PDA

Voir la version complète : L’UE verse 100 millions d’euros aux Palestiniens


morjane
16/06/2006, 19h22
Afin de faire face à la dégradation de la situation humanitaire en Cisjordanie et à Gaza notamment, les Vingt-Cinq ont approuvé un mécanisme de financement qui devrait être opérationnel dès juillet. L’Union européenne espère un accord sur ce fonds alternatif avec le Quartette sur le Proche-Orient (UE, USA, Russie, Onu) «dans les prochains jours».

100 millions d’euros.

Les Vingt-Cinq ont trouvé le moyen, vendredi, de verser cette somme aux Palestiniens en contournant le gouvernement dirigé par le Hamas. Depuis l’arrivée du mouvement radical au pouvoir en janvier, l'Autorité palestinienne fait l'objet d'un embargo de la part des grands donateurs comme les Etats-Unis et l'Union européenne. Les aides directes étaient gelées.


Selon la porte-parole de la commissaire aux Relations extérieures, Bénita Ferrero-Waldner, ces aides sont réparties en trois parties, dont les deux premières, des fournitures de base pour la santé et l'approvisionnement en énergie, devraient pouvoir être débloquées d'ici début juillet. Une troisième partie, qui prévoit un «filet de protection sociale», incluant des paiements directs aux Palestiniens sur «la base du besoin», risque de «prendre plus de temps», a indiqué la porte-parole.

Plan élaboré en concertation avec le Quartette

Ce plan, finalisé jeudi soir par les ministres des Affaires étrangères des Vingt-cinq, a été élaboré en concertation avec les Etats-Unis, la Russie et les Nations unies, qui forment avec l'Union européenne «le Quartette» et ont confié en mai aux Européens le soin de trouver un mécanisme pour maintenir l'économie palestinienne à flot. La porte-parole européenne a répété que l'UE était «très proche d'un accord» avec ses partenaires au sein du Quartette sur le Proche-Orient sur ce fonds alternatif.
En visite mardi à Paris, le premier ministre israélien, Ehoud Olmert, s'est dit prêt à accepter un mécanisme européen de transfert de fonds aux Palestiniens à des fins humanitaires. Mais il a refusé que l'argent soit «versé pour les salaires de l'administration» ainsi que tout «soutien direct ou indirect à des agences gouvernementales».


Les Européens ont exhorté vendredi Israël à reprendre les transferts de recettes fiscales et douanières à l'Autorité palestinienne. Ces sommes, qui s'élèvent à quelque 40 millions d'euros par mois, sont essentielles pour éviter une crise dans les territoires palestiniens, notent les Européens. Le président français Jacques Chirac a par ailleurs souhaité que le conseil européen demande à Javier Solana, haut représentant de l'UE pour la politique extérieure, de «faire des propositions en vue d'une initiative politique de l'Union sur le processus de paix au Proche-Orient».

Par Le figaro

Cookies