de Pierre et Claudine Chaulet qui sont livrées au lecteur.
Dans la préface, Rédha Malek écrit qu'«en contemplant ces deux vies fondées en une, l'Algérie se retrouve elle-même, se reconnaît comme un miroir en ce qu'elle a de meilleur». Rédha Malek s'interroge:«Peut-on être plus Algérien que ce couple de souche française dont la rectitude, le courage et le sang-froid restent indissociables de l'une des plus prodigieuses résurrections nationales du XXe siècle?»
En 500 pages, les deux militants commencent par raconter leur propre histoire à partir de décembre 1954. Un mois après le début de la Révolution.
Le 21 décembre, Pierre rencontre Claudine, Mehri et Salah Louanchi. Commence alors une aventure sentimentale et politique.
Amour et engagement se poursuivent toujours. Sur le plan personnel, il est utile de souligner que Pierre Chaulet, né à Alger le 27 mars 1930, est aussi professeur de médecine de 1967 à 1994. Il a été chargé de mission pour la santé auprès du chef du gouvernement (1992-94) et vice-président de l'Observatoire national des droits de l'homme (1992-96). Il est également expert OMS de la tuberculose depuis 1981 et consultant en santé publique auprès du Conseil national économique et social depuis 2006. Quant à Claudine Chaulet, née Guillot, elle est sociologue. Elle a été responsable du Bureau des études puis du Centre national de recherches en économie et sociologie rurales au ministère de l'Agriculture et de la Réforme agraire. Les deux auteurs annoncent que c'est volontairement qu'ils ont choisi de raconter la chronique de leurs deux vies «même si les événements traversés n'ont pas été vécus et ressentis de la même façon par chacun d'entre nous».
D'autres explications sur les mobiles de la parution de l'essai sont données par l'éditeur. Il indique que dans ce récit autobiographique, où résonnent sans jamais se confondre leurs deux voix, Claudine et Pierre Chaulet expliquent comment et pourquoi, à partir de leurs éducations respectives, de leurs engagements personnels et des rencontres qu'ils ont faites, ils se sont voulus algériens par choix, participant dès son début à la lutte de Libération nationale, puis aux tâches d'édification nationale après l'Indépendance.
La maison d'édition ajoute que leur cheminement, reflété dans ce livre-témoignage, intéressera non seulement leurs contemporains, mais aussi les jeunes générations avides de connaître les histoires vécues. Les époux retracent leur parcours dans des chapitres séparés, depuis la petite enfance (Deux jeunesses parallèles, 1930-54), évoquant leur engagement pendant la guerre d'indépendance (L'engagement, 1955-62), puis dans (l'Algérie indépendante 1962-94), revenant sur les difficiles années noires (L'exil, 1994-99), et, enfin, les années récentes (À Alger, depuis 1999). On apprend qu'à l'origine, Pierre et Claudine Chaulet avaient écrit ce livre à l'intention de leurs petits-enfants. Mais ce témoignage intéressera aussi les historiens et les jeunes générations.

L'Expression

Cookies