PDA

Voir la version complète : maroc-ciment : hausse de la consommation de 22 % à fin mars


walid85
05/04/2012, 18h24
La vente du ciment continue sur son trend haussier, ce qui augure d’une bonne performance du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP). Pour le troisième mois consécutif, le marché a affiché une progression à deux chiffres, au grand bonheur des cimentiers. Au premier trimestre, la consommation a atteint 4.565.034 tonnes contre 3.750.589 tonnes, soit une progression de 22 %. Pour le seul mois de mars, les écoulements se sont élevés à 1.641.688 tonnes, en progression de 15 % par rapport au même mois de 2011. C’est ce qui ressort des statistiques fournies par l’Association professionnelle des cimentiers (APC).
Cette augmentation de la consommation observée depuis janvier dernier pousse les cimentiers à revoir à la hausse leurs prévisions pour 2012, initialement fixées entre 5 à 6 %. Les membres de l’APC devraient, d’ailleurs, se réunir le 13 avril pour une première évaluation et se prononceront par la suite. Selon les premières estimations, l’année en cours devra se terminer sur une progression à deux chiffres. «Ces bonnes performances sont encouragées par le logement social et l’auto-construction autorisée», nous a confié Ahmed Bouhaouli, directeur délégué de l’APC. Reste que l’informel ou l’habitat clandestin n’a pas fortement contribué aux réalisations du mois de mars, vu que la cadence de construction de ce type de logements anarchiques a fortement chuté après que les autorités aient repris le contrôle, précise le responsable.
A rappeler que pour le mois de février, la consommation du ciment a atteint 1.345.175 tonnes en augmentation de 27 % comparée à celle relative au même mois de 2011. Par régions, c’est le Grand Casablanca qui a raflé la mise en accaparant 167.411 tonnes, soit en hausse de mois à mois de 8 %. Quant aux ventes cumulées à fin février 2012, elles se sont élevées à 401.798 t, soit +12 % par rapport aux deux premiers mois de 2011.
La palme à Tadla-Azilal

Casablanca est talonné par Marrakech-Tensift-Haouz qui a absorbé en février dernier 138.941 t (+21 %) et a cumulé des ventes de l’ordre de 296.576 depuis le début de l’année (+21 %).
L’Oriental ne déroge pas à la règle. Il a également enregistré un accroissement notable de la consommation du ciment. Rien que pour le seul mois de février, les écoulements ont totalisé 128.533 tonnes, en progression de 30 % en comparaison avec le même mois de l’année précédente. Le cumul, quant à lui, a atteint 262.411 t, en appréciation de 25 %. Quant à Souss-Massa-Draa, elle a absorbé en février 2012 121.541 tonnes contre 96.102 tonnes au cours du même mois de 2011, soit une hausse de 31 %. Quant au cumul des deux premiers mois, il a atteint 260.901 tonnes en progression de 16 % par rapport à la consommation enregistrée au cours de la même période, l’année précédente.
Reste que la plus forte hausse a été du lot de la région Tadla-Azilal qui a vu la demande grimper de 105 % en février dernier passant de 43.262 tonnes à 88.800 tonnes en février 2011. Concernant le cumul enregistré au cours des deux premiers mois de 2012, il s’est élevé à 176.645 tonnes contre 93.711 tonnes, soit une progression de 89 %. In fine, le marché du ciment affiche une bonne santé. D’ailleurs, cette hausse de la consommation permet d’écouler le surplus de la production. Notons que le marché a absorbé, en 2011, plus de 16 millions de tonnes alors que la production actuelle s’élève à 20 millions de tonnes. Les cimentiers se disent confiants.

lematin

Cookies